Flash Info

  • 30/11/2022Football-Côte d'Ivoire : La 8e édition du TIDA aura lieu du 15 au 21 décembre au stade Robert Champroux et au complexe de Yopougon
  • 30/11/2022Cyclisme : Remco Evenepoel participera bien au Giro en 2023, pas au tour de France
  • 30/11/2022Auto-Moto : Moto GP : Les tests officiels 2023 commenceront en Malaisie 
  • 30/11/2022Football-International : Ruben Amorin (entraineur Sporting CP) prolongé jusqu'en 2026
  • 30/11/2022Football-Mondial 2022 : Stéphanie Frappart deviendra la première femme arbitre principale, ce jeudi 1er décembre
  • 30/11/2022AGE-FIF : Un budget de 11 milliards adopté par les membres actifs pour la saison 2023

CHAN 2018 : Sourire par un trou de souris

Football
Elephants

CHAN 2018 : Sourire par un trou de souris

20 August 2017 0

La Côte d’Ivoire a validé son billet pour le CHAN 2018 samedi à Abidjan face au Niger. Au  bout d’un interminable temps additionnel, les Eléphants ont délivré tout un peuple face à un Mena venu défendre l’acquis de Niamey.

Des cris stridents, une joie indescriptible, de l’émotion plein dans les yeux des supporters ivoiriens. Les signes d’un  exceptionnel moment de partage entre Ivoiriens au terme de la crispante opposition avec le  Niger.

Fort de sa victoire (2-1) une semaine auparavant au match aller à Niamey, le Mena n’avait pas obligation de jeu au Champroux. Le plus clair du temps de la seconde période sur la civière ou sur les fesses, les Nigériens ont bien joué avec les nerfs des Ivoiriens, à l’image de l’excédé et peut être inexpérimenté Yao Alphonse qui a longtemps tenté la solution individuelle.

Face à une équipe certainement rodée par l’expérience de François Zahui, le technicien ivoirien finalement expulsé pour des propos irrévérencieux envers l’arbitre angolais, les Eléphants ont du attendre la 7è des 8 minutes de temps additionnel  occasionnées par les longs moments d’arrêts de jeu, pour délivrer Marcory. A la conclusion d’un dernier coup de chaud dans la défense du Niger, Sylla Banfa d’une frappe lucide, trompait Daouda Kassali pour le but de la qualification (1-0).

La suite des événements faite de contestation de joueurs et dirigeantes nigériens n’enlèvera rien à la joie indescriptible des Eléphants passés proche de la catastrophe face à une volontaire formation du Niger. L’essentiel pourtant fait devrait ouvrir la voie du travail pour des Eléphants qui ont encore du chemin à faire pour performer au rendez-vous de Kenya 2018.

Iris de Bankolé

 

A lire aussi ...

TOP