can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • Il y a 23 min 49 secFootball-Deuil : Abdoulaye Diawara "Diabis", ex-académicien de l'ASEC, est décédé dans la nuit du 15 avril 2024 à l'âge de 43 ans
  • Il y a 23 min 50 sec Tournoi Maurice Revello : La Côte d'Ivoire dans le groupe A aux côtés de la France, le Mexique, la Corée du Sud et l'Arabie Saoudite
  • Il y a 28 min 39 secVolley-Ligue 1 Plastica-1ère journée retour (Hommes) : ASUAO-AZUR (3 sets 1) - AS Police-ES Tafiré (3 sets 0) - CESCA-Grand Lahou (3 sets 0)
  • Il y a 32 min 3 secVolley-Ligue 1 Plastica-1ère journée retour (Dames) : Stella-ES Tafiré (3 sets 0) - ASEC-CESCA (3 sets 0) - CO Descartes-AS INJS (4 sets 1)
  • Il y a 36 min 45 secFootball-International : La 50è édition du Tournoi Maurice Revello est prévue du 3 au 16 juin 2024 en France
  • Il y a 39 min 51 secFootball-Côte d'Ivoire : La FIF organise la première édition du tournoi des sponsors du 4 au 11 mai 2024

Les infrastructures donnent de belles idées à la FIA

CAN
Athlétisme

Les infrastructures donnent de belles idées à la FIA

23 February 2024 0

Du 13 janvier au 11 février dernier, la Côte d’Ivoire a abrité la 34e édition de la CAN. Une articulation riche en rebondissements qui a finalement souri aux Eléphants de Côte d'Ivoire vainqueurs de la troisième étoile de leur histoire. Et au soir des débats, la Côte-d’Ivoire hérite de merveilleuses infrastructures. Une grosse mine d'or dont la fédération ivoirienne d'athlétisme (FIA) voudrait profiter pour développer sa discipline dans les quatre coins du pays et dénicher d'autres grands talents.

« Dieu merci San Pedro vient de recevoir un stade flambant neuf et aux normes internationales. Il s'agit de Laurent Pokou construit à la faveur de la CAN. Et nous à notre niveau, nous ferons en sorte que ce stade ne chôme pas. Ce stade dispose d'un chronométrage électrique avec des starting-blocks de dernière génération. Nous sommes heureux et galvanisés pour mettre la main à la pâte afin que la région puisse sortir de grands athlètes. Cela afin que la Côte d’Ivoire brille davantage dans les arènes internationales », nous a confié Poda Sié, le DTN à la FIA lors des Inter-clubs zone D disputés samedi dernier au stade Auguste Denise de San Pedro.

Et pour joindre les actes au verbe, la fédération ivoirienne d'athlétisme entend accroître le nombre de clubs dans la région en permettant aux grandes villes satellites de San Pedro de disposer de leurs clubs. « Nous voulons multiplier le nombre de clubs dans la région. Il faut savoir que l'Élite Athlétisme Club de San Pedro regroupe les athlètes de Grand-Béréby, Gabiadji, Tabou et bientôt Sassandra. Bientôt nous allons nous déployer pour permettre à ces zones de disposer de clubs », a-t-il expliqué.

Cette folle chevauchée en vue de développer l'athlétisme ivoirien ne concerne pas que San Pedro et ses villes environnantes. Korhogo, la capitale de la cité du Poro qui abrite fièrement le stade Amadou Gon Coulibaly est également dans le viseur de la FIA. « Nous voulons véritablement exploiter le stade Amadou Gon Coulibaly de Korhogo. Nous visons de grands parcours pour permettre à nos athlètes de connaître d'autres localités et se frotter à d'autres talents de sorte que l'athlétisme soit populaire, un des sports aimés et qui produit de bons résultats », a fait savoir Poda Sié.

Dans quelques mois donc ces merveilleuses enceintes pourront accueillir des compétitions locales et internationales comme des meetings. Et celui des 5 nations arrive à grands pas. Cette année, c'est la Côte d'Ivoire qui l'abritera. En tout cas pour le stade Laurent Pokou de San Pedro, la FIA a reçu les assurances du Directeur Régional des sports. Et ça devrait être pareil pour les autres stades.

Il convient de rappeler que l'Élite Athlétisme Club de San Pedro a remporté Les Inter-clubs zone D et a composté son ticket pour la finale nationale. Ce samedi 24 février, cap sur la zone C avec des clubs d'Abengourou, d'Agnibilékrou et Bondoukou. Les Zones B et A suivront les week-ends prochains. Seuls les clubs classés premiers par zones se hissent en finale.

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP