Flash Info

  • 27/01/2023Football-CHAN 2022 : La Côte d’Ivoire s’incline (1-0) en quarts face à l’Algérie
  • 27/01/2023Tennis : Open d'Australie : Djokovic en finale après sa victoire contre Tommy Paul (7-5, 6-1, 6-2)
  • 27/01/2023Footall-Eléphants-International : Sol Bamba (ex défenseur ivoirien) sera l'assistant de Sabri Lamouchi à Cardif City (L'Equipe)
  • 27/01/2023 Rentrée Fédérale : Le Ministre des Sports a remis 150 millions de FCFA aux fédérations pour l'achat du matériel sportif
  • 27/01/2023Journée du Mérite Sportif 2022 : 93 personnes distinguées dont 13 femmes
  • 27/01/2023Football-International : Wigan AC s'est séparé de Kolo Touré moins de 2 mois après sa nomination

Dopage / Le sabotage, une vieille excuse

Autres Sports

Dopage / Le sabotage, une vieille excuse

31 July 2006 0
Dopage / Le sabotage, une vieille excuse

La th?se du sabotage ?voqu?e par le clan de l'athl?te am?ricain Justin Gatlin, champion olympique du 100 m contr?l? positif, renvoie au mythe de la "main noire", jadis utilis? par les coureurs cyclistes, et ? toutes sortes d'explications plus ou moins fantaisistes.
Sit?t le cas r?v?l?, Trevor Graham, l'entra?neur jama?cain de Gatlin, a d?clar? savoir qui avait fait le coup, autrement dit pi?ger son athl?te: "Nous sommes s?rs ? 100% de l'identit? de celui qui a fait cela. Nous sommes simplement en train de nous assurer que personne d'autres n'est impliqu?, avant de r?unir des preuves et de les d?voiler."En d'autres temps, pour expliquer un contr?le positif, les cyclistes ?voquaient un bidon tendu par une main anonyme et forc?ment nuisible, la c?l?bre "main noire", de pr?f?rence au sommet d'un col et par forte chaleur.
A force d'?tre avanc?e, la justification est pass?e de mode dans le cyclisme. D'autant qu'elle n'exon?re en rien son auteur de sa responsabilit? vis-?-vis de la r?glementation antidopage. Chacun doit savoir ce qu'il prend.
L'histoire du dopage regorge d'explications de toutes sortes, de tentatives au moins, pour motiver la pr?sence d'une substance interdite dans les analyses.
Pour la testost?rone, en cause dans les cas de Gatlin et de son compatriote Floyd Landis, vainqueur du Tour de France cycliste, le sprinteur am?ricain Denis Mitchell avan?a dans les ann?es 1990 qu'il avait multipli? les performances sexuelles dans la nuit pr?c?dant le contr?le et qu'il avait bu beaucoup de bi?re.
Le sexe a ?t? ?galement ?voqu? par le footballeur roumain Adrian Mutu, en 2004. "La seule raison pour laquelle j'ai pris ce que j'ai pris (de la coca?ne), ?tait que je voulais am?liorer mes performances sexuelles. Ca peut para?tre dr?le mais c'est la v?rit?", expliqua l'attaquant de Chelsea dans un propos rapport? par la revue sp?cialis?e Sport et Vie.
Le sportif en difficult? cherche souvent une aide aupr?s de son entourage. La belle-m?re malade pour le cycliste lituanien Raimondas Rumsas, afin de justifier une cargaison de m?dicaments, la femme enceinte, dans le cas de l'un de ses coll?gues italien, ou encore le chien, raison avanc?e par le cycliste belge Frank Vandenbroucke pour expliquer la pr?sence d'anabolisant et d'EPO ? son domicile.
Le basketteur de NBA, Carmelo Anthony, fut sauv? par le t?moignage d'un ami jurant que la drogue retrouv?e dans le sac ? dos du joueur de Denver ?tait bien la sienne. Anthony ne fut pas inqui?t?.
Plus litt?raire, le cyclo-crossman belge Mario De Clercq raconta aux enqu?teurs qu'il pr?parait un roman, une oeuvre... d'imagination, pour expliquer la mention de carnets d'entra?nement jug?s compromettants.
O? va se nicher la substance interdite ? dans le dentifrice, pour l'athl?te allemand Dieter Baumann en 1999 (nandrolone), ou dans les bonbons au caramel rapport?s d'Am?rique du Sud pour le cycliste italien Gilberto Simoni en 2002 (coca?ne).
Dans un match Bolivie - Br?sil pr?c?dant la Coupe du monde de football 1994, un joueur de chaque camp avait ?t? d?clar? positif ? la coca?ne. Par la faute d'un th?, le trimate, consomm? sur les plateaux andins pour s'acclimater ? l'altitude.
Plus r?cemment, la vogue des compl?ments alimentaires a suscit? une vague d'explications ? cause de la pollution ?ventuelle de ces produits. L'excuse avait m?me ?t? avanc?e par l'athl?te du si?cle, l'Am?ricain Carl Lewis, dont le contr?le positif et la r?habilitation ult?rieure ont ?t? appris bien apr?s qu'il eut mis un terme ? sa carri?re.
Entre v?rit? et pr?texte, chacun a trouv? son bonheur dans cette justification au point que les autorit?s ont rappel? une ?vidence aux sportifs de haut niveau. Il leur revient de faire attention.
Encore faut-il qu'ils soient contr?l?s. Certains sports pr?servent leur r?putation en limitant ou en rejetant les contr?les. Au motif, s'il faut croire par exemple le commissaire de l'USPGA, que la mise en place de tests antidopage reviendrait ? nuire ?... "l'honneur et ? l'int?grit?" du golf.

A lire aussi ...

TOP