can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 27/02/2024Football-Afrique : L'arbitre marocain, Redouane Jiyed est suspendu à vie par la CAF pour avoir refusé d'arbitrer la petite finale de la CAN 2023 (Presse marocaine)
  • 27/02/2024Football-Eléphants : Emerse Faé ferme la porte à Tiémoué Bakayoko
  • 27/02/2024Football-Distinction : Sébastien Haller est nominé pour le prix Laureus World du Come-back de l'année
  • 27/02/2024Football-13e Jeux Africains : Natacha Akissi Konan, seule arbitre ivoirienne sélectionnée
  • 26/02/2024JO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • 26/02/2024 Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé

Football- Eléphants de Côte d'Ivoire : Cissé au delà du pneu Sekours

Football

Football- Eléphants de Côte d'Ivoire : Cissé au delà du pneu Sekours

2 June 2008 0
Cissé au delà du pneu Sekours

La Côte d'Ivoire sportive l'avait déjà dans son viseur mais pas assez avant le 1er juin dernier. Ce dimanche là, Cissé Sékou, buteur providentiel des Eléphants en peine face aux Mambas Noirs du Mozambique, a été plus qu'une pièce de rechange pour Vahid qui n'entend plus le lâcher.
Dimanche 1er juin 2010, le duo Kandia-Sanogo aligné par Vahid Halilhodzic est terriblement inefficace dans une défense mozambicaine qui laisse peu de boulevards. Les minutes s'égrainent et le "petit" public du stade Félix Houphouët-Boigny se laisse gagner par le déouragement en attendant le coup de sifllet qui sanctionnerait un nul indigérable des Eléphants. Sur le banc de Vahid les arguments offensifs se conjuguent au singulier avec un bien frêle Cissé Sékou lessivé par le voyage de Toulon à Abidjan. Un jugement qui s'il est vrai pour Coach Vahid, ne l'est pas pour l'attaquant du Roda JC qui se met en jambe avant d'être mis en scelle par le manager Franco-bosniaque. 66e minute, Traoré Kandia, dossard numéro 9, cède sa place à son jeune "successeur" qui, lui est floqué du numéro 10. Changement juste dans tous les sens du terme. Car lorsqu'on passe du 9 au 10 il faut s'attendre à une augmentation de puissance. Et cette logique arithmétique, Cissé Sékou la fait respecter, peut-être en mémoire des théorèmes de Pythagore ou Archimède qu'il fuyait si bien.
De la puissance, Cissé Sékou en impose, de la finesse, il en étale, et de l'efficacité il en fait preuve là où ses aînés ont péché durant 73 minutes. Car à la 74e, lancé par Sanogo Boubacar, buteur outre-rhin et maintenant passeur au pays, Cissé bouscule, réussit deux coups de foulards sur ses deux gardes corps, élimine Rafael Joao pour marquer dans les buts vides. Une réalisation qui n'a pas échappé à Coach Vahid qui ne fini de la féliciter. "Le jeune Cissé Sékou est arrivé vendredi soir de Toulon. Il est sélectionné pour la première fois et il décide de la victoire. Je félicite tout le monde,  particulièrement le jeune Cissé Sékou auteur du but victorieux", a déclaré le manager des Eléphants de Côte d'Ivoire.
De la classe et de l'audace, Cissé Sékou a fait honneur à toute la classe Espoir à qui Vahid a fait apppel pour cette première journée des éliminatoires couplées Can et Mondial 2010. Mais aussi honneur au dossard 10, numéro des plus grands de la planète foot. Pélé, Maradona, Platini, Gullit, Zidane, Ronaldinho et ... Cissé Sékou.
Ce but plein de métier, Cissé Sékou n'en est pas à ses débuts. Récemment au tournoi de Toulon, l'ancien pensionnaire du FC Bibo de Treichville a encore démontré ses qualités de renard de surface avec 4 buts dont un hat-trick face à la Turquie. Si de la place il s'en est fait en catégorie Espoir, il est entrain de s'en faire avec la sélection A alors que certains "cadors" boudent encore. En tout cas, avec ce qu'il a vu, Coach Vahid n'est pas prêt à chambouler le groupe."Retenez qu’on ne va pas changer cette équipe". Cette phrase plus que quiconque est adressée à Cissé Sékou qui, plus qu'une pièce de rechange, devient une pierre angulaire de la tactique de Vahid. En tout cas pour le déplacement la semaine prochaine chez les Barea de Madagascar.
Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP