Flash Info

  • 23/06/2024Football-Coupe Nationale 2024 : Le RCA bat l’Asec Mimosas 1-0 et remporte sa première coupe
  • 23/06/2024Football-Finale Coupe Nationale 2024 : Asec Mimosas vs RC Abidjan, ce dimanche 23 juin à partir de 16h au stade de la Paix de Bouaké
  • 23/06/2024Football-International : Stéphane Lobouet quitte le Raja et s'engage avec le FC Schalke 04 comme entraineur des gardiens
  • 22/06/2024 Athlétisme : 23e championnats d'Afrique : Maboundou Koné décroche la médaille de Bronze sur le 100 m en 11.24s
  • 22/06/2024Football-Mondial féminin U20 : L'arbitre Natacha Akissi Konan va représenter la Côte d'Ivoire
  • 21/06/2024 Football-CAN : Le Président de la CAF, Patrice Mostepe, va annoncer ce soir les dates de tenue de la CAN 2025

Le meurtrier de Christopher Aurier jugé aux assises

Football
International

Le meurtrier de Christopher Aurier jugé aux assises

30 April 2024 0

Le meurtrier présumé de Christopher Aurier, frère du footballeur Serge Aurier, va être jugé à partir de ce mardi 30 avril 2024 pour homicide volontaire. Le procès se tiendra à Toulouse devant la Cour d'assises de Haute-Garonne, durant trois jours. Le verdict est attendu le vendredi 3 mai.

Serge Aurier est partie civile au même titre que sa mère et son beau-père, selon France Bleu.

Christopher Aurier avait été tué par balles le 13 juillet 2020 à Toulouse sur le parking de la boite de nuit "Le Kin's" située zone de Thibaud à Toulouse.

Également footballeur, Christopher Aurier, formé au RC Lens comme son aîné, avait joué à Gueugnon, Chantilly et en Belgique. Il était licencié dans un club amateur toulousain au moment des faits. Il a été vraisemblablement abattu pour un motif futile. Lors de ses différentes auditions l'accusé a reconnu les faits mais a nié l'intention de tuer.

Déjà condamné à quatre reprises, notamment pour violences avec arme, ce moniteur d'auto-école de profession a indiqué avoir eu une altercation avec la victime. Selon lui Christopher Aurier aurait discuté et insulté sa compagne. Au contraire, les témoins présents dans l'établissement de nuit ont dénoncé l'attitude "agressive" du mis en cause durant la soirée, à l'inverse de la victime décrite comme "respectueuse" et "joviale".

Chamade YAH

TOP