can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 19/04/2024Taekwondo-JO Paris 2024 : Cissé Cheick Sallah reçoit un soutien de 10 millions de Frs de la part de Moov Africa
  • 19/04/2024Football-Division Régionale : L'Agneby Sports FC signe un partenariat de 4 ans avec SIPROMED Assistance
  • 19/04/2024Qualifications CAN U17 : Tournoi UFOA-B : La Côte d'Ivoire dans la poule A avec le Ghana et le Bénin
  • 19/04/2024Handball : 40e CACVC : 1ère journée : AS Otohô 24-23 Abidjan HBC, Red Star OJA 20-29 OMA
  • 18/04/2024Handball : 40e édition CACVC-Dames : Otoho 24-23 Abidjan HBC
  • 18/04/2024 Football-International : Evan Ndicka "va bien" confirme Daniele De Rossi, son entraîneur

Football/ Demi-finale Coupe Nationale : L’ASEC en finale par un trou d’aiguille

Football

Football/ Demi-finale Coupe Nationale : L’ASEC en finale par un trou d’aiguille

29 July 2007 0
Football/ Demi-finale Coupe Nationale : L’ASEC en finale par un trou d’aiguille

La finale de la 44e édition de la Coupe Nationale de Côte d’Ivoire se disputera entre Issia Wazi et l’ASEC Mimosas. Les Jaune et Noir, par un trou d’aiguille, ont réussi a passer le cap du Réveil club de Daloa en s’imposant sur le score de 2-1.
Sur penalty, Abubakar Mahadi, ouvrait le score à la 8e minute pour l’ASEC Mimosas avant que Doh Guédé du Réveil ne remette les pendules à l’heure au même exercice, à la 20e minute. La 34e minute de jeu à permis de départager les deux équipes grâce au super coup de pied arrêté d’Adégoké Mutiu qui propulse les Mimosas en finale, aux Côtés des Indomptables d’Issia.
Logique mais difficile fut la victoire pour des Mimosas privés encore une fois de Patrick Liewig qui fini de purger sa suspension. Sur  le terrain la même détermination se lisait sur les visages des vingt deux acteurs. Les motivations elles, étaient loin d’être identiques. Car si l’ASEC entendait se rassurer avant la réception, le week-end prochain, de l’Espérance Sportive de Tunis dans le cadre de la 4e journée de la Ligue des Champions, le Réveil visait une place en finale qui lui ouvrirait une place sur le plateau continental.


  • Une affaire de penalty

Sur la pelouse du stade Félix Houphouët Boigny, les débats se corsent trop tôt et ce à l’initiative de Arthur Koffi, l’arbitre de la rencontre. Car lors d’un épaule contre épaule dans la surface de réparation du Réveil, l’homme en noir décide d’accorder un penalty à Yao Kouassi Martial, l’ailier Mimosas aux dépends de Zoh Bi Zoh, le défenseur de Daloa. Abubakar Mahadi, l’autre attaquant ghanéen de l’ASEC, qui n’a que faire des tergiversations de l’arbitrage ivoirien, ne se fait pas prier pour ouvrir le score et inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs (0-1 ; 8e).
Le jeu gagne en densité avec le réveil des hommes de la cité de l’Antilope qui, visiblement, n’ont pas digéré la bévue du sir Arthur Koffi. Ce sursaut d’orgueil porte ses fruits. Bamba Sinaly, le seul attaquant posté par Lago Bailly, le manager du RC Daloa, entame une incursion dans la surface Jaune et Noir. Son ballon en que de scorpion échoit sur la phalange de Youan Bi Gaman, capitaine de l’ASEC qui faisait à l’occasion, son come-back dans la compétition.  Le penalty est vite signalé par l’arbitre, comme pour rattraper son erreur d’appréciation des premières minutes. Doh Guédé commis pour réparer l’impaire ne se laisse pas impressionner par la masse de Mohamed Kaboré qu’il bat (1-1 ; 20e). 

  • Un missile et du rouge

Les Mimosas, poussés par la poignées d’actionnaires présents dans les gradins, veulent en finir dès la première période pour se consacrer aux deux importants prochains rendez-vous qui les attendent. Accusé d’être complaisant sur le terrain, Adégoké Mutiu Adéléke, met fin aux critiques. 34e minute, l’ASEC, campé dans les 20 mètres du Réveil, bénéficie d’un coup franc. Mahadi Abubakar fait une feinte de tir qui ouvre la voie à Adégoké. Le Nigérian décoche un missile qui laisse pantois Zan Bi Gohi pour le 2-1 qui clôture les débats pour le première.
Le match mis sous celé par Adégoké ne sera plus ouvert, en tout cas le dernier sursaut de Bamba Sinaly dans le temps additionnel ne permettra pas au Réveil de revenir au score. Le fait marquant de cette seconde mi-temps est plutôt le carton rouge écopé par Arthur Kocou Valery. L’ASEC devra donc se trouver un autre milieu récupérateur pour la bataille finale face aux Indomptables d’Issia.
Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP