Flash Info

  • Il y a 2 heures 50 minFootball-Tournoi UFOA B U17 : La Côte d'Ivoire qualifiée pour les demi-finales de la compétition qualificative pour la CAN U17
  • Il y a 2 heures 51 minFootball-Tournoi UFOA B U17-Groupe A-3è journée : Bénin 0-2 Ghana
  • Il y a 5 heures 10 minFootball-Amical U20 CIV-ALG : Lassina Dao convoque 22 joueurs avec les présences d'Isaac Cissé, Abdoulaye Kanté et Elohim Kaboré
  • Il y a 10 heures 42 minFootball-International : Real Madrid : Toni Kroos annonce sa retraite !
  • 20/05/2024JO Paris 2024 : Le nageur Camil Ould Doua désigné porte-drapeau pour la Mauritanie
  • 20/05/2024Football-Premier League : L'entraîneur Néerlandais Arne Slot succède à Jurgen Klopp sur le banc de Liverpool

AML Championship-Demi-finale : Une sublime soirée digne de l'UFC

Autres Sports

AML Championship-Demi-finale : Une sublime soirée digne de l'UFC

15 April 2024 0

Le CSCTICAO était aux couleurs des célèbres et mythiques temples du MMA à Las Vegas (USA) pour les demi-finales de la première édition de l'AML Championship disputées ce samedi. Des combats exquis comme l'on l'annonçait étaient au rendez-vous dans une ambiance électrique !

Un décor envoûtant, des athlètes en feu, des ko, et des illustres convives présents. Voici le sublime cocktail qu'offrait Ismaël Bakayoko et toute son équipe aux milliers d'amoureux réunis au coeur du centre sportif, culturel et des TIC ivoiro-coréen Alassane Ouattara. Et ils ne furent point déçus tant durant 6 heures (20 h à 2 heures), le show était de taille avec 13 combats dont 7 en amateurs et 6 professionnels sans oublier les exquises parenthèses musicales.

Kouassi Amenan confirme

Chez les amateurs, la bataille entre Kouassi Amenan Bakan et Maryse Sékongo (60-65 kg) a volé la vedette à toutes les autres empoignades. Car elle était fort attendue. Triomphatrice le 23 décembre lors des quarts de finale, "la fée redoutable" retrouvait Sékongo sa victime. Confirmation ou rachat, c'était tout l'enjeu de ce fight féminin qui tourné à l'avantage de Kouassi Amenan. Et une fois de plus, tout s'est joué au point. Cela donne une idée de l'intensité du combat avec l'équilibre des forces en présence.

Sankara domine Cristiano

C'était le combat professionnel qui polarisait toutes les attentions sur les réseaux sociaux. Le combat du siècle, serait-on tenté de dire. Rwan Bryan dit "Cristiano" vs Sankara Abdoul Razack dit "le Sankariste" dans la catégorie des (70-75 kg). Après les invectives dans les médias et sur les réseaux sociaux sans oublier les provocations lors de la pesée, c'est dans l'octogone que la vérité a jailli. Ce, au deuxième round. Le Sankariste, fin techniquement, avec des rallonges et un stricking au-dessus de la moyenne triomphe sur un ko technique. Il reste invaincu en trois combats et est bien parti pour la finale.

Djidja se rachète, Kassoum enchaîne

Chez les colosses, les deux combats phares ont tenu en haleine tous les férus présents. Le premier a opposé Roger Moassong et Jean-Philippe Djidja (+ 90 kg). Dans cette épique explication, le dernier mot est revenu à Djidja vainqueur par ko technique. Il se rachète après son échec en décembre contre Koné Kassoum. Lui qui s'est à nouveau imposé signant un deuxième succès d'affilée contre Junior Roubass par Ko technique également. Dans l'ultime affiche de la Fight Night, Amao Sodik s'est imposé au point devant Axel Iridjé (80-85 kg).

Au soir de ces demi-finales, Ismaël Bakayoko a affiché sa grande satisfaction.  « C'est wahou ! Nos athlètes ont encore prouvé qu'ils ont un très bon niveau. Ils ont le niveau international. J'ai vraiment été bluffé par leur ground game (lutte, jiujitsu) qu'ils ont déployé ce soir. Après la première phase, le niveau n'était pas top. Mais en seulement six mois, il y a eu d'énormes progrès. On s'est senti à l'UFC. Le décor est également comme à l'UFC. Il n'y avait plus de places pour les spectateurs. Bravo à tous ! », s'est-il réjoui.

Après cette articulation parrainée par SEM Éric Taba, rendez-vous est pris en juillet ou août prochain pour la grande finale avec des combattants ivoiriens, camerounais, togolais et nigérians.

Lebéni KOFFI

 

A lire aussi ...

TOP