Flash Info

  • Il y a 4 heures 28 minFootball-Transferts : Selon FootMercato, Ghislain Konan aurait signé en Arabie Saoudite à Al-Nassr
  • 28/06/2022Football-Transferts : Jonathan kodjia rebondit à Umm Salal toujours au Qatar
  • 28/06/2022Handball-Coupe Nationale : La compétition débutera les 2 et 3 juillet prochains
  • 28/06/2022Athlétisme : La suspension de Blessing Okagbare a été relevée de 10 à 11 ans
  • 27/06/2022Football-AGO-FIF : Les membres actifs sont convoqués ce mardi 28 juin 2022 à la salle Kodjo Ebouclé du Palais de la Culture de Treichville à partir de 9h
  • 27/06/2022Football-Ligue 1 : Le championnat démarre le 10 septembre prochain

Football- Espagne, Bilan des pros ivoiriens : Yaya Touré, le Fantastique

Football

Football- Espagne, Bilan des pros ivoiriens : Yaya Touré, le Fantastique

30 May 2008 0
Yaya Touré, le Fantastique

Seuls Yaya Touré (FC Barcelone), Arouna Koné (FC Séville) et Ettien Djah Félix ( Levante UD) forment le maigre contingent ivoire de la Liga. Le premier est accrédité d’une belle saison malgré la faillite générale de son club.
Les Ivoiriens n’étaient pas à la fête cette saison en Espagne. Yaya Touré avec le FC Barcelone, Arouna Koné sous les couleurs du FC Séville et Ettien Djah Félix avec Levante UD ont tous vécu une saison cauchemardesque et difficile. Mais sur un plan personnel, la première saison du Barcelonais Yaya en Espagne aura été une réussite totale. Il aura été le Fantastique qu n’était pas forcément attendu.
Yaya se fait un prénom
Mais comment parler de réussite quand votre club, appelé à jouer les premiers rôles, conclut la saison sans aucun trophée ? Et pis, termine à la troisième place du championnat ? Mais, à considérer ces paramètres collectifs, on finira par négliger le bon comportement de Yaya Touré avec le FC Barcelone. Le grand club catalan a été certes décevant cette année mais, son jeune Ivoirien aura été sa grande sensation. Sa rare satisfaction d’une saison à vite oublier. Même si on n’ignorait rien de son énorme talent, rien n’était cependant gagné d’avance pour Yaya Touré au FC Barcelone. Des doutes demeuraient quant à la capacité de l’international ivoirien dont le club de référence depuis le début de sa carrière professionnelle était l’AS Monaco, de se faire une place au sein d’un effectif blaugrana bourré de talents et de stars mondiales. On en croyait à peine quand les différents journaux européens faisaient de l’Académicien un titulaire indiscutable dans les différents dispositifs susceptibles d’être appliqués par Frank Rijkaard. Sur le terrain, Yaya Touré va pourtant s’employer à balayer tous ces doutes et réserves attachés sur son compte. Comme annoncé, il est investi de la confiance entière du stratège hollandais qui le préfère par exemple à Deco ou encore à Edmilson. Placé devant la défense, Yaya fait remarquer ses énormes potentialités, son abattage dans l’entrejeu blaugrana. Précieux dans le ratissage, il assure le lien entre l’attaque et la défense. Très vite il s’impose et se révèle comme l’un des meilleurs milieux défensifs d’Espagne. Dans une médiocre équipe du FC Barcelone, il est, avec le jeune prodige argentin Lionel Messi, à tirer véritablement son épingle du jeu. Ce qui l’épargne des méchantes critiques qui s’abattent constamment sur ses coéquipiers. Son importance va même pousser le staff technique à le faire jouer sous infiltration alors que le joueur souffre d’une hernie discale dont il vient de se débarrasser il y a quelques jours. Pourtant, les magnifiques prestations réussies par le jeune frère de Kolo Touré (Arsenal) ne devraient pas suffire à le maintenir en Catalogne la saison prochaine. Le nouvel entraîneur des Blaugrana, Pep Gardiola, a affirmé, à la surprise générale, qu’il ne comptera pas sur la plaque tournante des Eléphants à sa prise de fonction. Du coup, Yaya est sur le départ. Pour rejoindre son frère aîné Kolo à Arsenal ?
Arouna Koné, la grande déception
Désillusion. Tel est le terme qu’on pourrait utiliser pour qualifier le passage d’Arouna Koné du PSV Eindhoven au FC Séville. En quittant le club hollandais où il avait pratiquement fait le tour de la question, l’attaquant ivoirien aux cheveux peroxydés espérait s’éclater au plus haut niveau avec un club qui restait sur une double victoire en Coupe UEFA. S’il était conscient qu’il fera face à une féroce concurrence, Koné ignorait cependant qu’il passerait tant de temps à cirer le banc. Devant la paire Kanouté- Luis Fabiano, l’international ivoirien n’a jamais pratiquement eu sa chance. Se contentant de bouts de matches, il n’a été titularisé qu’à trois reprises. Une situation qui amène le joueur à réfléchir sérieusement sur son avenir.
Le calvaire d’Ettien Djah
Ettien Djah Félix est, lui, envahi de regrets. L’ancien joueur de l’USC Bassam (L1 ivoirienne) s’en voudra certainement d’avoir rempilé l’année dernière à Levante UD alors qu’il était convoité par de grands clubs européens. Ce choix de carrière, il le traînera comme une tache jusqu’au bout : cette saison, Ettien a très peu joué. Et Levante, dernier de la classe, a été relégué au niveau inférieur après un parcours indigne. Mais, Ettien Djah Félix et ses coéquipiers pouvaient- ils faire mieux quand on sait qu’ils ne sont plus payés depuis dix- huit mois ?
Joachim Tiégna

A lire aussi ...

TOP