can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 27/02/2024Football-Afrique : L'arbitre marocain, Redouane Jiyed est suspendu à vie par la CAF pour avoir refusé d'arbitrer la petite finale de la CAN 2023 (Presse marocaine)
  • 27/02/2024Football-Eléphants : Emerse Faé ferme la porte à Tiémoué Bakayoko
  • 27/02/2024Football-Distinction : Sébastien Haller est nominé pour le prix Laureus World du Come-back de l'année
  • 27/02/2024Football-13e Jeux Africains : Natacha Akissi Konan, seule arbitre ivoirienne sélectionnée
  • 26/02/2024JO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • 26/02/2024 Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé

Football- Avant Madagascar-Côte d’Ivoire : Vahid Halilodzic, sans détour

Football

Football- Avant Madagascar-Côte d’Ivoire : Vahid Halilodzic, sans détour

4 June 2008 0
Vahid Halilodzic, sans détour

La Côte d’Ivoire dispute son deuxième match des éliminatoires de la CAN et du Mondial 2010, dimanche prochain. Mais avant, le sélectionneur des Eléphants est revenu, mercredi au cours d’une conférence de presse, sur la rencontre de dimanche avant de s'étendre sur le prochain rendez-vous des Eléphants.
Le sélectionneur de l’équipe nationale de la Côte d’Ivoire a fait le point de la première journée des éliminatoires combinées de la CAN et de la coupe du monde 2010. Face  à la presse sportive, il n’a pas manqué d’aborder le problème des joueurs absents de la sélection et surtout du prochain match des Eléphants contre les Baréa de Madagascar, dimanche prochain, dans la capitale malgache. Trois jours après le premier match de la Côte d’Ivoire, remporté (1-0), face au Mozambique, au stade Houphouët-Boigny, Vahid se dit satisfait du comportement des joueurs qui ont répondu à la sélection.
"Je félicite les joueurs pour leur comportement. Certains sont arrivés fatigués des championnats européens  et d‘autres n’ont pas joué régulièrement dans leur club.  Mais ils ont donné ce qu’il avait pour gagner. Je ne dis pas que nous sommes dans une situation assez confortable. Mais je suis content du comportement de l’équipe actuelle". Pour sa deuxième sortie officielle avec la sélection de Côte d’Ivoire, le nouvel entraineur des Eléphants va reconduire son même groupe, comme il l’avait annoncé. Il pourra cependant récupérer l’un des blessés, en l’occurrence le défenseur Habib Touré Kolo qui, selon lui, se remet petit à petit. "La situation de Kolo s’améliore. Il a eu deux séances d’entrainement sans ballon et avec le ballon. Je suis optimiste pour son retour. On a besoin de lui".
Les Eléphants embarquent jeudi à 18 heures pour Antananarivo où ils affrontent les Baréa, après un détour à Accra et à Johannesburg. "Le match ne sera pas facile. J’ai visionné la cassette du match contre Madagascar en 2005. Avec toutes les vedettes, entre griffe, le match avait été très serré. Dimanche, il sera encore plus difficile. On a tellement voyagé, que ça laisse forcément des traces. Je suis un peu contrarié par des joueurs qui sont juste physiquement, mais l’esprit du groupe est bon, les joueurs s’appliquent à l’entrainement. Tout cela me rend optimiste", fait savoir Halilodzic.
Concernant les joueurs absents, l’entraineur pense que le problème qu’il y a est assez profond. "J’ai croisé certains joueurs. Ils se plaignent de beaucoup de choses. Ils ne sont pas contents des choses qui sont antérieures à mon arrivée. J’ai touché pas mal de problèmes qui existent, lors des huis clos que j’ai eu avec les dirigeants.  Il s’est créé un climat de non-confiance dû à la négligence. On a laissé trainer des choses qui peuvent devenir grandes. Pour le moment, je n’ai pas le temps pour faire face à tout ça, car il faut que je passe plus de temps avec la sélection", révèle coach Vahid.
Pour juguler toutes ces difficultés, afin de créer les conditions des bons résultats, le nouveau manager de la sélection a sa petite idée "Si on veut progresser, il faut que tout le monde se mette au boulot pour créer un climat positif. Il y a certes beaucoup de problèmes, mais il faut relativiser. C’est un moment crucial pour le football ivoirien. Pour lequel, j’ai beaucoup de projets. Je suis là pour lui donner un coup de main. Il faut aller vers la mise sur pied d’une équipe véritable. Normalement, cela se fait en un cycle de 4 ans, mais nous n’en avons que 2. Quand j’ai accepté de prendre l’équipe, j’étais fier  d’avoir autant de bons joueurs ivoiriens, malheureusement, ils ne sont pas tous là. J’ai fait savoir ma vision des choses, sur ce problème, aux dirigeants", fait savoir le successeur de Stielike.
Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP