Flash Info

  • Il y a 52 min 49 sec Football-Transferts : Wily Boly prolongé une année supplémentaire soit jusqu'en juin 2025 par Nottingham Forest
  • Il y a 2 heures 52 minFootball-Chelsea FC : Mauricio Pochettino et la direction des Blues ont mis fin à son mandat «d’un commun accord»
  • Il y a 2 heures 57 minFootball-Espagne : L'attaquant ghanéen Inaki Williams élu meilleur footballeur africain de LALIGA de la saison 2023-2024
  • Il y a 3 heures 3 minFootball-Eléphants : Emerse Faé présente son staff le jeudi 23 mai 2024 au stade Félix Houphouët-Boigny
  • Il y a 3 heures 15 minFootball-Afrique : Jonathan McKinstry (38 ans, nord-irlandais) nommé sélectionneur de la Gambie
  • 21/05/2024Football-Tournoi UFOA B U17 : La Côte d'Ivoire qualifiée pour les demi-finales de la compétition qualificative pour la CAN U17

Affaire « Tchin-Tchin » : Yannick Gohourou apporte des éclaircissements

Football
Côte d'Ivoire

Affaire « Tchin-Tchin » : Yannick Gohourou apporte des éclaircissements

14 October 2022 0

Depuis plusieurs semaines, il a été fait cas d’une certaine guéguerre entre Jonathan Morisson et Yannick Gohourou, président du Comité Inter-Urbain de Tchin-Tchin (CITT). Face à la presse, ce vendredi 14 octobre, le président du CITT a révélé tous les dessous de cette affaire afin d'éclairer la lanterne de l'opinion nationale et internationale.

D'entrée de jeu Yannick Gohourou a tenu à lever toute équivoque. Il dit être bel et bien l'initiateur du concept « Tchin-Tchin ». Tout part en 2019 où le CITT a décidé d'entrer dans la légalité en protégeant son label. C'est ainsi qu'ils font tout pour se faire connaître aux autorités compétentes. « C'est en 2019 que nous avons décidé de matérialiser le Tchin-tchin en tant que structure légalement constituée. Pour se démarquer de tous les tournois qui se jouaient à Abidjan, nous souhaiterions appeler notre tournoi « Tchin-Tchin ». C'est ainsi que le préfet d'alors M. Vincent Toh Bi a signé notre dossier de déclaration et demande d'agrément », a-t-il précisé

N'ayant pas les moyens pour poursuivre après la période de Covid-19, le CITT met le projet sous la table le temps de trouver des partenaires. C'est à ce moment qu'un proche collaborateur décide de s'allier à Jonathan Morisson afin que le projet voit le jour. Et connaissant le CITT comme dépositaire de ce tournoi, la Fédération Ivoirienne de Petits-Poteaux entre en contact avec Yannick Gohourou pour tirer au clair cette affaire. Mis devant les faits, il constate que son collaborateur a vendu le projet à une personne. « C'est la fédération qui m'interpelle. Tu n'as pas donné ton autorisation à ton ami d'organiser un tournoi « Tchin-Tchin », j'ai répondu non pas du tout puisque nous sommes en train de chercher des partenaires. Et la fédération m'envoie l'image de mon ami sur une table de séance en train de lancer le projet avec un certain Jonathan Morisson », a-t-il poursuivi avec des preuves à l'appui.

Face à cette situation, le CITT saisit la Fédération Ivoirienne de Petits-Poteaux dans le but de réparer le tort. Mais les deux parties n'ont pas réussi à se voir jusqu'à ce que le « CAM Tchin-Tchin » ait lieu. La FIPP est restée dans la droiture puisqu’elle a donné son aval pour l'organisation d'un tournoi de petits-poteaux et non du « Tchin-Tchin ». Mais au dernier moment, elle s’est alliée à son tour.

 Pour l'heure aucune action n'a été intentée en justice. Le CITT reste ouvert à toutes les négociations possibles. Mais si rien ne dessine à l'horizon, il fera recours aux autorités compétentes pour trancher cette affaire. Tout ce qui circulait sur internet n’était que des Fakes News. « Il n’y a pas eu de procès au Palais de la Justice de Yopougon déclarant Jonathan Morrison vainqueur de cette affaire, c'est une fausse communication qui a été montée contre ma personne. Nous étions en vacances judiciaire (...) Tout ce que je demande à Morrison, c'est qu'il vienne signer un protocole d'accord avec moi qui suis l'initiateur du projet. Si Jonathan Morrison veut organiser un tournoi qui s'appelle « Tchin-Tchin » qui est déjà un label, une marque déposée, il se met dans les rails (...) S'il utilisait un autre nom ça n'allait pas de me gêner (...) C'est l'œuvre de mon esprit qui a été plagié, tant que cet accord de protocole n'existera pas entre lui et moi, je vais faire recours à qui de droit pour rétablir la vérité et pour que justice soit faite », a-t-il conclu.

Les prochaines semaines s’annoncent chaudes puisque le CITT n'attend que justice soit faite. Notons que la première compétition dénommée « Tchin-Tchin » a vu le jour le 28 septembre 2019 avec l'opposition entre la commune de Cocody et celle de Treichville.

Chamade YAH

A lire aussi ...

TOP