Flash Info

  • 08/12/2019Football-Ligue 1-10è journée: ASI d'Abengourou 0-2 ASEC Mimosas - SOL FC 1-1 SC Gagnoa - Issia Wazi 1-1 WAC
  • 08/12/2019Football-Caf CdC 2020-2e journée : Enyimba 1-0 FC San Pedro
  • 08/12/2019Football-Ligue 1-10e journée : SOA 0-1 AFAD
  • 08/12/2019Taekwondo: Ruth Gbagbi remporte la médaille d'or à la finale des Grands Prix à Moscou
  • 08/12/2019Football-Tournoi de la Confraternité 2019: L'EdPSCI bat la RTI en demie (1-0) et se qualifie pour la finale
  • 06/12/2019Football-CdC 2020-2è journée: Le FC San Pedro au Nigeria sans son entraîneur Jani Tarek

8ès-Mal-Civ-Jonathan Kodjia : «Le plus important est de rester dans la compétition»

Football
Elephants
CAN 2019

8ès-Mal-Civ-Jonathan Kodjia : «Le plus important est de rester dans la compétition»

8 July 2019 0

Invaincu face au Mali depuis 1696, les Eléphants de Côte d’Ivoire n’entendent pas déroger à la règle lors de ce huitième de finale de la Coupe d’Afrique des Nations édition 2019. Pour Jonathan Kodjia, cela est possible si la complémentarité demeure au sein du groupe.

La Côte d’Ivoire affronte le Mali ce lundi 08 Juillet 2019 pour le compte des huitièmes de finale de la 32è édition de la CAN. Une tâche qui s’annonce compliquée pour les Eléphants au regard de la première partie de la compétition. Ce qui offre une rencontre ouverte avec des possibilités pour les deux équipes. « On ne peut pas faire de pronostic. C’est un match de football. On est capable de battre les Aigles et eux aussi pareil. Le plus important pour nous c’est de battre le Mali et rester dans la compétition », a souligné Jonathan Kodjia.

Face à des Maliens en pleine confiance, il faudra bander les muscles côté Eléphants et opposer une solidarité à toutes épreuves. Les ingrédients de la réussite identifié par l’attaquant ivoirien qui ne pense plus qu’à la gagne. « C’est un bel état d’esprit qui nous anime. Actuellement nous sommes focalisés sur la victoire de notre équipe. On communique beaucoup. Cette compétition nous l’avons préparé depuis un an. Pour gagner un match ce n’est pas l’individualité c’est la complémentarité », a-t-il souligné la tête déjà au stade de Suez.

Armel YAO à Suez

A lire aussi ...

TOP