Flash Info

  • 27/01/2022Football-Transferts : Jean Philippe Krasso prêté à l'AC Ajaccio jusqu'à la fin de la saison
  • 27/01/2022N1-Basketball : La 4è journée aura lieu les samedi 29 et Dimanche 30 janvier 2022 au Hall 1, Palais des Sports
  • 27/01/2022Football-CAN : Milovan Rajevac n'est plus entraîneur du Ghana
  • 27/01/2022Football-Transferts : Selon Sport Italia, Franck Kessié serait tombé d'accord avec le Barça sur les bases d'un contrat
  • 27/01/2022Football-CAN : L'Egypte écarte la Côte d'Ivoire (0-0, 4-5 TAB) et file en quart
  • 27/01/2022Football-Transferts : Wilfried Bony s'est engagé pour six mois avec le Nec Nijgemen en D1 Hollandaise

Football- Ligue des Champions: Le Barça lâche son titre

Football

Football- Ligue des Champions: Le Barça lâche son titre

7 March 2007 0
Football- Ligue des Champions: Le Barça lâche son titre

Lors des 8emes de finale retour de la Ligue des Champions, Barcelone s'est imposé contre le cours du jeu à Liverpool (0-1). Un score insuffisant pour compenser la défaite du match aller (1-2). Le Barça, tenant du titre, quitte donc la scène européenne. Liverpool connaitra son adversaire vendredi.
LIVERPOOL - BARCELONE: 0-1But: Gudjohnsen (75e)
Si près, et pourtant si loin. Le Barça n'a accompli qu'à moitié la "mission impossible" qu'il devait réaliser. En inscrivant un but à l'orée du dernier quart d'heure de la rencontre, sur l'une de ses rares occasions, Barcelone a relancé de manière éphémère le suspense d'un match qui n'en avait pas beaucoup jusqu'alors, tant Liverpool a dominé les débats, surtout en première période. Les Catalans ont tout de même touché du doigt une qualification inespérée pour les quarts de finale de la compétition. Inespérée suite à la défaite du match aller au Camp Nou (1-2), mais surtout par rapport à la tournure des événements à Anfield. S'ils ont certes réussi la performance d'infliger à Liverpool sa première défaite sur la scène européenne à domicile cette saison, les Catalans ne garderont pas un bon souvenir de cette victoire en terre anglaise pour laquelle ils ont souffert. Et qu'ils ne méritaient pas.
Liverpool n'a concrétisé aucune de ses nombreuses occasions, et a failli s'en mordre les doigts. Disposés dans un 4-4-2 classique, avec le onze victorieux au match aller, les Reds sont bien en place et très vite dangereux. Ils dominent outrageusement la partie, Gerrard et Riise se régalant de l'absence de latéraux. Frank Rijkaard avait en effet opté pour un 3-4-3, qui a encore plus perturbé un bloc défensif barcelonais déjà fébrile. Iniesta doit souvent évoluer comme latéral gauche afin de combler les brèches. Ce qui n'est pas fait côté opposé pour contrer les offensives de Riise.
Par deux fois, le Norvégien inquiète Valdes avec son puissant pied gauche (8e), trouvant même la transversale (11e). Sissoko aussi envoie un missile heurter la barre des buts espagnols, suite à une mauvaise relance de Valdes (33e). Déjà peu exempt de tout reproche au match aller, le portier du Barça se rattrape sur la plus nette occasion, triple, des Blaugrana. Bellamy déborde et frappe de volée, sur Valdes, qui s'interpose tout de suite devant Kuyt et est suppléé par Puyol après la tête de Riise (26e).
Gudjohnsen trop tardivement
Barcelone réagit trop timidement, face à une solide défense des Reds qui n'a pris que quatre buts en championnat à domicile cette saison. Absent au match aller, Eto'o semble ne pas être présent non plus sur la pelouse d'Anfield, et cèdera sa place à Giuly (61e). Le Camerounais fait pourtant partie du trident d'attaque catalan, qui ne prend jamais le dessus sur les Reds. Ronaldinho, invisible durant le premier acte, réagit par une percée axiale infructueuse (53e). Les mouvements offensifs sont rares (58e). Frank Rijkaard joue alors la carte du tout pour le tout avec la sortie de Thuram au profit de Gudjohnsen (71e). La présence physique de l'ancien Blue de Chelsea s'avère bénéfique. Son sang froid aussi au moment de tromper Reina (0-1, 75e).
Une réaction trop tardive cependant. Les Blaugrana obtiennent plusieurs corners mais n'en profitent pas. Si l'espoir reste tout de même permis durant quelques minutes, c'est à cause du gâchis des Reds, qui ne reviennent pas au score par Gerrard et Crouch (83e, 90e+2). Une égalisation dont Liverpool se passera. Même s'ils concèdent leur second revers d'affilée à Anfield après celui en championnat contre leur grand rival Manchester, les hommes de Rafa Benitez peuvent avoir le sourire. Ils continuent leur route en Ligue des Champions et oublient ainsi leurs soucis en Premiership. Un phénomène dont les Reds ont l'habitude. En 2005 déjà, ils avaient conquis le titre continental à l'issue d'une saison moribonde. Si Liverpool récidive cette année, leurs supporters oublieront volontiers la défaite face aux Red Devils.
LA DECLA: Ludovic Giuly (FC Barcelone)
"On a poussé, mais c'était dur. On n'est pas moins forts (que l'an dernier). En ce moment on prend pas mal de buts, surtout chez nous, et en Ligue des champions, on sait qu'il ne faut pas en prendre. Il faut relever la tête, penser au match de samedi contre Madrid. Dans le vestiaire ça se passe toujours bien à part la petit histoire qu'on a eue avec les déclarations de Samuel (Eto'o), mais ça été entre nous très bien géré. Dans notre jeu, on fait souvent une touche de trop. L'année dernière on jouait limpide, dès qu'on récupérait le ballon, on se projetait vite vers l'avant. Aujourd'hui, on fait un geste de trop."
Eurosport

A lire aussi ...

TOP