Flash Info

  • 03/12/2021Football-CAN : La réception du stade d'Olembé a été reportée à une date ultérieure comme l'a indiqué une note du ministère des sports du Cameroun
  • 03/12/2021Football-Ligue 2 : La rencontre Africa Sports-Songon FC reportée au 17 décembre prochain à la demande des aiglons
  • 03/12/2021Football-Transferts : Selon la presse espagnole, le Real Madrid met la pression pour Franck Kessié
  • 03/12/2021Volleyball : La SuperCoupe Hommes et Dames se tiendra ce samedi 4 décembre
  • 03/12/2021Athlétisme : Lamine Diack ancien président de IAAF 1998-2015 est décédé
  • 02/12/2021Football-Ligue 2 : La saison démarre ce vendredi 3 décembre

Volleyball-AS Tanda-Recrutement de 8 joueuses de l'Asec : Les textes ne l'autorisent pas

Volleyball

Volleyball-AS Tanda-Recrutement de 8 joueuses de l'Asec : Les textes ne l'autorisent pas

11 October 2010 0
Les textes ne l'autorisent pas

Annoncée pour participer au championnat national 2010-2011, la dernière des équipes affiliées, l’AS Tanda Volleyball Club aurait, contre les dispositions fédérales actuelles, recruté huit (8) joueuses de l’Asec et trois (3)  du Stella CVB.
En réalité, ce n’est pas encore possible, au regard des textes en vigueur à la Fédération Ivoirienne de Volleyball (F.IV.VB). Un club ne peut pas recruter plus deux joueuses dans un autre. Comment l’AS Tanda VBC peut-elle donc « vider » l’Asec, comme annoncé dans la presse lundi ?
Le président Yéboua qui aurait débauché la paire d’entraineur mimosas, les frères Bagaté ne pourra que faire un choix parmi les huit aventurières Mimosas et trois Stellistes « libérées ». Car les textes sont bien clairs sur les mutations.
A moins que la F.IV.VB ne les modifie en assemblée générale, avant l’ouverture de la nouvelle saison, pour permettre aux Etoiles du Zanzan de qualifier toutes ses soi-disant recrues.
Sinon, l'équipe nordiste aura du mal à constituer l'équipe dont elle rêve. Etant donné que Soma et Abdoulaye Bagaté seront obligés de ne choisir que deux des huit transfuges de l'Asec.
A l’évidence, ces joueuses, séduites par le discours du Président Séverin Yéboua Kobenan qui entend mettre de gros moyens à la disposition du nouveau-né, afin de bouleverser la hiérarchie établie par le Stella et l’Asec, manifestent ardemment l’envie de rejoindre l’équipe. Malheureusement, il leur sera difficile d’évoluer toutes à Tanda.
Dans le camp des championnes en titre, les départs de Marceline Amoa, Dédé Datevi et Nadège Souaga relève du dégraissage souhaité par l’encadrement technique des Magnans. Au contraire des vice-championnes, qui encaisseraient un coup dur, si d’aventure la possibilité était donné à l’AS Tanda d’enrôler Sissoko Nafi, Meless Sess, Djabaté Hadja, Mireille Anani, Gladys Attoumgbé, Kouakou Blalatè, Obro Liliane et Koné Kadidiatou.
Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP