Flash Info

  • 14/10/2019Athlétisme: La 5è édition du Marathon du District d'Abidjan se tiendra le vendredi 15 novembre 2019
  • 14/10/2019Football: Eugène Marie Diomandé candidat à la présidence de la Fif (Avocat)
  • 13/10/2019Football-Amical: Côte d'Ivoire 3-1 RD Congo
  • 13/10/2019Athletisme: Marie Josée Ta Lou est arrivée à Abidjan ce dimanche avec sa médaille de bronze
  • 11/10/2019Athlétisme: Marie Josée Ta Lou, médaillée de bronze aux mondiaux 2019, à Abidjan le dimanche 13 octobre à 16h30
  • 11/10/2019Football-Transfert: Gervinho prolonge son contrat à Parme jusqu'en 2022

Afrobasket 2017 Dame: Les Eléphantes au pied du mur

Basketball
Afrique

Afrobasket 2017 Dame: Les Eléphantes au pied du mur

18 August 2017 0

L’Afrobasket 2017 Dame a ouvert ses portes ce vendredi 18 août 2017 à Bamako. Dans le groupe A, la Côte d’Ivoire entre en lice à partir de 13h Gmt face à la Centrafrique. Un saut dans l’inconnu, premier test d’une sélection ivoirienne qui s’est préparée loin des conditions idoines.

Un stage émaillé de péripéties, des arrivées avortées, des présentes inopinées, quatre matches amicaux, un départ à Bamako sur la pointe des pieds. Un chapelet de difficultés loin d’être exhaustif. Les Eléphantes, pour leur come-back sur la scène continentale, n’ont pas eu les coudées franches. « Nous avons eu une préparation difficile, souvent très compliquée », reconnait Kani Kouyaté. L’actuel meilleur atout féminin du basket ivoirien savait toutefois là où elle mettait les pieds bien avant son arrivée de France, où elle évolue depuis quatre années. « En arrivant, on savait plus ou moins à quoi s’en tenir. Nous sommes un peu habituées à cet environnement. Mais ce qui ne tue pas rend plus fort. Ces difficultés devront forger notre envie de revenir la tête haute de cette compétition », a confié l’internationale de 27 ans.

Une prestation honorable au pays des Aigles, une ambition qui devrait démarrer sous de bons hospices, face à la Centrafrique de retour à l’Afrobasket après presque 50 ans d’absence. Dans un groupe A où l’Angola, le Mali, la Tunisie s’affichent comme des ogres devant les ambitions ivoiriennes et camerounaises, les Centrafricaines y apparaissent comme le Cendrillon. Et Kani ne s’y trompe pas. « Face à la Centrafrique, ça devrait passer », rassure-t-elle. Les Ivoiriennes, pour y arriver s’appuieraient sur une longue expérience commune et une assurance dans la raquette portée par Minata Fofana. « Ce qui est bien dans notre groupe, c’est que ça fait 10 ans qu'on se connaît. On sait qui est capable de faire quoi. Le plus important c’est qu’on peut compter les unes sur les autres », a indiqué le pivot évoluant au sein du championnat marocain.

La Centrafrique, une bonne entrée en matière avant de croiser le fer avec le Cameroun, passé à la trappe en match de préparation. Mais la compétition, une toute autre affaire au cours de laquelle les Eléphantes auront à cœur de faire oublier leur absence de 2015 pour atteindre les quarts de finale comme lors des deux dernières décennies.

Patrick GUITEY

 

A lire aussi ...

TOP