Flash Info

  • 17/09/2019Football-CAN 2019 (U23): Le tirage au sort à Alexandrie le 3 octobre 2019
  • 17/09/2019Football-Transfert: Wilfried Kanon s'engage pour 3 ans avec Pyramids FC en Egypte
  • 14/09/2019Football-El.CHAN 2019-Amical : Côte d’Ivoire 0-3 Senegal
  • 13/09/2019Karaté: La Fédération ivoirienne en Assemblée Générale Elective le samedi 14 septembre
  • 13/09/2019Football-Transfert: Serey Dié signe au FC Aaurau en D2 Suisse jusq'au 31 décembre 2019
  • 11/09/2019Football-CAN 2019 U23: Egypte, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria, Mali, Afrique du Sud et Zambie qualifiés

El.CAN 2019-U23 : Les Espoirs pour conjurer le sort de septembre

Football
Elephants
CAN

El.CAN 2019-U23 : Les Espoirs pour conjurer le sort de septembre

9 September 2019 0

Les J.O longtemps après 2008. Le rêve du football ivoirien. La réalité l’a fait basculé dans le cauchemar. Un trou noir ouvert après la défaite du samedi à domicile (0-1), face à la Guinée, lors du dernier tour aller des éliminatoires de la CAN U23. Le retour s’annonce incertain pour des Eléphants U23 qui ont fait perdre Espoir à plus d’un ivoirien.

Le 7 septembre 2019. Pas très loin du 4 septembre… 2005. Cet après-midi-là, sur le même théâtre des opérations, le stade Félix Houphouët-Boigny, les Eléphants, les plus grands, voyaient leur ambition de Mondial 2006 douchée par une défaite infligée par le Cameroun de…Achille Webo, auteur d’un doublé. Samedi dernier, l’agitateur de la défense U23 de Côte d’Ivoire se nommait Jules Kéita, quand le fossoyeur fut Morlaye Sylla (0-1). Une seule réalisation qui assombrit l’objectif ivoirien. Surtout que le Sily arbore une pente de deux matchs (Mauritanie et Sénégal) sans concession à domicile. De quoi faire pencher la balance de la qualification du côté des hommes de Souleymane Camara, le sélectionneur guinéen.

“Nous sommes confiants contrairement à ce que l’on peut croire“

Mais voilà, si le chapitre 4 septembre n’a finalement pas fait flancher le rêve ivoirien, les Espoirs entendre transformer 7 septembre, le 10 prochain en territoire ennemi. « Nous n’avons pas été bons à Abidjan. Nous le reconnaissons. A Conakry, nous allons tout donner. Nous sommes confiants contrairement à ce que l’on peut croire. Il faudra être patient, plus volontaire et surtout, tout faire pour marquer », a confié Anderson Niangbo qui avait fait une bonne entrée le samedi dernier. A lui, s’ajoute Haïdara Souhalio. Pointé du doigt dans la gestion de son effectif, le technicien ivoirien sait là où appuyer pour faire réagir ses talents dans le sens de la marche, et surtout de l’efficacité.

Le mental, la clé du mardi à Conakry

« La qualification se joue sur deux matches. Nous étions dans un mauvais jour. Nous avons un pincement au cœur, mais nous pensons que mardi sera un autre jour. Nous n’avons pas été à la hauteur au niveau mental. Les Guinéens en voulaient plus que nous. C’est à ce niveau que nous allons travailler mais également au niveau offensif », a-t-il déclaré face à l’opinion qui espère retrouver des Eléphants conquérants, pour se sortir du piège que le mois de septembre semble leur tendre encore une fois.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP