Flash Info

  • 07/07/2020Football-Afrique : Nordin Amrabat, international marocain, contrôlé positif au Coronavirus
  • 07/07/2020Football-AGO FIF 2020 : 80 nouveaux clubs juridiquement constitués deviennent membres de la FIF
  • 07/07/2020Football-Election FIF 2020: La Commission Electorale a été installée ce mardi en présence de Sidy Diallo
  • 06/07/2020Omnisports: Le Ministre des Sport Paulin Claude Danho a procédé ce lundi 6 juillet à la réouverture de l’INJS
  • 06/07/2020Football-Election FIF 2020 : Les entraîneurs se réunissent cette semaine pour faire le choix de leur candidat
  • 04/07/2020Football-Élection FIF 2020 : René Diby, ex-Ministre des Sports, président de la Commission Électorale

Kalusha Bwalya suspendu 2 ans par la FIFA pour corruption 

Football
Afrique

Kalusha Bwalya suspendu 2 ans par la FIFA pour corruption 

12 August 2018 0

Actuel président de la fédération Zambienne de football, Kalusha Bwalya vient d’être interdit  par la Fifa de pratiquer des "activités liées au football" (activités administratives, sportives ou autres) au niveau national et international pendant deux ans accompagné d’une amende de 57.510.368 FCFA.

Selon l'enquête faite par la Fifa, il aurait reçu et offert de l'argent et des cadeaux de toutes sortes pour soutenir la cause de l'officiel du Qatar, Mohamed Bin Hammam, et de la candidature du Qatar à la Coupe du monde.

L'organisation chargée du football mondial déclare dans un communiqué avoir sanctionné les relations de l'ancien footballeur zambien avec le Qatari Mohammed Bin Hammam. Ce dernier est définitivement écarté par la Fifa de toute activité liée au football, depuis 2011, pour corruption.

Kalusha Bwalya, meilleur joueur africain en 1988 et membre de l'exécutif de la Confédération africaine de football, a violé les articles 16 et 20 du Code d’éthique de la FIFA, qui se réfèrent au principe de confidentialité et les règles de l’offre et l’acceptation de cadeaux et d’autres cadeaux.

Suite à ces sanctions, Kalusha Bwalya  a simplement nié toutes accusations portées sur lui « Je suis coupable d’aucune infraction. Je me battrais bec et ongles pour laver mon nom … Je n’ai jamais rien fait et ne ferai jamais rien pour discréditer la beauté du jeu », a-t-il déclaré dans un communiqué relayé par RFI.

Stéphane DATHE

A lire aussi ...

TOP