Flash Info

  • Il y a 8 heures 37 minFootball-Finale Coupe Nationale 2024 : Asec Mimosas vs RC Abidjan, ce dimanche 23 juin à partir de 16h au stade de la Paix de Bouaké
  • Il y a 8 heures 38 minFootball-International : Stéphane Lobouet quitte le Raja et s'engage avec le FC Schalke 04 comme entraineur des gardiens
  • 22/06/2024 Athlétisme : 23e championnats d'Afrique : Maboundou Koné décroche la médaille de Bronze sur le 100 m en 11.24s
  • 22/06/2024Football-Mondial féminin U20 : L'arbitre Natacha Akissi Konan va représenter la Côte d'Ivoire
  • 21/06/2024 Football-CAN : Le Président de la CAF, Patrice Mostepe, va annoncer ce soir les dates de tenue de la CAN 2025
  • 21/06/2024 Football-Afrique : Paulo Duarte démissionne de son poste de sélectionneur du Togo

Football/ Côte d’Ivoire – Madagascar à Bouaké : Le Stade Municipal au rythme du 3 juin

Football

Football/ Côte d’Ivoire – Madagascar à Bouaké : Le Stade Municipal au rythme du 3 juin

29 May 2007 0
Football/ Côte d’Ivoire – Madagascar à Bouaké : Le Stade Municipal au rythme du 3 juin

Bouaké contre vents et marrées se remet à neuf pour accueillir la mémorable opposition entre les Eléphants de Côte d’Ivoire et les Baréas de Madagascar comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Can 2008 au Ghana. Les réceptifs  hôteliers et autres infrastructures de la capitale du centre de la Côte d’Ivoire se parent de nouveaux habits pour recevoir les nombreux visiteurs qui se déplaceront le dimanche 3 juin.
 Le centre névralgique de l’opération de renouvellement de la ville de Bouaké est sans doute le stade municipal de Bouaké, où se produiront les stars du ballon rond ivoirien.  Conçu par la volonté de feu le Président Félix Houphouët Boigny lors de la CAN 1984 organisée par défaut par la Côte d’Ivoire, le stade municipal de Bouaké n’a plus depuis, le 9 septembre 2002 accueilli une rencontre internationale. Ce long moment d’inutilisation et le non entretien de ce joyau l’on fait tomber dans un état de délabrement profond.
 Le petit coup de balai entrepris il y a quelques mois dans le cadre de la rencontre de gala pour la paix n’y a rien changé. En tout à la pelouse où se concentre le plus d’attention dans ces travaux de réhabilitation. Car comme nous l’a fait remarquer M. Bah Florent, Directeur de la Planification et de l’Information au Ministère des Sports,  « les gradins et vestiaires seront livrés dans les délais ».  En tout cas les 26.000 places du stade municipal de Bouaké (gradins, tribunes latérales, officielles et loge Présidentielle) affichent un large sourire de nouveauté à tous ceux qui les visitent. Pris dans l’élan car ayant des contraintes de délais de finition des travaux, M. Bah Florent inconsciemment nous laisse nous débrouiller seuls dans un stade de Bouaké qui s’abandonnait désormais à notre curiosité. Direction la pelouse, théâtre de la compétition. Nous y trouvons une centaine d’ouvriers qui s’attellent au repiquage des gazons et à l’arrosage. Le maître d’œuvre, M. Banny Jean Junior, connu pour avoir réhabilité le stade Houphouët Boigny avant un Côte d’Ivoire-Cameroun de triste mémoire, n’est pas loin. La pelouse semble en bonne voie de renouvellement, après 25 jours de travaux non stop. « Nous avons pris cette pelouse dans un très mauvais état. Dans un premier temps nous avons restitué une plate-forme à ce terrain puis nous avons procédé à l’engazonnement », a déclaré M. Banny. « Mais ce qui a gêné notre travail, l’absence d’eau », s’est inquiété le chef du chantier. Des inquiétudes balayées la force Licorne et l’ONUCI dont la logistique a permis de convoyer de l’eau en grande quantité pour arroser la pelouse. Une option d’engazonnement par plaques et repiquage est entreprise pour renforcer la densité de certaines zones qui n’ont pas adhéré. Le top dressing. La dernière phase qui s’est faite depuis le lundi et qui consiste au conditionnement final de la pelouse (rouler et compacter) de sorte à éliminer tout obstacle pour sécuriser les athlètes et permettre au ballon de rouler. « Nous ne promettons pas un engazonnement parfait de toute la surface du terrain vu la courte période de travail, mais le minimum de qualité sera donné à cette pelouse pour le match », a rassuré M. Banny Jean Junior, très optimiste.
Après la pelouse, nous sommes conduits par Mme Abé Juliette, sous-directrice de l’équipement et de la maintenance du ministère des Sports,  dans les entrailles du stade Municipal de Bouaké où se trouvent les vestiaires et les sanitaires. Plus que deux coups de pinceaux à faire pour clôturer les travaux à ce niveau. Deux vestiaires avec chacun une salle de repos et une salle de massage entièrement remis à neuf pour accueillir Ivoiriens et Malgaches.  Plus de problème au niveau de l’alimentation du stade en électricité. Les agents de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité de Bouaké aidés par leur collègues de la section régionale d’Abobo ont donné de la lumière au stade municipal de Bouaké. Une caisse de 250 KVA a été déplacé d’Abidjan à Bouaké pour permettre d’éclairer les différents compartiments de l’édifice sportif de la ville de Gbêkê. Le stade de Bouaké, l’on peut l’affirmer au vu de l’avancée prodigieuse des travaux entrepris, sera prêt pour le dimanche 3 juin 2007.
Le public Bouakéen attend cet événement que lui a promis Didier Drogba, le capitaine des Eléphants, lors de la visite historique à Bouaké pour présenter le Ballon d’Or Africain 2006.
Réalisé par Patrick GUITEYEnvoyé spécial à Bouaké

A lire aussi ...

TOP