Flash Info

  • 13/08/2020Football-Uefa Ligue des Champions 2020: Le PSG affrontera les Allemands de Leipzig en demie
  • 13/08/2020Football-Élection FIF 2020 : La Comité Exécutif convoque une Assemblée Générale Extraordinaire le 29 août 2020
  • 13/08/2020Basket-Côte d'Ivoire : Le comité directeur de la Fédération a rencontré les clubs pour évoquer la reprise
  • 13/08/2020Football-Uefa Ligue des Champions 2020: Lepzig élimine l'Atletico Madrid en quart de finale (2-1)
  • 13/08/2020Football-Mercato : Max Alain Gradel, sous contrat jusqu'en 2021, été libéré par Toulouse FC
  • 12/08/2020Football-Election FIF 2020: La commission électorale a voté et retenu le parrainage de l'AMAFCI attribué par Coulibaly Souleymane (Sam Etiassé)

6e journée : L’entame de match a fait la différence pour Alain Yonsian et Bassiriki Diabaté

Football
Ligue 1

6e journée : L’entame de match a fait la différence pour Alain Yonsian et Bassiriki Diabaté

11 November 2019 0

L’AFAD s’est incliné face au Racing Club d’Abidjan sur le score 1 à 2. Selon les coachs Alain Yonsian (Afad) et Bassisriki Diabaté, la différence s’est faite au niveau de l’entame de matches des deux formations.

Alain Yonsian (Entraineur AFAD)

« Au Football tu peux tout donner et perdre à la fin. On a mal débuté le match, on a offert deux buts à l’adversaire et après on n’a pas été capable de revenir à hauteur du Racing. Ce soir on a eu un gros manque d’efficacité devant les buts sinon on pouvait accrocher le point du nul mais je pense que c’est bon à prendre et on va continuer à travailler sans nous mettre la pression. On a un objectif à atteindre, le maintien en Ligue 1, et on travaillera pour l’atteindre. »

Bassiriki Diabaté (Entraineur Racing Club)

« Nous avons assisté à une très belle rencontre des très bonnes équipes mais les enfants ont été héroïques cet après-midi. La différence s’est faite à l’entame de match. Nous sommes bien entrés dans le match comme nous l’avons souhaité et nous avons tout de suite fait la différence. On aurait pu tuer comme on le dit avec le pénalty. Malgré le sursaut d’orgueil de l’AFAD, on est resté solide jusqu’à la fin. Je crois que c’est le plus important. »  

Propos recueillis par Armel YAO

A lire aussi ...

TOP