can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 26/02/2024JO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • 26/02/2024 Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé
  • 26/02/2024 Autres Sports : OISSU : Adjé Silas Metch, le ministre délégué des sports et du cadre de vie a donné le coup d'envoi de la nouvelle saison à Dabou, le samedi 24 février
  • 26/02/2024Athlétisme : Cheickna Traoré s'est imposé sur les 60 et 200 au indoor Championships à Ohio
  • 26/02/2024 Football-International : Ibrahim Sangaré et Wily Boly sont blessés, la durée de leur absence n'est pas connue (Nuno Espirito Santo)
  • 26/02/2024Handball : IHF Trophy zone 3 : La Côte d'Ivoire s'est inclinée en finale face au Ghana (32-28)

Football- Eliminatoires CAN-Mondial 2010, CI-Mozambique (1-0) : Cissé Sékou sauve les Eléphants

Football
MONDIAL
CAN

Football- Eliminatoires CAN-Mondial 2010, CI-Mozambique (1-0) : Cissé Sékou sauve les Eléphants

1 June 2008 0
Cissé Sékou sauve les Eléphants

Vérité au deçà des Pyrénées n'est pas forcement erreur au-delà. Cissé Sékou meilleur buteur au dernier tournoi de Toulon l'a démontré en offrant un but plein de métier aux Eléphants qui croisaient le fer avec le Mozambique. Un seul but de l'attaquant de Roda JC qui permet à Coach Vahid de fêter son premier félicia avec une victoire.
La première période donne raison aux nombreux ivoiriens qui ont préféré suivre de loin les Eléphants bis qui affrontaient les Black Mambas du Mozambique. Absence de cohésion évidente pour une toute nouvelle équipe, les Eléphants n’ont juré en première période que par un coup franc de Boka Arthur. Mais la tentative de lobe à la 44e minute de jeu du défenseur de Stuttgart ne trouve que le montant de Rafael Joao, le portier mozambicain. Des Mambas Noirs qui auraient pu inoculer leur effroyable venin aux pachydermes d’Eburnie quelques minutes plutôt. Car sur l’une des rares incursions des coéquipiers de Bucuane Manuel, le capitaine mozambicain, Zoro Marc débordé abat à la 29e minute, Monteirio Dario. Le penalty, comme aux yeux de Auda Ahmed, l’arbitre égyptien de la rencontre, est claire pour toute la bonbonnière du Plateau. Mais Dario voulant se faire justice trouve un bien inspiré Copa Barry qui capte le tir du Mamba Noir et soulage tout un peuple avant la rentrée aux vestiaires.
Les Eléphants sont tendres, trop tendres face à une équipe mozambicaine qui joue à présent, sans complexe et tente de violer l'espace réduit de Copa Barry, épaulé par sa nouvelle charnière défensive coiffée par un duo Méité-Zoro pas tout à fait rassurant. Une défense justement remaniée dès l'entame de la seconde période par Vahid Halilhodzic qui sort L'armoire à glace d'Abdoulaye Méité pour donner de premières sensations à Lolo Igor en équipe A. A la 48e minute les Eléphants trouvent encore le poteau. Cette fois-ci, c'est Boubacar Sanogo, sur un service d'Akalé Kanga, qui voit sa tête échouer sur la base du montant de Rafael Joao. Les poteaux des Black Mambas, encore une fois, tremblent, mais Coach Vahid qui s'arrache les cheveux aurait préféré que cela s'applique aux filets mozambicains. La paire d'attaque Kandia-Sanogo n'est pas fringante et est loin d'afficher son réalisme face aux buts adverses. La faille saute à l’œil de Coach Vahid qui sort, à la 66e minute, Kandia, peu convainquant, pour faire entrer Cissé Sékou. Le coaching est payant à la 74e minute. Le jeune attaquant des Eléphants Espoir lancé par Boubacar Sanogo, se joue de la défense du Mozambique et ouvre le score. La Côte d'Ivoire peut exulter car délivrer par Sékou qui revient du tournoi de Toulon avec le titre de meilleur buteur (4 buts). Mais ce but pour ces débuts avec l’équipe première des Eléphants reste le plus beau, pour lui et surtout, le plus important pour les Eléphants de Côte d’Ivoire.
Les Eléphants auraient pu aggraver la marque, mais la frappe lourde de Tiéné Siaka vient élever à trois le nombre de tirs sur la barre de Rafael Joao. Au coup de sifflet final avant lequel Dario Khan est sorti sur carton rouge, les Eléphants sont les vainqueurs d'une rencontre au cours de laquelle le grand art n'aura pas été au rendez-vous. Coach Vahid qui le sait bien a quelques jours pour donner plus de coffre à la sélection ivoirienne qui se déplace la semaine prochaine chez les Buffles de Madagascar.
Patrick GUITEY
 
 Cote d'Ivoire - Mozambique : 1-0
Goal: Cissé Sékou (74e)
Côte d'Ivoire: Copa Barry- Zoro Marc, Méité Abdoulaye (Lolo Igor 45e), Boka Arthur, Emmanuel Eboué- Tiéné Siaka, Zokora Maestro (cap), Akalé Kanga, Guy Demel- Sanogo Boubacar, Traoré Kandia (Cissé Sékou 66e)
Remplaçants: Zogbo Aristide- Lolo Igor, Bamba Souleymane- Angoua Brou Benjamin, Emerse Faé, Ya Konan Didier- Cissé Sékou
Mozambique: Rafael Joao- Massingue Fanuel, Lobo Almiro (Fumo Goncalves 79e), Abdul Celso, Carimo Nasser- Palembe Elias, Mate Simao, Bucuane Manuel (Bila Eugenio 64e), Mucana Martinho, Khan Dario- Monteiro Dario
Remplaçants: Cumbane Marcelino- Hagi Momed, Bila Eugenio, Fumo Goncalves, Carlos Parruque, Ojequenino Mauricio, Massinga Franicisco
Arbitres: Auda Ahmed (Egypt)- 1st assistant: Mohamed Ibrahim (Egypt) 2nd assistant: Abdel Kader Sobhy
Cartons jaunes: Tiéné Siaka (Côte d'Ivoire) Bucuane Manuel, Mucana Martinho,Mate Simao (Mozambique)
Carton rouge: Khan Dario (Mozambique)
Réactions de …
Vahid Halilhodzic (Coach des Eléphants de Côte d’Ivoire)«Je félicite tous les joueurs»
Je leur ai dit qu’on aura des matches très difficiles dans ces éliminatoires. On doit rester concentrés,  s’appliquer et déterminer à aller jusqu’au bout des éliminatoires. Vous savez  les difficultés qu’on a eues pour constituer cette équipe. Cissé Sékou est arrivé vendredi soir de Toulon. Il est sélectionné pour la première fois et il décide de la victoire. Je le félicite tout le monde,  particulièrement le jeune Cissé Sékou auteur du but victorieux. On a eu trois ballons sur le poteau. On peut dire qu’on a manqué un peu de chance. L’équipe de Mozambique a des qualités techniques qui nous ont créé des problèmes, surtout en première mi-temps.
 
Didier Zokora (Capitaine des Eléphants)«On a fait l’essentiel était»
Le plus important pour nous était de gagner. On l’a réussit, c’est l’essentiel. Ils nous on causé des problèmes en première mi temps où on a eu du mal à rentrer dans la match.  Sur le plan tactique, c’est une très bonne équipe. On était porté vers l’avant et on n’a pas su défendre. Heureusement qu’on a bien réagit en deuxième mi temps. J’encourage  les jeunes qui ont intégré le groupe. Cela va faire naitre la concurrence au sein de la sélection. Mais il faut souligner qu’on a eu une semaine assez difficile. On disputé la Kirin Cup au Japon. Il y a eu un changement de climat. Il y encore trois matches à disputer. Avec l’entraîneur nous allons continuer de travailler sur ce qui ne va pas encore,  pour mieux nous améliorer dans le temps. Je suis très mal placé pour juger mes partenaires qui sont absents. La décision appartient au coach.  Çà nous fera plaisir de récupérer ces joueurs qui sont comme des cadres de la sélection, parce qu’ils apportent un plus offensif au groupe.
 
Nooj Mart (Coach des Mambas Noirs de la Mozambique)«On a eu un problème de climat»
On avait notre stratégie dans ce match. Premièrement, mouiller le maillot et deuxièmement, faire circuler le ballon. Le football mozambicain est un mélange du jeu africain et d’européen. Individuellement, les joueurs ont été bons, mais physiquement on était un peu mal en point. Les joueurs sont venus d’Europe très éprouvés. Il fallait donc qu’ils récupèrent bien. Nous nous sommes acclimater un peu au Ghana, mais ça n’a pas suffit devant la chaleur en Côte d ‘Ivoire. On a eu la chance d’avoir un penalty, mais le joueur qui l’a provoqué l’a manqué malheureusement. Ce n’est pas grave, le résultat (0-1) est assez bien pour nous.
 
Monteiro Dario (capitaine des Mambas Noirs)«Je n’ai pas eu de réussite sur le penalty»
La côte d’ivoire est une grande équipe. J’ai provoqué le pénalty et je me suis porté volontaire pour le tirer. Je l’ai manqué. Si je l’avais réussit, le résultat du match aurait été autre. Mais à l’avenir nous allons nous appliquer. Car nous aussi nous sommes désormais une grande équipe.
 
Recueillis par Alexis KOUAHIO  

A lire aussi ...

TOP