banniere-sport-vac2024__1010.jpg

Flash Info

  • 15/07/2024Football-International : Paul Akouokou et Sinaly Diomandé écartés pour le stage de pré-saison en Autriche avec l'Olympique Lyonnais
  • 15/07/2024 Football-International : Thomas Müller prend sa retraite internationale
  • 15/07/2024 Handball-Coupe Nationale (Q) D : Zacos 23-30 SOA, Yopougon 19-20 Horizon 2000, National 25-26 Africa Sports, Bandama 20-25 AHBC
  • 15/07/2024Handball-Coupe Nationale (Q) H : HBUC 15-29, Horizon 2000 16-22 National, SOA 22-23 Sports Plus, Don Bosco 18-20 Red Star
  • 15/07/2024 Rugby à 7 : AIM (Hommes) et TBO (Dames) sont les champions de Côte d'Ivoire
  • 15/07/2024 Football-Transferts : Edmond Seri Gnoleba et Mohamed Sylla ont rejoint les rangs du Mouloudia Club d'Oran en Algérie pour 3 ans

Mondial 2023 : « Changer le regard du monde sur le basketball ivoirien »

Basketball

Mondial 2023 : « Changer le regard du monde sur le basketball ivoirien »

25 August 2023 0

Le 24 août 2023, veille de début de la 19e édition de la FIBA World Cup et jour de réunion technique à Jakarta, la matinée a servi à faire passer les formations présentes à l'épreuve de la première conférence de presse officielle. La Côte d'Ivoire pour l'exercice était représentée par Dejan Prokic, Head-coach des Éléphants, et du capitaine Cédric Bah.

De l'honneur, du plaisir, de l'ambition et du réalisme. Ce sont les maître-mots qui ont enrobé chacune des phrases des deux hommes présents à la salle de conférence de l'Indonésia Arena. Alors que la première sortie des Éléphants est prévue pour le samedi 26 août à partir de 13h30 GMT, Dejan Prokic s'est dit impatient de se jeter dans le grand bain, face à l'Espagne premier adversaire de taille, pour évaluer les 45 jours de préparation intense.

« Nous sommes impatients de débuter. Nous savons que nous serons face à une belle équipe et devant probablement l'un des meilleurs coachs au monde (Sergio Scariolo). Nous devons travailler dur et essayer de nous mettre au niveau de cette adversité que nous savons, sera très grande. Nous voulons prendre match après match, donner une meilleure image et changer le regard du monde sur le basket ivoirien », a indiqué le coach slovène.

Au-delà des attentes sportifs, Dejan Prokic, s'il a regretté quelques absences, a tenu à rendre hommage aux joueurs qui ont durant plus d'un mois, cohabité en bonne intelligence et travailler durement ensemble en faisant de nombreux sacrifices. « Je veux témoigner de ma fierté pour mes joueurs qui ont fait des sacrifices pendant 45 jours de préparation et 9 matches amicaux. Il est vrai que certains que nous voulions ne sont pas là mais je suis fier de ceux qui sont présent et je remercie tous ceux qui ont pris part à cette aventure. A présent, il temps de représenter dignement le pays », a-t-il conclu.

Cédric Bah, capitaine des Éléphants n'a pas, lui, manqué de souligner le privilège que lui et ses coéquipiers ont de représenter la Côte d’Ivoire à un tel niveau. Un honneur qu'ils veulent transformer en théâtre de valorisation du basket made in Côte d'Ivoire.

« Nous sommes très heureux d'être ici pour prendre part à la plus grande compétition de la discipline que nous aimons tous. C'est un honneur pour nous de représenter notre pays, la Côte d'Ivoire. Nous sommes là, à cette compétition, pour augmenter notre marge de progression et nous challenger au contact des meilleures nations au monde. Nous sommes des ambassadeurs de la Côte d’Ivoire. Et au-delà de renforcer les liens qui existent entre notre pays et les Philippines, le Japon ou encore l'Indonésie, nous avons à cœur à la suite de la compétition de placer à nouveau la Côte d’Ivoire sur la carte du basket mondial », a-t-il déclaré en toute sérénité.

Une ambition cultivée dans un très relevé groupe G, avec l'Iran, le Brésil et surtout l'Espagne.  « C'est vrai que nous sommes dans un groupe relevé, mais nous n'avons pas peur, nous sommes là pour prendre le maximum de plaisir et donner le maximum sur le parquet. Quelque soit l'adversaire, la philosophie ne changera pas », a fait savoir le pivot des Éléphants.

Faire le maximum quelque soit le niveau d'adversité, telle sera la philosophie à appliquer à commencer par la montagne Espagne. « L'Espagne, tout le monde sait le niveau de l'équipe. C'est quand même le champion du monde en titre. Mais 2023 est une nouvelle aventure, nous sommes des hommes et nous allons monter sur le parquet avec l'ambition de faire le maximum pour en ressortir sans regret ».

SERCOM FIBB

A lire aussi ...

TOP