Flash Info

  • 23/08/2019Football-Ligue 1-2è journée: Initialement prévu le 25 août, Africa-WAC reporté au 4 septembre à 15h au stade Houphouët-Boigny
  • 22/08/2019Football-Ligue 1: Sidy Diallo face à la presse vendredi à partir de 9h00 pour évoquer la situation à l'Africa Sports
  • 22/08/2019Karaté: L’équipe nationale de Côte d'Ivoire a bénéficié d’un stage dirigé par Jeffersson Bavarois, expert français
  • 22/08/2019Cyclisme-Tour de l'Est 2019: Traoré Souleymane, de la Renaissance, vainqueur de la 31è édition en 12h09mn03s
  • 22/08/2019Football-Deuil: L'ancien footballeur international Ghanéen, Junior Agogo est mort des suites d'un accident cérébral
  • 21/08/2019Jeux Africains 2019-Taekwondo: Cissé Cheick, Gbané Seydou et Coulibaly Bouma médaillés d'or à Rabat

La sprinteuse ivoiro-française, Carolle Zahi à Abidjan

Autres Sports
Athlétisme

La sprinteuse ivoiro-française, Carolle Zahi à Abidjan

18 December 2018 0

La Côte d’Ivoire reçoit depuis le 15 décembre 2018 Carolle Zahi. La sprinteuse française d’origine ivoirienne est en vacances pour se ressourcer auprès de sa famille.

Née le 12 juin 1994 à Bingerville, Carolle n’a pas oublié ses origines. Profiter du soleil mais aussi de ses parents, c’est l’optique première de son passage à Abidjan. Mais pas que.

Spécialiste du sprint français, Carolle Zahi espère profiter des installations abidjanaises pour aiguiser sa pointe de vitesse et nouer des liens avec la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme (FIA), selon un proche.

Avant son retour en France prévu pour le 30 décembre prochain, elle pourrait donc rencontrer les responsables de la FIA mais aussi initier des actions sociales.

Méconnue du public sportif ivoirien contrairement à Marie Josée Ta Lou et Murielle Ahouré qui exercent sous la bannière ivoirienne, Carolle Zahi est l’image de la crème du sprint féminin français. Elle est l’actuelle championne nationale du 100m (2017 et 2018), du 200m (2018) et du 60m indoor (2016 et 2018). De quoi faire d’elle l’un des atouts français pour le Jeux Olympiques de 2020.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP