Flash Info

  • Il y a 56 min 26 secAthlétisme : Mo Farah devrait prendre sa retraite à la fin de la saison 2023
  • Il y a 58 min 35 secTennis : Novak Djokovic pourra disputer l'US Open 2023
  • Il y a 1 heure 41 minBasketball- BAL 2022-2023 : L'ailier fort sud-soudanais Chudier James Bile rejoint l'Abidjan Basket Club
  • Il y a 3 heures 21 minFootball-Transferts : Bayo Vakoun effectue son come-back à Charleroi pour les six prochains mois (Communiqué du club)
  • Il y a 3 heures 23 minFootball-International : Absent face à Lille dimanche dernier, Nicolas Pépé est touché au genou
  • Il y a 4 heures 4 minTennis : Coupe Davis (Groupe II Mondial) : La Côte d'Ivoire affrontera le Maroc les 4 et 5 février prochain sur le court Arthur H du sofitel Hôtel Ivoire

Judo: Clarisse Agbegnenou retrouve la compétition cinq mois après

Arts Martiaux

Judo: Clarisse Agbegnenou retrouve la compétition cinq mois après

25 November 2022 0

Cinq mois seulement après son accouchement, la double championne olympique de judo Clarisse Agbegnenou retrouve les tatamis samedi en Géorgie, un retour à la compétition qu'elle aborde « tranquillement », sa fille Athéna à ses côtés et les JO-2024 dans le viseur.
Lors de l'annonce de sa grossesse en février, la judokate de trente ans, porte-drapeau des Bleus et grande star des JO de Tokyo, avait tout de suite donné rendez-vous pour ceux de Paris en 2024.
La première étape sur la route de son objectif passe donc par la Géorgie, où elle défendra les couleurs de son club du Red Star de Champigny en Ligue des champions, une épreuve par équipes.
Comme pour tous ses déplacements à venir, « Athéna sera de la partie », a expliqué Agbegnenou à l'AFP avant son départ pour Gori. « Je ne voulais pas rater ces moments où elle grandit. Je voulais profiter avec elle. »
Cette pause « m'a fait un grand bien, m'a donné un bon souffle », a-t-elle ajouté. Après une olympiade rallongée pour cause de pandémie, « j'avais besoin de couper, j'étais vraiment à l'agonie. Là je me sens tellement mieux qu'il y a un an et demi et je peux repartir pour Paris-2024 tranquillement. »  

TOP