Flash Info

  • Il y a 9 heures 44 minFootball-Finale Coupe Nationale 2024 : Asec Mimosas vs RC Abidjan, ce dimanche 23 juin à partir de 16h au stade de la Paix de Bouaké
  • Il y a 9 heures 45 minFootball-International : Stéphane Lobouet quitte le Raja et s'engage avec le FC Schalke 04 comme entraineur des gardiens
  • 22/06/2024 Athlétisme : 23e championnats d'Afrique : Maboundou Koné décroche la médaille de Bronze sur le 100 m en 11.24s
  • 22/06/2024Football-Mondial féminin U20 : L'arbitre Natacha Akissi Konan va représenter la Côte d'Ivoire
  • 21/06/2024 Football-CAN : Le Président de la CAF, Patrice Mostepe, va annoncer ce soir les dates de tenue de la CAN 2025
  • 21/06/2024 Football-Afrique : Paulo Duarte démissionne de son poste de sélectionneur du Togo

Football/ Finale Ligue Européenne des Champions: Les Dieux sont à Athènes

Football

Football/ Finale Ligue Européenne des Champions: Les Dieux sont à Athènes

22 May 2007 0
Football/ Finale Ligue Européenne des Champions: Les Dieux sont à Athènes

Deux ans après la soirée à suspense d'Istanbul, l'AC Milan et le Liverpool FC se retrouvent en finale de l'UEFA Champions League. Les Milanais auront à cœur de prendre leur revanche. Si l'équipe de Carlo Ancelotti est légèrement favorite, les Reds viseront un deuxième titre en trois ans. Milan menait 3-0 à la pause, avant que les hommes de Rafael Benítez égalisent et s'imposent aux tirs au but.
Le stade Olympique d'Athènes, baptisé le stade OACA Spyro Louis, accueillera cette confrontation opposant deux des clubs les plus titrés de ces dernières années. Les Milanais pourraient y voir un signe. Dans cette enceinte, ils remportaient la finale 1994, en battant le FC Barcelona (4-0).
• Le Milan et Liverpool, à eux deux, ont remporté onze des 51 Coupes des clubs champions européens. En cas de victoire, les Italiens remporteraient leur septième trophée, alors que les Anglais en compteraient six. Seul le Real Madrid CF est plus titré que ces deux clubs (9).
• Le Milan dispute sa onzième finale, et a brandi la Coupe de champions en 1963, 1969, 1989, 1990, 1994 et 2003. Les Rossoneri ont été les finalistes 1958, 1993, 1995 et 2005. Seul le Real a participé à plus de finales (12).
• Il s'agit de la septième finale de Liverpool, qui s'est imposé à cinq reprises, en 1977, 1978, 1981, 1984 et 2005. Sa seule finale perdue remonte à 1985.
• Le Milanais Paolo Maldini pourrait remporter son cinquième trophée après avoir été sacré avec les Rossoneri en 1989, 1990, 1994 et 2003. En jouant mercredi, il égalera le record de huit participations à une finale détenu par Francisco Gento. Ce dernier est également l'un des trois joueurs à avoir remporté plus de titres dans la compétition : la légende du Real Madrid a brandi la Coupe des champions à six reprises, alors que ses anciens coéquipiers Alfredo di Stéfano et José María Zárraga l'ont gagnée cinq fois.
• Si Maldini a suivi l'exemple de son père Cesare en remportant le trophée avec le Milan, Pepe Reina, le gardien de Liverpool, veut faire mieux que son père Miguel, battu en finale 1974 avec le Club Atlético de Madrid, face au FC Bayern München.
• Ancelotti et Benítez ont mené leur équipe une fois au sacre européen : en 2003 pour Ancelotti et en 2005 pour Benítez. Le coach du Milan fait partie du club très fermé des vainqueurs de la Coupe à la fois en tant que joueur et qu'entraîneur, qui ne compte que cinq membres, après avoir connu le triomphe avec le Milan avant de raccrocher les crampons.
• Clarence Seedorf est l'une des autres figures historiques parmi l'effectif milanais : c'est le seul joueur à avoir remporté la compétition avec trois clubs différents : l'AFC Ajax (1995), le Real Madrid (1998) et le Milan (2003).
• Il s'agit de la première rencontre entre les deux clubs depuis leur première confrontation remarquable de la finale d'Istanbul, le 25 mai 2005. Milan avait ouvert le score dès la première minute de jeu grâce à Maldini, auteur du but le plus rapide dans une finale. Hernán Crespo marquait avant la pause (39e et 44e). Liverpool inscrivait trois buts, marqués par Steven Gerrard (54e), Vladimír Šmicer (56e) et Xabi Alonso (60e). L'équipe anglaise s'imposait ensuite 3 tirs au but à 2, avec une prestation héroïque de Jerzy Dudek, auteur d'une parade sur le tir d'Andriy Shevchenko.
• Voici le détail des tirs au but :Serginho, manqué ; Hamann, 0-1 ; Pirlo, arrêté ; Cissé, 0-2 ; Tomasson, 1-2 ; Riise, arrêté ; Kaká, 2-2 ; Šmicer, 2-3 ; Shevchenko, arrêté.
• Voici la composition des deux équipes à Istanbul :Milan : Dida ; Cafu, Jaap Stam, Alessandro Nesta, Paolo Maldini ; Gennaro Gattuso (Rui Costa, 112e), Andrea Pirlo, Kaká, Clarence Seedorf (Serginho, 86e) ; Andriy Shevchenko, Hernán Crespo (Jon Dahl Tomasson, 85e).
• Liverpool : Jerzy Dudek ; Steve Finnan (Dietmar Hamann, 46e), Jamie Carragher, Sami Hyypiä, Djimi Traoré ; Luis García, Xabi Alonso, Steven Gerrard, John Arne Riise ; Harry Kewell (Vladimír Šmicer, 23e), Milan Baroš (Djibril Cissé, 85e).
• Le Milan a décroché son billet pour Athènes grâce à sa victoire en demi-finale face au Manchester United FC (tot. 5-3). Après s'être inclinés 3-2 lors du match aller à Old Trafford, les Milanais s'imposaient grâce à San Siro grâce à Kaká (11e), Clarence Seedorf (30e) et Alberto Gilardino (78e).
• Pour les Rossoneri, la route pour la finale a débuté au troisième tour qualificatif, où ils ont battu le FK Crvena Zvezda (Etoile Rouge Belgrade) à la fois à domicile (1-0) et à l'extérieur (2-1). Premiers du Groupe H (trois victoires, un nul et deux défaites), les Italiens éliminaient le Celtic FC en huitièmes de finale, après un nul 0-0 à Glasgow suivi d'un succès 1-0 à domicile. En quarts de finale, ils se qualifiaient ensuite aux dépens du FC Bayern München : tenus en échec 2-2 en Italie, ils allaient gagner 2-0 en Bavière.
• En demi-finale, Liverpool a éliminé le Chelsea FC, exactement comme deux ans auparavant, pour son rendez-vous à Istanbul. Battue 1-0 à Londres à l'aller, la formation de Benítez égalisait sur l'ensemble des deux matches avec le but de Daniel Agger (22e), avant de s'imposer à la séance des tirs au but (4-1).
• Boudewijn Zenden, Alonso, Gerrard et Dirk Kuyt ont converti leur tir, alors que Reina arrêtait les tentatives de Arjen Robben et Geremi. Ce succès permet aux Reds de posséder une statistique rassurante : ils ont perdu une seule de leurs douze séances des tirs au but, toutes compétitions confondues en Europe.
• La campagne de Liverpool a débuté en phase de groupes, où les Anglais ont remporté leur Groupe C avec quatre victoires, un nul et une défaite. En huitièmes de finale, ils ont réussi à éliminer le tenant du titre, en battant le FC Barcelona au bénéfice des buts inscrits à l'extérieur, après un succès 2-1 en Espagne suivi d'un revers 1-0 à Anfield. L'obstacle des quarts de final aura été mieux négocié, avec une victoire 3-0 chez le PSV Eindhoven, avant de s'imposer 1-0 à domicile.
• La Grèce a bien réussi au Milan lors des deux dernières finales qu'il y a disputé. A Salonique, les Rossoneri battaient un autre club anglais, le Leeds United AFC, en finale de la Coupe des vainqueurs de coupes européenne 1972/73, avec l'unique but de la rencontre marqué par Luciano Chiarugi à la cinquième minute.
• Le stade OACA Spyro Louis a été la scène de leur triomphe 4-0 face à la "Dream Team" du Barça, en finale de la Champions League le 18 mai 1994, avec un doublé de Daniele Massaro et des buts signés Dejan Savićević et Marcel Desailly. C'est pourtant dans ce même stade, plus tôt cette saison, que le Milan a subi sa première défaite en Grèce, battu 1-0 par l'AEK Athens FC en phase de groupes.
• De son côté, Liverpool retient de bons souvenirs de ses deux derniers déplacement dans ce stade. En demi-finale de Coupe des champipons 1984/85, les Reds s'y étaient imposés 1-0 contre le Panathinaikos FC (tot. 5-0), avant d'en ramener un match nul 2-2 face à l'Olympiacos CFP en route pour un succès en seizièmes de finale de la Coupe UEFA 2000/01, qu'ils allaient remporter.
• La dernière visite de Liverpool en Grèce a abouti à une défaite 1-0 contre l'Olympiacos au stade Georgios Karaiskakis, lors de la phase de groupes de la Champions League 2004/05.
• Les statistiques du Milan contre les clubs anglais affichent 9 victoires, 7 nuls et 8 défaites en 24 matches, la finale 2005 étant comptée comme un revers. Les Italiens ont disputé deux finales de compétitions de l'UEFA face à des équipes anglaises. Victorieux de Leeds en finale de la Coupe des vainqueurs de coupes 1973, ils se sont inclinés face à Liverpool à Istanbul.
• Au cours de ses 16 matches précédents contre des Italiens, Liverpool en a gagné sept et en perdu sept (les finales 1984 et 2005 remportées aux tirs au but sont comptabilisées comme des victoires).
• Les Reds ont disputé trois finales de l'UEFA contre un club de la Serie A et sont sortis deux fois vainqueurs. A part le triomphe d'Istanbul face au Milan, ils ont battu l'AS Roma 4-3 lors de la finale de la Coupe d'Europe 1983/84 à Rome (aux tirs au but après un résultat nul 1-1). Ils ont cependant perdu celle de la saison précédente organisée à Bruxelles, en s'inclinant 1-0 contre la Juventus.
• Il y a eu cinq oppositions anglo-italiennes en finale des compétitions européennes, et l'Angleterre mène 3 titres à 2.
• C'est la cinquième fois que deux anciens adversaires d'une finale se rencontrent à nouveau, mais il s'agit de la troisième fois pour le Milan.
• Les Milanais ont battu deux fois le SL Benfica en finale (2-1 en 1963 et 1-0 en 1990). Par contre, face à l'Ajax, ils l'ont emporté 4-1 en 1969, mais se sont inclinés 1-0 lorsque les deux clubs se sont retrouvés pour la finale 1995.
• Les deux autres "revanches" en finale sont les suivantes :Real Madrid CF - Stade de Reims Champagne (4-3 en 1956 ; 2-0 en 1959). Ajax - Juventus (1-0 en 1973 ; 1-1, 2-4 t.a.b. en 1996).
• Le stade Olympique d'Athènes possède une grand tradition sportive. Construit à l'origine pour le Championnat d'athlétisme européen de 1982, le stade OACA Spyro Louis a été baptisé en l'honneur du vainqueur du premier marathon olympique dans la capitale grecque en 1896. Il est situé dans la banlieue nord de la ville, à Maroussi. Sa construction a débuté en 1980 et il a été inauguré le 8 septembre 1982. Son architecture repose sur quatre piliers situés à chaque coin de l'enceinte.
• En 2002, le vieux stade a été fermé, puis rouvert le 30 juillet 2004 après de grands travaux de rénovations, pour accueillir les Jeux Olympiques. Le nouveau stade Olympique d'Athènes se distingue notamment par ses arches jumelles de 304 m soutenant le toit en polycarbonate dessiné par l'architecte espagnol Santiago Calatrava, et conçu pour supporter des vents jusqu'à 120 km/h.
• Le président de l’UEFA Michel Platini ainsi que l’ambassadeur de l’UEFA Champions League Theodoros Zagorakis participeront à la cérémonie de remise de la Coupe des clubs champions européens. Le capitaine de l’équipe nationale grecque, championne de l’UEFA EURO 2004™, aidera M. Platini pendant la remise des médailles aux officiels de match et à l’équipe perdante, avant que les Champions d’Europe montent en tribune pour recevoir leur trophée.
Source: Uefa.com

A lire aussi ...

TOP