Flash Info

  • 03/02/2023Football-CHAN 2022 : Le Madagascar bat le Niger (0-1) et termine à la 3e place
  • 03/02/2023JO 2024 : La flamme partira de Marseille au printemps 2024
  • 03/02/2023Auto-Moto : Ford sera de retour en 2026 en Formule 1
  • 03/02/2023Football-International : Rosemonde Kouassi (Fleury FC) nommé pour le titre de joueuse du mois de janvier en D1 féminine française
  • 03/02/2023Cyclisme : 22 compétitions sont au calendrier (12 courses, 4 compétitions de VTT, 2 championnats BMX et 4 compétitions vélo ordinaire)
  • 03/02/2023Tennis : Play-offs Coupe Davis : Ilou Lonfo (Capitaine des Eléphants) : « Ce sera du 50/50. Mais il faut battre son adversaire »

Football - Ligue des champions : Baky, l’espoir d’un peuple

Football

Football - Ligue des champions : Baky, l’espoir d’un peuple

9 December 2008 0
Baky, l’espoir d’un peuple

Pour être reversé en Coupe de l’UEFA, l’OM doit absolument battre mardi soir l’Atletico Madrid au Vélodrome. En l’absence de Mamadou Niang, c’est Baky Koné qui portera sur ses frêles épaules, les espoirs du peuple marseillais.
Le suspense s'est délité le 26 novembre dernier, à Anfield. Liverpool a soudain éteint (1-0) les derniers (maigres) espoirs marseillais. Pour l'excitation d'une qualification en huitièmes de finale, repassez la saison prochaine. Marseille est donc déjà éliminée de cette édition de la Ligue des champions. Mais,  l'OM peut poursuivre sa campagne européenne, en Coupe de l'UEFA. A égalité de points avec le PSV Eindhoven (trois unités, et une meilleure différence de buts particulière : 0-2 ; 3-0), à la dernière place du groupe D, le club phocéen peut encore accrocher la troisième place qualificative pour la « petite » coupe d'Europe. Marseille a deux options : gagner sans se soucier du résultat dans l'autre match de la soirée ou réaliser au moins la même performance que le PSV Eindhoven, qui reçoit Liverpool.
Pour cette dernière journée de la poule, l'OM accueille l'Atletico Madrid dans une ambiance électrique, liée à l'affaire de Santos Mirasierra, le supporter de l'OM condamné, en Espagne, à trois ans et demi de prison, à la suite des incidents du  match aller. Les Espagnols semblent se moquer de ce contexte tendu et se concentrent sur le terrain uniquement. 
Tous les regards vers Baky
La défense de l'OM, convalescente, passe un test à double-tranchant face à une équipe qui reste sur douze matches sans défaite toutes compétitions confondues. Mais pour une fois, le principal souci de Marseille se situe peut-être en attaque. Victime d'une fracture du premier métatarse du pied droit, Mamadou Niang est en effet forfait pour cette rencontre décisive et les six prochaines semaines. Un sacré casse-tête pour Éric Gerets, qui ne possède pas de véritable remplaçant du même rang. Car si l'international sénégalais peine à retrouver son efficacité de la saison passée, il est incontestablement l'homme fort en Ligue des champions, avec trois buts au compteur.
Son absence force le technicien belge à revoir ses plans. Il devrait ainsi conserver son système en 4-4-2, en alignant une attaque inédite avec Baky Koné, soutenu par Valbuena ou Samassa. Elle devra faire oublier Niang et surtout permettre à l'OM de vibrer encore pour l'Europe, au printemps 2009. L’international ivoirien qui participe à sa première Ligue des champions, a déjà marqué un but avec le club de la Cité du Vieux port. Cette soirée devrait être la sienne. C’est aujourd’hui qu’il doit montrer qu’il possède la carrure internationale en permettant à l’OM de battre l’Atletico Madrid. En l’absence de Mamadou Niang, tous les regards des supporters marseillais seront évidemment tournés vers lui. C’est donc lui, le petit aux épaules frêles qui va charrier tous les espoirs d’un peuple qui a soif de succès et de vengeance.
Par Abdoul KAPO
 

A lire aussi ...

TOP