Flash Info

  • 27/01/2023Football-CHAN 2022 : La Côte d’Ivoire s’incline (1-0) en quarts face à l’Algérie
  • 27/01/2023Tennis : Open d'Australie : Djokovic en finale après sa victoire contre Tommy Paul (7-5, 6-1, 6-2)
  • 27/01/2023Footall-Eléphants-International : Sol Bamba (ex défenseur ivoirien) sera l'assistant de Sabri Lamouchi à Cardif City (L'Equipe)
  • 27/01/2023 Rentrée Fédérale : Le Ministre des Sports a remis 150 millions de FCFA aux fédérations pour l'achat du matériel sportif
  • 27/01/2023Journée du Mérite Sportif 2022 : 93 personnes distinguées dont 13 femmes
  • 27/01/2023Football-International : Wigan AC s'est séparé de Kolo Touré moins de 2 mois après sa nomination

Football - Qualifications 2010 : L'Argentine dans les bras de Maradona

Football

Football - Qualifications 2010 : L'Argentine dans les bras de Maradona

29 October 2008 0
L'Argentine dans les bras de Maradona

Le nouveau sélectionneur de l'équipe d'Argentine se nomme Diego Maradona. Le meilleur joueur argentin de tous les temps, champion du monde en 1986, succède à Alfio Basile, qui avait démissionné au lendemain de la défaite au Chili (1-0) il y a deux semaines.
Il était candidat. Et la fédération argentine l'a choisi. Diego Maradona réussit un retour fracassant sur la planète football puisqu'il va présider aux destinées de l'équipe nationale, en remplacement d'Alfio Basile, qui avait démissionné après la défaite de la sélection albiceleste au Chili (1-0), le 15 octobre dernier. L'annonce a été faite par Carlos Bilardo, au terme d'une réunion organisée par le président Grondona. "Je veux travailler avec Diego, qui sera le nouveau directeur technique de la sélection", a-t-il dévoilé à sa sortie.
"Au cours des discussions, il a été dit clairement que je formerai l'équipe, a indiqué Maradona peu après, confirmant sa nomination. Je vais écouter Carlos (Bilardo) pour tout. Il va m'assister, parce que l'on ne peut pas laisser de côté un homme qui sait tant de choses", a-t-il ajouté. "Le projet que Julio (Grondona) a pour la sélection est le même que Bilardo et moi. Mon travail va être de voir les joueurs et de choisir les meilleurs d'entre eux", a-t-il expliqué. "L'idée consiste à m'entourer (dans le staff) des garçons de (la sélection argentine de) 1986", a précisé Maradona.
Sélectionneur de l'équipe d'Argentine championne du monde en 1986 et dont Diego Maradona était l'indispensable capitaine, Bilardo occupera le poste de directeur général tandis que Pedro Troglio deviendra l'adjoint du Pibe de Oro. Agé de 47 ans, ce dernier a souvent fait l'actualité ces dernières années. Mais exclusivement dans la rubrique faits divers (alcool, drogue, surpoids,...). Diego Maradona (91 sélections et 34 buts) est même passé à deux doigts de la mort en 2004 en raison d'un malaise cardiaque. Ajoutez à cela une hépatite en 2007...
Une expérience anecdotique
Aujourd'hui, celui qui a pour amis Fidel Castro et Hugo Chavez se veut "rangé des voitures". Il devra l'être pour diriger l'équipe nationale argentine, quart de finaliste de la dernière Coupe du monde. Troisième des éliminatoires du Mondial 2010, la sélection albiceleste est en ballottage favorable mais n'a guère convaincu depuis le début de sa campagne puisque battue à deux reprises en dix matches.
En choisissant l'auteur de la "main de Dieu", la fédération argentine et le président Grandona ont pris un risque. L'homme n'a qu'une expérience relative sur les bancs de touche. A part deux expériences anecdotiques à Mandiyu de Corrientes (octobre à décembre 1994) et au Racing Club de Avellaneda (mai à septembre 1995), l'ancien maître à jouer de Naples, futur beau-père de Sergio Aguero, n'a jamais exercé. Il ne sera cependant pas seul puisque Bilardo et Troglio seront à ses côtés pour l'épauler dans une tâche qui n'aura rien d'une sinécure. Footballeur de génie, Diego Maradona doit désormais devenir un grand sélectionneur. Le peuple argentin n'attend rien d'autre de la légende Maradona, qui étrennera ses galons face à l'Ecosse, le 19 novembre prochain. Et passera par Marseille pour y affronter la France le 11 février 2009.

A lire aussi ...

TOP