Flash Info

  • Il y a 53 min 33 secFootball-Ligue 1: Sidy Diallo face à la presse vendredi à partir de 9h00 pour évoquer la situation à l'Africa Sports
  • Il y a 2 heures 32 minKaraté: L’équipe nationale de Côte d'Ivoire a bénéficié d’un stage dirigé par Jeffersson Bavarois, expert français
  • Il y a 2 heures 35 minCyclisme-Tour de l'Est 2019: Traoré Souleymane, de la Renaissance, vainqueur de la 31è édition en 12h09mn03s
  • Il y a 2 heures 49 minFootball-Deuil: L'ancien footballeur international Ghanéen, Junior Agogo est mort des suites d'un accident cérébral
  • 21/08/2019Jeux Africains 2019-Taekwondo: Cissé Cheick, Gbané Seydou et Coulibaly Bouma médaillés d'or à Rabat
  • 21/08/2019Football-Afrique: Le contrat d'Alain Giresse avec la Tunisie a été résilié

Rugby/ Coupe du Monde France 2007: L'Afrique du Sud championne du monde

Afrique

Rugby/ Coupe du Monde France 2007: L'Afrique du Sud championne du monde

20 October 2007 0
Rugby/ Coupe du Monde France 2007: L'Afrique du Sud championne du monde

L'Afrique du Sud a remporté la sixième Coupe du monde de rugby, la deuxième de son histoire après celle de 1995, en battant l'Angleterre (15-6), samedi au Stade de France à l'issue d'une rencontre fermée et peu spectaculaire mais très intense au plan physique. Les Springboks rejoignent l'Australie au palmarès des doubles vainqueurs de la Coupe Webb Ellis. Comme en 1995, cette finale n'a donné lieu à aucun essai.
L'Afrique du Sud a ouvert le score par une pénalité de Montgomery (7e, 3-0). Mais Wilkinson, sur sa première occasion de but, en coin, a égalisé pour l'Angleterre (12e, 3-3). Puis Montgomery, après une faute grossière anglaise, a passé sa deuxième pénalité (15e, 6-3). Une minute après, Wilkinson manquait un drop pourtant bien placé.
Les Springboks ont mis un peu plus de hargne dans des regroupements déjà féroces. Steyn a pourtant raté une pénalité lointaine (23e). Les Anglais n'ont tout de même pas perdu leurs fondamentaux et ont tenu tête à leurs adversaires en conquête. La partie est restée âpre avec des Sud-Africains qui ont cherché continuellement le défi physique, que les Anglais naturellement se sont fait une joie de relever.
Une inspiration de Steyn a enfin ouvert une brèche dans la rencontre et a mis le feu dans la défense anglaise, qui était sur le point de céder quelques temps de jeu plus tard, mais s'en est sortie d'affaire in extremis.
Après un long temps fort créé par son pack, Montgomery a accentué un peu l'écart à l'ultime seconde de la première période avec son troisième but (9-3).
Deux minutes après la reprise, une percée de Matthew Tait a ensuite permis au XV de la Rose de faire la différence, et Mark Cueto a aplatit en plongeant complètement en coin. L'examen video a duré de très longues secondes au terme desquelles l'essai a été refusé pour un pied posé en touche. Mais la pénalité a été accordée à Wilkinson qui a ainsi réduit le score (43e, 6-9).
Mais une faute de Corry en ruck coûtait trois points à son équipe (4e pénalité de Montgomery, 50e, 6-12). Et le jeu ne s'est pas libéré pour autant. L'Angleterre a repris cependant l'avantage dans la possession, enchaînant les mouvements, certes sans beaucoup d'imagination mais avec sa légendaire pugnacité.
Et alors que les champions du monde tentaient une nouvelle relance, un écran de Catt a permis à Steyn de réussir, de 50 m, une nouvelle pénalité (61e, 6-15).
Les hommes de Jake White ont à partir de ce moment trouvé un deuxième souffle, défendant à nouveau comme des lions et ne cédant plus de terrain grâce à de judicieux coups de pied tactiques. Wilkinson a , lui, échoué dans sa tentative de drop du droit (71e). Ses coéquipiers se sont alors enferrés dans la nasse adverse. Les Sud-Africains n'ont plus eu qu'à assurer leurs derniers enchaînements, ce qu'ils ont fait avec une parfaite maîtrise. Ils ont ensuite explosé de bonheur dès le coup de sifflet final de Monsieur Rolland.
L'Equipe

A lire aussi ...

TOP