Flash Info

  • 17/01/2020Football-Ligue 1-Transfert: L'Africa Sports libère 12 joueurs dont Ange Gloudoueu Baresi
  • 17/01/2020Football-Ligue 1-Transfert : Magbi Gbagbo Laurent Junior quitte l'AFAD pour s'engager avec le WAC de Casablanca (source)
  • 17/01/2020Football-Ligue 1-Transfert: Kabirou Koutche s'engage avec l'AFAD
  • 16/01/2020Handball-CAN 2020 Homme-1ere journée : Côte d’Ivoire 19-28 Cameroun
  • 15/01/2020Infrastructures : La réhabilitation du stade Félix H. Boigny commence en avril 2020, selon Paulin Danho
  • 15/01/2020Football-Transfert : L'attaquant ivoirien Anderson Niangbo Anderson quitte RB Salzbourg pour la Gantoise en Belgique

Mohamed Hachicha : « Je ne regrette pas mes choix »

Football

Mohamed Hachicha : « Je ne regrette pas mes choix »

12 December 2019 0

A côté du derby Africa-ASEC, le FC San Pedro s’est mis à l’affiche également. Le départ inopiné de Jani Tarek de la tête de son encadrement et l’arrivée d’Amani Yao, les raisons de cette mise en lumière. Discret à chaque fois que le club pétrussien fut traversé par des turbulences, Mohamed Hachicha, le propriétaire du club portuaire a levé un coin de voile sur les raisons de ses décisions radicales.

Jani Tarek malgré des résultats loin d’être alarmants a quitté l’encadrement technique du FC San Pedro. Etonnant pour les observateurs. Pas pour le propriétaire du club qui a dévoilé les raisons de ce divorce. « C'est vrai que les résultats sont bons. Mais, avec les moyens que nous avons mis, je ne suis pas heureux du jeu que nous produisons. C'est pourquoi j'ai décidé de faire ce changement ». Autrement dit, le départ de Tarek repose, selon le propriétaire du FC San Pedro, sur des fondements sportifs. Ce qui vient balayer la thèse de la mésentente entre le technicien tunisien et ses ex-dirigeants sur le management de l’équipe professionnelle. Curieux, même si le club pétrussien en n’est pas à sa première. En septembre 2018 déjà, Faouzi Rouissi, alors entraîneur du FC San Pedro avait tendu sa démission à la direction du club.

Si les raisons sont restées mystérieuses, Mohamed Hachicha a donné une piste. « La saison dernière, après la 2è journée de Ligue 1 et un match nul (2-2 face à la RCA Ndlr) j'ai limogé 4 joueurs parce que j'ai constaté une indiscipline et des clans au sein de l'équipe. Je ne regrette pas cette décision parce que la star ici c'est le FC San Pedro. Et quel que soit la personne et son niveau de responsabilité au sein du club, j’aurais pris la même décision », a insisté le patron du FC San Pedro visiblement à cheval sur la discipline au sein de son équipe. Jani Tarek aurait-il dépassé la ligne tracée par le Mohamed Hachicha ? Cette question a trouvé réponse dans une phrase hautement diplomatique au regard des références évoquées plus haut. « J'ai une relation personnelle avec Jani Tarek. C'est un frère au-delà des aspects sportifs. Il n'y a donc pas de raison de dire qu'il y a eu des histoires entre lui et moi », a-t-il déclaré.

Discipline, spectacle et résultat, c’est la devise qu’Amani Yao devra faire appliquer pour ne pas subir le courroux de Mohamed Hachicha dont les objectifs et les clauses de contrat avec le technicien ivoirien sont clairs. « J'espère que l'arrivée d’Amani Yao nous permettra d'atteindre l'objectif qui est d'être champion de Côte d’Ivoire. Le seul contrat qui nous lie c'est le résultat. Nous avons un contrat mais si les résultats et la manière ne suivent pas il y a une clause qui nous permet de le rompre à l'amiable ». Une adresse limpide à l’endroit d’Amani Yao qui sait ce qui lui reste à faire.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP