Flash Info

  • 16/09/2021N2 basket: finale playoffs 2021 Hommes, Team A6 vs Abi snipers le samedi 25 Septembre prochain
  • 16/09/2021N2 basket: finale Playoffs Dames: Indénié vs Robc samedi 25 septembre prochain au Plais des Sports
  • 16/09/2021Basketball-Fiba: le "Youth camp" a démarré ce jeudi 16 septembre en Abidjan, palais des Sports
  • 16/09/2021Football-Eléphants : La Côte d'Ivoire occupe la 54e place au classement FIFA publié le 16 septembre 2021
  • 15/09/2021Football-Transfert : Serey Dié (36 ans) a prolongé d'un an son contrat avec le FC Sion en Suisse
  • 15/09/2021Taekwondo-AGE 2021 : Me Koné Souleymane est présenté comme le directeur de campagne du candidat Jean-Marc Yacé

PISCCA : La FIBB satisfaite de l’escale abobolaise

Basketball

PISCCA : La FIBB satisfaite de l’escale abobolaise

5 November 2020 0

Démarré le 24 octobre dernier au Play-Ground de la SOGEFIA (ABOBO), le Projet Innovants des Sociétés Civiles et Coalitions d’Acteurs (PISCCA) initié par le Service de Coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade de France en Côte d’Ivoire a connu son épilogue ce jeudi. Cette initiative pilotée par la fédération ivoirienne de Basketball (FIBB) a été un franc succès. D’où la satisfaction de l’instance dirigeante.

« J’ai de très bonnes impressions au soir de cette opération. Il y a vraiment eu de l’engouement (plus 110 jeunes), de l’intérêt des jeunes et de la mobilisation. Ils ont participé à tous les ateliers. Nous sommes très fiers de cette mobilisation dans un contexte difficile. Car nous avons lancé l’opération le 24 octobre en pleine période électorale avec toute la psychose autour mais l’amour du basket a surpassé cette peur. Et les jeunes se sont donnés. Nous avons donc constaté qu’il y a effectivement un fort potentiel de basketteurs et de jeunes intéressés aux métiers liés au basketball à Abobo. Alors on ne devrait pas avoir peur d’y venir », a indiqué Coulibaly Mahama, le patron basketball ivoirien.

Coordonnateur de tous les ateliers, Blaise Amalabian fraichement promu Directeur Technique National (DTN) adjoint s’est également félicité de la motivation des jeunes basketteurs. « Je suis très heureux. Nous avons démarré le projet avec beaucoup d’enthousiasme. Malgré les intempéries, les enfants ont toujours été motivés durant ces 8 jours d’ateliers. Et aujourd’hui, ils ont pu montrer à tous le meilleur d’eux-mêmes. Et nous restons confiants pour le reste », a-t-il déclaré.

« Nous allons faire le point pour évaluer les régions »

Après le succès d’Abobo, la FIBB ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Toutefois, elle tient à identifier les régions qui manifestent le plus d’envie avant de lancer la prochaine étape. « La suite, c’est déjà de faire le point pour évaluer les régions où il y a un engouement assez fort et de certainement mettre en œuvre le projet qui en principe est d’un cycle de 18 mois. Et qui devrait pouvoir donner des résultats en matière de capacités sportives comme professionnelles. Nous allons définir les différents éléments d’évaluation qui vont se mettre en place afin que le PISCCA puisse servir de plan de développement du basket de proximité à travers toute la Cote d’Ivoire », a déclaré Coulibaly Mahama avant de conclure « Parce que comme je ne cesse de le dire, le basket ivoirien n’est pas professionnel, il faut qu’on pense le basket comme projet d’insertion sociale. Et le PISCCA comme moyen de lutte contre l’immigration clandestine, par rapport à la création d’emplois, des métiers dérivés va dans la droite ligne de ce que souhaite la fédération ».

Encore nombreux à la cérémonie de clôture, les enfants sont repartis inondés de connaissances sur la pratique de la discipline basket et des métiers qui s’y rattachent. Mieux, ils ont pris l’engagement de se muer en des canaux de sensibilisation sur les dangers de l’immigration clandestine. Tant, ils restent convaincus que « Leur eldorado, c’est bien ici avec le Basket ball ».

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP