Flash Info

  • Il y a 10 heures 18 minFootball-Finale Coupe Nationale 2024 : Asec Mimosas vs RC Abidjan, ce dimanche 23 juin à partir de 16h au stade de la Paix de Bouaké
  • Il y a 10 heures 19 minFootball-International : Stéphane Lobouet quitte le Raja et s'engage avec le FC Schalke 04 comme entraineur des gardiens
  • 22/06/2024 Athlétisme : 23e championnats d'Afrique : Maboundou Koné décroche la médaille de Bronze sur le 100 m en 11.24s
  • 22/06/2024Football-Mondial féminin U20 : L'arbitre Natacha Akissi Konan va représenter la Côte d'Ivoire
  • 21/06/2024 Football-CAN : Le Président de la CAF, Patrice Mostepe, va annoncer ce soir les dates de tenue de la CAN 2025
  • 21/06/2024 Football-Afrique : Paulo Duarte démissionne de son poste de sélectionneur du Togo

Football: Où en sont les «Anglais» ?

Football

Football: Où en sont les «Anglais» ?

28 May 2007 0
Football: Où en sont les «Anglais» ?

Exceptionnellement, les Bleus se sont retrouvés ce lundi midi à Clairefontaine pour préparer le match face à l’Ukraine. Déjà privé de certains cadres, Raymond Domenech doit faire avec des joueurs usés mais également des «Anglais» la tête ailleurs.
Les cadres font défauts «Je suis un peu inquiet de la situation des joueurs qui à ce moment de l’année peuvent être dans des conditions psychologiques difficiles : la saison a été longue pour tout le monde, certains sont déjà en vacances. Le plus dur, ce n’est pas physique, c’est dans la tête. D’autant plus que nos adversaires, eux, sont dans une période de pleine compétition et n’ont pas ce problème d’usure. Cela fait un vrai décalage». Lors de l’annonce de la liste des 23 sélectionnés pour les éliminatoires de l’Euro 2008 face à l’Ukraine, quart de finaliste de la dernière Coupe du Monde et la Géorgie, que les Bleus avaient battu sans coup férir lors du match aller (0-2), Raymond Domenech se montrait particulièrement inquiet. Et on le serait pas moins. 1ère ex-aequo du groupe B avec l’Ecosse et… l’Ukraine, la France a une occasion en or de distancer l’un des favoris à la qualification et de maintenir l’écart avec l’Italie. Le premier pépin est de taille : l’équipe de France, pour ces deux matches capitaux, quoi qu’en dise le sélectionneur, devra se passer de trois joueurs cadres, un par ligne, en raison de blessures : Willy Sagnol, Patrick Vieira et Thierry Henry, sans oublier également l’absence de Louis Saha.
Les «Anglais» en vacances depuis deux semaines De plus, les 23 joueurs sortent d’une saison harassante. Certains n’ont plus grand-chose dans les chaussettes après plus de 50 matches disputés. Surtout, le coach des Bleus doit composer avec des pensionnaires de Premier League bien plus préoccupés ces derniers jours par l’achat de leur billet pour leurs prochaines vacances que pour ces deux rencontres placées début juin. En effet, Lassana Diarra, Nicolas Anelka, Abou Diaby, William Gallas et Claude Makelele ont terminé leur saison depuis le 13 mai dernier ! Dans ces conditions, difficile de faire preuve d’optimisme. Car même si le staff des Bleus a donné quelques consignes aux «Anglais», des footings et tout autre exercice visant à garder la forme ne remplaceront jamais la compétition. Si physiquement le doute est permis, il devient encore plus important mentalement. Sans remettre en cause le professionnalisme de ces derniers, on ne peut s’empêcher de craindre une certaine démobilisation, les vacances étant évidemment dans un coin de la tête.
Ce n’est donc pas un hasard si Domenech a fait appel à 23 joueurs, histoire de se prémunir d’une éventuelle série de pépins physiques et d’éviter toute mauvaise surprise. Le sélectionneur des Bleus peut-être rassuré sur un point : son groupe était au complet, aucun blessé n’étant à déplorer après les matches du week-end. Tout ce petit monde a retrouvé ses quartiers et ses repères ce lundi midi à Clairefontaine, où il n’avait plus mis les pieds depuis le mois d’octobre dernier en raison de travaux. Les Bleus avaient été contraints à l’exil à Senlis puis à Saint-Gratien lors des derniers rassemblements. Les «Anglais», eux, étaient de corvée dès 10h30 sous les ordres de Robert Duverne, le préparateur physique de Lyon et des Tricolores, afin d’évaluer l’état de fraîcheur de ces «vacanciers». Dans l’après-midi, un léger entraînement collectif, à huis-clos, était prévu.

A lire aussi ...

TOP