banniere-sport-vac2024__1010.jpg

Flash Info

  • Il y a 37 min 15 sec Football-Afrique : Nibombé Daré est le nouveau sélectionneur des Eperviers du Togo
  • 15/07/2024Football-International : Paul Akouokou et Sinaly Diomandé écartés pour le stage de pré-saison en Autriche avec l'Olympique Lyonnais
  • 15/07/2024 Football-International : Thomas Müller prend sa retraite internationale
  • 15/07/2024 Handball-Coupe Nationale (Q) D : Zacos 23-30 SOA, Yopougon 19-20 Horizon 2000, National 25-26 Africa Sports, Bandama 20-25 AHBC
  • 15/07/2024Handball-Coupe Nationale (Q) H : HBUC 15-29, Horizon 2000 16-22 National, SOA 22-23 Sports Plus, Don Bosco 18-20 Red Star
  • 15/07/2024 Rugby à 7 : AIM (Hommes) et TBO (Dames) sont les champions de Côte d'Ivoire

Surf aux JO 2024 : La Torche et Lacanau prêts à remplacer Tahiti si besoin

Autres Sports

Surf aux JO 2024 : La Torche et Lacanau prêts à remplacer Tahiti si besoin

7 December 2023 0

Les sites de Lacanau (Gironde) et de La Torche (Finistère), anciens candidats à l'accueil des épreuves de surf des JO 2024, ont déclaré mercredi être disposés à recevoir l'événement dans le cas où il ne pourrait pas se tenir à Tahiti.
« On a continué à travailler tranquillement et aujourd'hui si on fait appel à nous, on sera bien sûr heureux d'accueillir les épreuves de surf des JO », a déclaré auprès de l'AFP Laurent Peyrondet, le maire de la commune de Lacanau (Gironde).
La ville accueille chaque année une compétition organisée par la World Surf League (WSL) - société qui gère le circuit professionnel - et avait fait acte de candidature pour organiser les épreuves de surf des JO, attribuées en 2020 au site de Teahupo'o à Tahiti. Trois autres territoires dans l'Hexagone, Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), La Torche (Finistère) et les Landes (Hossegor, Capbreton et Seignosse) s'étaient également portés candidats.
« Si on nous sollicite, on ne dira pas non », a dit mercredi à l'AFP Stéphane Le Doaré, maire de Pont-L'Abbé et président de la communauté de communes du Pays Bigouden Sud, en charge du site de La Torche.
La fédération internationale de surf (ISA) a salué cette décision, invitant les organisateurs, les autorités polynésiennes et les opposants au projet à intensifier les discussions pour examiner toutes les options possibles.
 

TOP