Flash Info

  • 19/11/2019Football-El.CAN 2021-2e journée-Groupe K: Éthiopie 2-1 Côte d’Ivoire
  • 19/11/2019Football-El.CAN 2021-2e journée-Groupe K: Ethiopie 2-1 Côte d’Ivoire (En cours)
  • 18/11/2019Football-CAN U23: Sangaré Ibrahim quitte la sélection pour rejoindre son club (Toulouse FC)
  • 18/11/2019Judo-Open: Dabonné Zoulehia médaillee de bronze à l'Open International de Dakar chez les -57kg
  • 18/11/2019Football-El.CAN 2021: La délégation ivoirienne s'envole ce lundi pour Addis-Abeba pour affronter l'Éthiopie
  • 18/11/2019Football-El.CAN 2021: Franck Kessié et Sayouba Mandé forfaits pour la 2e journée

Handball-Afrique-CAN U18 Dame-Christophe Yavo : « Nous allons pour gagner »

CAN
Handball
Afrique

Handball-Afrique-CAN U18 Dame-Christophe Yavo : « Nous allons pour gagner »

14 December 2015 0
 « Nous allons pour gagner »

Christophe Yavo, quelles sont les dernières articulations de votre préparation, à  cinq jours du début de la CAN féminine des U18 ?

 

Nous venons de boucler quinze jours d’ateliers. Nous faisons maintenant des réglages  au niveau de chaque secteur de jeu. Nous  avons notre effectif au grand complet et nous venons de livrer une rencontre amicale contre l’INJS. Nous avons vu les filles en situation .Nous rentrons au labo pour corriger les imperfections avant la compétition. Nous sommes satisfaits parce que les filles répondent bien. Ce qui n’était pas le cas au début de ce regroupement.

 

Sur quoi votre travail a porté durant les 15 jours de préparation ?

 

Le travail était axé sur la  technique et la tactique individuelle. Il fallait un savoir faire individuel des filles que nous avons amélioré. Aujourd’hui la mayonnaise a commencé à prendre et l’équipe commence à bien jouer. Nous allons peaufiner cela avant le début des hostilités.

 

Pensez-vous avoir disposé de moyens suffisants et de temps adéquat pour la préparation ?

 

La préparation pour une compétition d’une telle envergure  est de 12 ou 3 mois minimum. Mais nous, nous avons disposé que de  3 semaines et demie. Heureusement que nous bénéficions de la présence dans nos rangs, de filles qui sortent fraichement de championnats (Ndlr : Ligue Nationale et Ligue Jeune). Elles sont déjà en jambes et cela nous ôte des épines des pieds car nous ne reprendrons plus la préparation physique. Elles sont expérimentées et  nous aurons qu’à corriger quelques détails en vue de former un groupe homogène et compétitif.

 

 

Dans le groupe A, vous aurez à affronter le Ghana et le Bénin. Savez-vous à quoi vous en tenir ?

 

Nous avons une opinion des sélections ghanéennes et béninoises. Nous les avons déjà vus jouer. Elles sont entrain de remonter la pente au niveau du handball africain mais il faut compter avec notre pays. Nous allons nous battre. Nous avons dit aux filles que nous n’allons pas à Yakro pour jouer, mais pour gagner. Quelque soit la forme de nos adversaires, nous jouerons pour gagner le trophée. Et nous bossons en conséquence.

 

 

 

La Côte d’Ivoire a-t-elle réellement les armes pour relever ce défi ?

 

Notre pays est la locomotive du handball sous régional et régional. C’est au plan continental que les angolaises nous dament le pion parfois. C’est une équipe cadette  qui sera l’ossature de l’équipe nationale dans quelques années.

Nous allons nous battre  pour que le trophée ne quitte pas les frontières du pays. Je lance un appel à tous les sportifs et particulièrement aux handballeurs à venir soutenir notre équipe nationale  cadette à cette compétition. Que toutes les populations de Yakro sortent massivement pour pousser les Eléphantes à la victoire finale.

 

 

Réalisé par Michael KOUAKOU

A lire aussi ...

TOP