Flash Info

  • Il y a 2 heures 44 minFootball-Mondial 2022 : 2e journée : Le Ghana s'impose sur le fil (2-3) face à la Corée du Sud
  • Il y a 8 heures 34 minFootball-International : Selon Football Insider, Kolo Touré pourrait prendre les rênes du Wigan Athletic
  • Il y a 8 heures 39 minJudo : Clarisse Agbegnenou blessée pour son retour
  • Il y a 8 heures 45 minAthlétisme : Le sprinteur Jamaïcain Asafa Powell a officialisé sa retraite sportive à 40 ans
  • Il y a 8 heures 50 minTennis : Coupe Davis: le Canada domine l'Australie en finale et s'offre une première
  • Il y a 8 heures 54 minFootball-Mondial 2022 : André Onana (Gardien Cameroun) écarté du groupe pour des raisons disciplinaires selon l'AFP

La FIBB sort de son silence

Basketball

La FIBB sort de son silence

13 September 2022 0

Depuis quelques jours la Fédération Ivoirienne de Basketball est en proie à une crise interne. Après la brillante qualification pour le mondial 2023, la FIBB a décidé de confirmer Dejan Prokic à la tête de l'équipe nationale en lieu et place de Ignacio Lezcano Moya. Suite à cette décision un courrier signé par 23 joueurs a atterri sur la toile pour réclamer le retour de l'espagnol à la tête de l'encadrement technique. Et par la suite, Carlo Vieira, Team Manager, a démissionné. Face à cette situation, le Président de la FIBB a tenu à clarifier cette situation en animant une conférence au sein du siège de la Fédération ce mardi 13 septembre 2022. 

D'entrée, Mahama Coulibaly s'est penché sur la situation de Natxo Lezcano. Le premier responsable de la balle au panier a précisé que l'espagnol apres la 3è fenêtre des Éliminatoires de la Coupe du Monde 2023, n'a plus donné de nouvelles, malgré les relances. « Natxo Lezcano a abandonné son poste sans rien dire à la Fédération. (…) nous lui avons écrit le 14 juillet 2022 (...) La lettre n'a également pas eu de retour de la part du Head-coach », a indiqué Mahama Coulibaly. 

Si certains avaient tenté de lier la défection du technicien espagnol à un problème de prime impayée, le président de la FIBB s'est inscrit en faux. « En plus des primes, des bonus inespérés ont été versés aux athlètes ainsi qu'au Head-coach Natxo Lezcano à la fin de la 3e fenêtre des éliminatoires. La FIBB a préfinancé près de 70% des charges de la sélection nationale lors des fenêtres. Aussi, elle ne doit aucun salaire ou autres au Head-coach », a-t-il confirmé aux côtés des membres du Comité Directeur venus soutenir l'adresse à la presse.

Au sujet du courrier confidentiel des joueurs qui s'est retrouvé sur les réseaux sociaux par l'entremise de Carlo Vieira, Team Manager, Mahama Coulibaly s'est voulu protecteur mais ferme. Car si le courrier semblait réclamer le retour de Natxo Lezkano, la FIBB a fait le choix de Dejan Prokic confirmé dans son rôle.  « Nous avons estimé que le technicien Dejan Prokic a les connaissances pour diriger l'équipe nationale. Nous allons rencontrer les athlètes pour leur expliquer les valeurs et l'image que nous voulons incarner dans la stabilité et la continuité. Le bien-fondé de cette décision sera expliqué », a-t-il lancé comme pour annoncer une tournée auprès des joueurs pour ramener de la sérénité dans la famille. 

Quant à la démission exprimée par Carlo Vieira, Mahama Coulibaly en a livré le contexte. « Dejan Prokic qui était là pour un intérim, a été confirmé par le CODIR après analyse pertinente du contexte et des enjeux. Car nous devons décider pour la nation et non pour nous. Dans la foulée, nous avons estimé que cette période était adaptée pour faire l’ajustement nécessaire pour nous permettre d’atteindre le nouvel objectif plus ambitieux en tenant compte des moyens, de  nos forces et contraintes. A M. Carlo Vieira, après 2 ans de collaboration, il lui a été proposé la fonction de Conseiller spécial du président chargé de la détection et du suivi de la diaspora. Avec ses mêmes prérogatives. C’est ce qu’il conteste et qui malheureusement se retrouve sur la place publique », a-t-il expliqué.

Néanmoins, Mahama Coulibaly laisse la porte ouverte puisque jusqu'à présent, Carlo Vieira reste éligible au poste de Conseiller. Par ailleurs, il a souhaité que la presse ne s'invite pas entre l'instance nationale et les joueurs. Chacun doit jouer son rôle puisque « les dirigeants dirigent, les athlètes jouent et les entraineurs entraînent. »

A l'issue de tout ce remue-ménage, plusieurs décisions ont été arrêtées par la FIBB afin de poursuivre l'aventure dans de meilleures conditions. « Nous allons rencontrer les athlètes pour expliquer les enjeux du moment et du futur, pour les exhorter à préserver l’image et les valeurs que nous devons incarner sur la durée pour une stabilité pour la planification de la 5è fenêtre » qui jettera les bases de la préparation de la Coupe du Monde 2023, « qui est le fruit du travail de tous, d'une équipe », a indiqué le conférencier.

Seule équipe encore invaincue lors de ces éliminatoires, la Côte d'Ivoire ne compte pas faire de la figuration au mondial. Ils y vont pour espérer avoir une place à Paris pour les Jeux Olympiques 2024. « J'ai dit aux joueurs que nous n'allons pas à la Coupe du Monde pour faire du tourisme. Au-delà des résultats, nous visons une qualification directe pour les Jeux Olympiques Paris 2024 », a-t-il soutenu. 

Chamade YAH

A lire aussi ...

TOP