Flash Info

  • 27/01/2023Football-CHAN 2022 : La Côte d’Ivoire s’incline (1-0) en quarts face à l’Algérie
  • 27/01/2023Tennis : Open d'Australie : Djokovic en finale après sa victoire contre Tommy Paul (7-5, 6-1, 6-2)
  • 27/01/2023Footall-Eléphants-International : Sol Bamba (ex défenseur ivoirien) sera l'assistant de Sabri Lamouchi à Cardif City (L'Equipe)
  • 27/01/2023 Rentrée Fédérale : Le Ministre des Sports a remis 150 millions de FCFA aux fédérations pour l'achat du matériel sportif
  • 27/01/2023Journée du Mérite Sportif 2022 : 93 personnes distinguées dont 13 femmes
  • 27/01/2023Football-International : Wigan AC s'est séparé de Kolo Touré moins de 2 mois après sa nomination

Football- Interview- Kader Kéita : «Je sens que ça vient»

Football

Football- Interview- Kader Kéita : «Je sens que ça vient»

23 October 2008 0
«Je sens que ça vient»

Blessé depuis le début de saison à l'avant-bras, Kader Keita a relancé l'OL, mardi à Bucarest, en inscrivant son premier but de la saison. En pleine confiance, l'Ivoirien affirme qu’il  retrouve peu à peu toutes ses facultés pour offrir le meilleur de lui au club lyonnais, surtout avec l’arrivée de Claude Puel.
Kader Keita, avez-vous vécu à Bucarest l'un des matchs les plus intenses de votre carrière ?
Oui mais j'ai aussi connu des moments forts à Lille. Le scénario était un peu spécial mais l'essentiel était de gagner et de pouvoir continuer l'aventure en Ligue des Champions. Le départ nous a un peu coupé les jambes mais nous avons su être pros et gérer la situation. Dieu merci, j'ai pu marquer pour relancer l'équipe.
Après une première année ratée à Lyon et un début de saison gâché par les blessures, ce premier but doit vous faire plaisir...
Oui, c'était mon objectif : marquer. Avec Jean II (Makoun), on se connaît bien et il sait comment je me démarque. Je n'ai pas réfléchi et j'ai tenté ma chance. En ce moment, je sens que ça vient. Même à l'entraînement, j'ai de bonnes sensations devant le but. L'an passé, j'ai raté des occasions, comme à Monaco, que je ne peux pas expliquer. Après l'entraînement, je travaille souvent devant le but avec Sonny (Anderson), qui est un grand et me donne des conseils. Karim (Benzema) est plus jeune que moi mais il est aussi plus précis devant le but. Il me conseille également. On peut toujours apprendre.
Ce but peut-il être un nouveau départ pour vous à l'OL ?
Oui, c'est maintenant. Je me sens bien aux entraînements avec Claude Puel. J'ai envie de bosser, de jouer et de faire plaisir à ceux qui ont eu confiance en moi.
« La saison dernière, je restais dans mon coin »
Aviez-vous cet état d'esprit la saison dernière ?
Non. Quand quelqu'un n'est pas prêt à t'aider, ça se passe différemment. Des petits trucs montraient que le courant ne passait pas alors je restais dans mon coin. Je ne veux pas citer de nom mais quand la personne est partie, elle a raconté des trucs enfantins dans la presse qui ne m'ont pas plu.
Vous parlez d'Alain Perrin ?
A votre avis ?
Qu'a changé l'arrivée de Claude Puel ?
Beaucoup de choses. Je le connais bien. Je sais ce qu'il aime et ce qu'il n'aime pas. Quand tu connais quelqu'un, tu bosses bien. Tu ne peux pas te permettre de faire des conneries. L'arrivée de Claude Puel, c'est bien pour moi. Dans la vie comme dans le jeu. C'est un entraîneur qui écoute et parle beaucoup. Je ne dis pas qu'avec lui, ce sera facile. Je sais que je dois bosser, montrer que je suis présent et participer.
« Un jour, ça va me sourire »
Quel était le problème avec Alain Perrin ?
On n'arrivait pas à discuter. Ce n'était pas vraiment ça entre nous. Heureusement que je suis parti à la Coupe d'Afrique des Nations où je me suis fait plaisir. Quand je suis revenu à Lyon, j'ai quand même eu ma chance sur quelques matchs. J'ai essayé de montré que j'avais envie. Mais c'était un peu tard.
Quel est votre objectif ? Etre plus présent ?
Bien sûr. Je veux être plus présent et continuer à bosser encore et encore. Un jour, ça va me sourire.
L'OL reste sur deux matchs sans victoire en championnat. Ce déplacement à Auxerre samedi est-il important pour se relancer ?
C'est très important de gagner. On doit enchaîner des victoires jusqu'en décembre. Arriver à jongler entre le championnat et la Ligue des Champions, tout en prenant les trois points.
Football365.fr

A lire aussi ...

TOP