can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • Il y a 13 heures 19 minJO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • Il y a 13 heures 23 min Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé
  • Il y a 13 heures 24 min Autres Sports : OISSU : Adjé Silas Metch, le ministre délégué des sports et du cadre de vie a donné le coup d'envoi de la nouvelle saison à Dabou, le samedi 24 février
  • Il y a 13 heures 32 minAthlétisme : Cheickna Traoré s'est imposé sur les 60 et 200 au indoor Championships à Ohio
  • Il y a 13 heures 37 min Football-International : Ibrahim Sangaré et Wily Boly sont blessés, la durée de leur absence n'est pas connue (Nuno Espirito Santo)
  • Il y a 13 heures 37 minHandball : IHF Trophy zone 3 : La Côte d'Ivoire s'est inclinée en finale face au Ghana (32-28)

Justice : Libération conditionnelle pour Oscar Pistorius

Athlétisme

Justice : Libération conditionnelle pour Oscar Pistorius

29 November 2023 0

Oscar Pistorius bientôt libre. Dix ans après le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, et après une condamnation à 13 ans et 5 mois de prison à l'issue de son procès en appel, l'ancien spécialiste du 400m a vu sa demande de libération conditionnelle être favorablement reçue ce 24 novembre. Une commission, composée de membres des services pénitentiaires et de civils, était rassemblée afin de statuer sur la demande du Sud-Africain désormais âgé de 37 ans.

Après examen de son cas, les membres ont déterminé qu'il pouvait bénéficier d'une libération sous caution, mais à certaines conditions. Pistorius devra purger le reste de sa peine « dans le système correctionnel communautaire et sera soumis à une surveillance conformément aux conditions de libération conditionnelle jusqu’à l’expiration de sa peine », indique le communiqué de l'administration pénitentiaire. il devra également suivre une thérapie pour gérer ses colères. Oscar Pistorius bénéficie ainsi de la loi sud-africaine qui autorise un détenu à demander sa libération anticipée après avoir purgé la moitié de sa peine. Condamné en première instance en 2014, il l'avait été de nouveau en appel en 2016 et 2017. Sa première demande de remise en liberté conditionnelle avait été refusée.

TOP