can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 16/04/2024 Handball : Le Red Star et Abidjan HBC ont rallié Oran pour disputer la 40e édition de la Coupe d'Afrique des Clubs vainqueurs de Coupe prévue du 18 au 27 avril
  • 16/04/2024Football-Deuil : Abdoulaye Diawara "Diabis", ex-académicien de l'ASEC, est décédé dans la nuit du 15 avril 2024 à l'âge de 43 ans
  • 16/04/2024 Tournoi Maurice Revello : La Côte d'Ivoire dans le groupe A aux côtés de la France, le Mexique, la Corée du Sud et l'Arabie Saoudite
  • 16/04/2024Volley-Ligue 1 Plastica-1ère journée retour (Hommes) : ASUAO-AZUR (3 sets 1) - AS Police-ES Tafiré (3 sets 0) - CESCA-Grand Lahou (3 sets 0)
  • 16/04/2024Volley-Ligue 1 Plastica-1ère journée retour (Dames) : Stella-ES Tafiré (3 sets 0) - ASEC-CESCA (3 sets 0) - CO Descartes-AS INJS (4 sets 1)
  • 16/04/2024Football-International : La 50è édition du Tournoi Maurice Revello est prévue du 3 au 16 juin 2024 en France

Equitation : Moumouni Lonfo : « Le sport équestre sera présent sur le terrain pendant la CAN »

Autres Sports

Equitation : Moumouni Lonfo : « Le sport équestre sera présent sur le terrain pendant la CAN »

12 January 2024 0

Le 30 décembre dernier, a eu lieu au champ de course de l'aéroport international Félix Houphouët-Boigny la 4e édition de la course de fin d'année. C'était l'occasion pour l'organisateur Moumouni Lonfo, président du Club Lonfo de dresser le bilan de l'année et également de parler des actions du sport équestre lors de la Coupe d'Afrique des Nations 2023.

Combien de participants environs avez-vous enregistré sur cette dernière activité de l’année ?

Sur cette activité, nous avons eu une trentaine de partants. Sur la 1000 mètres, la 2 000 et la 3000. Mais cette fois-ci, c’est plus la 2000 mètres qui est mise en valeur. Parce que le constat que nous faisons, est qu'à chaque fois c’est la 3 tours qui est la plus mieux valorisée. Cette fois-ci, nous voulons faire des grands prix tournants. Aujourd’hui, c’est la 2000m qui est mise en valeur. Parce que le constat que nous faisons, c’est qu'à chaque fois, la catégorie qui est mise en valeur, c’est la catégorie supérieure, la 3 tour qui fait 3000 mètres. Et du coup, maintenant, nous voulons faire des grands prix tournants. Aujourd’hui, c’est la 2000 mètres qui est mise en valeur. (…) faudrait pas qu’à chaque fois, nous nous retrouvions dans une catégorie supérieure. Ceux qui sont vers le bas doivent être récompensés.

Quel bilan pouvez-vous faire des activités de l’année 2023 ?

Honnêtement, le bilan, il est plus que positif pour nous. Positif en ce sens qu’aujourd’hui, CSO, courses et randonnées, nous combinons une vingtaine d’activités. 20 activités sur l’année pour des passionnés, c’est déjà énorme. Mais comme on le dit, 2024 sera une année de nouveaux challenges. Nous ferons encore plus de compétitions. Et plus pour le bonheur de nos cavaliers, président de clubs et le public.

Quels sont vos vœux pour cette nouvelle année ?

Que Dieu nous accorde le bon discernement dans le milieu équestre. Parce que sans le discernement, nous captons souvent mal les choses. Le cheval réunit, le cheval ne divise pas. Et je pense que depuis un certain un temps, chacun a vécu son expérience, chacun sait ce qu’il a tiré de positif ou de négatif.  Je pense qu’il est grand temps pour le bonheur des amoureux et des passionnés de l’équitation, que nous regardions tous dans la même direction pour que vive le cheval ivoirien, pour que vive la passion du cheval en Côte d’Ivoire.

Quel est le regard de la Fédération sur vos activités ?

C’est un groupe d’amis. Nous nous associons et nous organisons les compétitions. C’est vrai qu’avec la fédération, disons- le tout net, nous regardons. Mais comme je l’ai dit plus haut, que Dieu donne le bon discernement à tout le monde et que les choses aillent de plus belles. Honnêtement, nous ne sommes pas fermés. Tout ce que nous recherchons, c’est le bien-être de nos frères qui vivent du cheval et que le cheval prospère en Côte d’Ivoire. Parce que comme on le dit dans cette histoire y’a deux perdants. Les deux perdants, ce sont les passionnés et la nation ivoirienne. Qui aime la nation doit se ressaisir pour qu’on aille de l’avant.

Quel sera l’apport du sport équestre lors de la CAN ?

Nous avons eu plusieurs entretiens avec notamment la direction des loisirs même avec le ministre délégué des sports et du cadre de vie par l’intermédiaire de la faîtière des procédures de loisirs. Nous avons parlé de pas mal de choses pour cette CAN. Pendant la compétition, nous serons présents sur le terrain parce que comme nous le disons, ce n’est pas une histoire que de ballons mais après avoir shooté dans le ballon, il faut que nos supporters et invités puissent se divertir. Nous mettrons les chevaux en avant pour créer le divertissement.

Réalisée par Chamade YAH

TOP