Flash Info

  • Il y a 4 heures 16 minFootball-Côte d'Ivoire : La 8e édition du TIDA aura lieu du 15 au 21 décembre au stade Robert Champroux et au complexe de Yopougon
  • Il y a 6 heures 7 minCyclisme : Remco Evenepoel participera bien au Giro en 2023, pas au tour de France
  • Il y a 9 heures 45 minAuto-Moto : Moto GP : Les tests officiels 2023 commenceront en Malaisie 
  • Il y a 10 heures 1 minFootball-International : Ruben Amorin (entraineur Sporting CP) prolongé jusqu'en 2026
  • Il y a 11 heures 33 minFootball-Mondial 2022 : Stéphanie Frappart deviendra la première femme arbitre principale, ce jeudi 1er décembre
  • Il y a 11 heures 59 minAGE-FIF : Un budget de 11 milliards adopté par les membres actifs pour la saison 2023

Taekwondo : La Ligue du Sud-Comoé fait revivre Yaya Barro          

Autres Sports
Arts Martiaux

Taekwondo : La Ligue du Sud-Comoé fait revivre Yaya Barro          

5 September 2022 0

La grande Ligue du Sud Comoé, pilotée par Ali Patrice Diarra et le club de taekwondo Aka Bilé Thomas (Abt) de Grand-Bassam n’ont pas oublié Yaya Barro, premier médaillé mondial de la région, arraché à l’affection de tous en janvier 2020. Ils lui ont rendu un  hommage mérité à travers un Open organisée le samedi 3 septembre à Moossou.

148 tireurs, filles et garçons venus de 11 Ligues du pays, étaitent présents à cette première édition de l’Open Barro. « Yaya Barro mérite cette forte mobilisation. Il a été un précurseur. C’est lui qui a donné le goût aux jeunes de notre Ligue de se battre pour avoir des places en équipe nationale. Ce n’est pas rien », a souligné le président de la Ligue, M. Ali Diarra qui, a travers cette compétition démontre toute la vitalité du taekwondo du Sud-Comoé.

Sur le tatami, Anicet Kassi, Ibo Koumba et autres amis et connaissances de Yaya se sont laissés prendre au jeu pour faire revivre les belles heures de leur collaboration avec le célébré, sous les yeux de sa famille. Et cela a donné lieu à un spectacle et un hommage dignes.

Dans la catégorie des + 64 Kg hommes, Ouattara Tiémoko s’est imposé à Nathan Tao en finale. Chez les cadets garçons (-37 Kg), le jeune Konan N’Goran a arraché la médaille d’or. Il a battu en finale Nizako Isaac. La palme, chez les -45Kg hommes, est revenue à Konaté Mori, vainqueur en finale de Yao William Kouassi.

Chez les dames (+57Kg), Bathily Samira a raflé la mise devant Bouréima Sarah. Tandis qu’Eunice Esse N’Goran triomphait chez les -57 Kg.

Une belle fête de retrouvailles rehaussée par la présence du Grand maître Patrice Remarck et du secrétaire général de la Fédération Me Niava Jean-Jacques. Sans oublier une forte mobilisation de la notabilité du royaume de Moossou. «Merci à tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à la réussite de cette première édition. C’est un rendez-vous que nous voulons désormais annuelle », a confié Me Diarra qui n’a pas manqué de saluer la mobilisation des Ligues sœurs.

Au classement général, la Ligue de Koumassi, grâce aux performances du club Ineka a terminé sur la première marche du podium. Devant celle de Port-Bouët, avec l’Elite club, tandis que le club organisateur d’Aka Bilé Thomas montait sur la troisième marche du podium.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP