can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 22/02/2024Football-Justice : Le brésilien Daniel Alves condamné à 4 ans et demi de prison pour viol
  • 22/02/2024Football-Deuil : Artur Jorge, ancien entraîneur portugais du PSG, décédé à l'âge de 78 ans
  • 22/02/2024Football-Algérie : La VAR sera utilisée dès la saison prochaine pour le championnat de 1ère division, a annoncé le Président de la fédération algérienne
  • 22/02/2024Volley-Côte d'Ivoire : ASEC-Descartes (Dames) et INJS-AS Police (Hommes) sont les affiches de la Super Coupe prévue le 25 février 2024
  • 22/02/2024Sport Auto : La 50è édition du Rallye Bandama est prévue les 23, 24 et 25 février 2024 à Yamoussoukro
  • 22/02/2024Omnisports : La 13è édition des Jeux Africains prévue du 8 au 23 mars 2024 à Accra, au Ghana

Football-International-Dibo Maïga : « Progresser avec Saint Etienne »

Football
International

Football-International-Dibo Maïga : « Progresser avec Saint Etienne »

7 September 2016 0
 « Progresser avec Saint Etienne »

Vous revoilà après une longue absence due à une blessure ? Peut-on dire que c’est du passé aujourd’hui ?

 

J’ai connu 10 mois de galère et je peux vous assurer que c’était loin  d’être facile pour moi. J’ai terriblement souffert physiquement mais aussi et surtout moralement. Le plus difficile dans ce moment-là, c’est de rester à la maison suivre les matches de mon équipe à la télévision. Mais grâce aux soutiens et aux conseils des uns et des autres je me suis remis plus vite que prévu.

 

Qu’est ce  qui vous aidé à revenir aussi vite de blessure ?

 

Cette envie de revenir sur les terrains et de faire ce que j’ai toujours aimé, jouer au football.  J’ai bénéficié du soutien de mes encadreurs. Ils ont été là pour m’encourager. Il y a eu aussi le soutien du coach Kamara Ibrahim  (Ndlr : sélectionneur national de la sélection Espoir de la Côte d’Ivoire) qui prenait régulièrement de mes nouvelles.  Cela  m’a vraiment aidé à vite revenir.

 

Vous êtes bien revenu si bien que vous avez intégré le groupe des joueurs retenus pour les matches de Ligue 1 avec Saint Etienne. Quel est votre challenge à présent ?

 

Aujourd’hui, il est important pour moi de continuer à travailler et à progresser.  Je ne suis pas encore à mon meilleur niveau et je dois poursuivre le travail pour y arriver. J’ai fait une superbe préparation d’avant saison et je dois rester sur ce cap sinon le dépasser.

 

Vous faites partie des Eléphants cadets champions d’Afrique en 2013. Comment jugez-vous l’évolution de cette génération ?

 

C’est une politique formidable qui a été mise en place. C’est vrai qu’il y a eu un trophée en 2013 mais le plus important c’est de pouvoir gravir les échelons et faire en sorte que le maximum de ces joueurs atteigne le haut niveau afin de pouvoir servir en équipe nationale.

 

Aujourd’hui vous en sélection U 23, on peut dire qu’il n’y a qu’un pas ?

 

Oui. Mais en même temps, ce n’est pas gagné d’avance. Ce n’est pas parce qu’on est champion d’Afrique chez les cadets qu’on est forcément sélectionné d’office. La sélection nationale quelle que soit la catégorie vient comme la récompense de toutes vos performances en club. Elle se mérite. Et moi j’entends bien la mériter par le travail tout comme certains de mes copains que je regarde avec plaisir en A.

 

 

Propos recueillis par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP