Flash Info

  • 27/01/2022Football-Transferts : Jean Philippe Krasso prêté à l'AC Ajaccio jusqu'à la fin de la saison
  • 27/01/2022N1-Basketball : La 4è journée aura lieu les samedi 29 et Dimanche 30 janvier 2022 au Hall 1, Palais des Sports
  • 27/01/2022Football-CAN : Milovan Rajevac n'est plus entraîneur du Ghana
  • 27/01/2022Football-Transferts : Selon Sport Italia, Franck Kessié serait tombé d'accord avec le Barça sur les bases d'un contrat
  • 27/01/2022Football-CAN : L'Egypte écarte la Côte d'Ivoire (0-0, 4-5 TAB) et file en quart
  • 27/01/2022Football-Transferts : Wilfried Bony s'est engagé pour six mois avec le Nec Nijgemen en D1 Hollandaise

Football/ Dissidence à l`UFOA: Anouma accuse Hayatou

Football

Football/ Dissidence à l`UFOA: Anouma accuse Hayatou

19 April 2007 0
Football/ Dissidence à l`UFOA: Anouma accuse Hayatou

Invité sur Radio Côte d'Ivoire, le président de la Fédération ivoirienne de football par ailleurs président de l'Ufoa, Jacques Anouma, a fustigé le comportement peu catholique de ceux qui veulent le renverser. Mieux, le patron de l'union sous-régionale n'entend pas se laisser faire. Il compte saisir les instances internationales. Entretien.
Monsieur le président de l'Ufoa, comment expliquez-vous les remous actuels à l'Ufoa ?
Ce sont des remous auxquels nous sommes préparé parce que nous savions que tôt ou tard, ce genre de problème allait être étalé. Cela remonte loin dans le temps, je crois que c'est depuis les élections des représentants de l'Afrique au comité exécutif de la Fifa. Parce que pendant ces élections, je n'étais pas le candidat souhaité par le comité exécutif de la CAF. Aujourd'hui, j'ai la preuve que ce qui s'est passé à Accra n'est que la suite logique. Disons la conclusion de ce complot qui se préparait depuis très longtemps.
Un complot préparé par qui ?
Il ne faut pas se cacher la face, je crois que mon adversaire déclaré dans cette bataille n'est qu' Issa Hayatou, aidé en cela par quelques membres du comité exécutif. Mais j'ai reçu des informations comme quoi tous les membres du comité exécutif ne s'attachent pas forcement à cette façon de voir les choses. Maintenant, je sais qui est mon adversaire et par rapport à ça, nous allons nous préparer.
Pourquoi est-ce que Hayatou vous en veut-il ?
Mais je n'en sais rien. C'est une tentative de putsch qui est possible. Ils ont besoin peut-être de contrôler la zone pour les élections de 2009. Quand je fais les analyses, je crois que les gens ne se rappellent pas un peu le passé. Vous pouvez être à la tête d'une institution mais ça ne vous donne pas tous les droits. En 1998, toute la Caf, par la voix de M. Issa Hayatou, avait donné les voix de l'Afrique à M Johanson. Et cela n'a pas empêché M Johanson de perdre les élections contre M Blatter. Et tout dernièrement en 2002 à Séoul, toute l'Afrique, comme on l'a vu à Khartoum, a donné ses voix à Issa Hayatou et étant président de la Caf, il n'a même pas eu la moitié des voix africaines. Au Caire, pour les pré-élections des membres africains de la FIFA, mon ami et frère Bangui qui est le président de la Codaf qui a 14 pays membres n'a pas été élu. Mais je dis qu'être à la tête d'une institution, ne fait pas de vous pratiquement un favori. Parce qu'une institution n'a pas de voix.
Concernant l'Ufoa, pensez-vous que vous êtes véritablement soutenu par vos pairs de la sous région ? Est-ce qu'ils ne vont pas vous lâcher au dernier moment ?
Ça, ce n'est pas un problème pour moi. Je pense qu’il y avait neuf pays qui étaient ici et si demain ils se désolidarisent ce n'est pas un problème de Jacques Anouma. S'ils se désolidarisent, ça veut dire que l'Afrique est condamnée à errer encore pendant des années. Mais je suis confiant, je pense qu'ils se battront jusqu'au bout parce qu'ils ne sont pas venus ici sous la pression de Jacques Anouma. Au contraire, ils ont reçu des pressions pour ne pas venir. Ils ont quand même fait le déplacement et c'est eux qui ont demandé au Chef de l'Etat de ne pas me demander de partir.
Est-ce que tout cela ne va fragiliser l'Ufoa ?
Mais l'Ufoa est déjà fragilisée. Aujourd'hui, vous avez deux camps qui se regardent en chiens de faïence. Moi, mon rôle, c'est de ramener tous ces égarés sur le droit chemin. Dans quelques mois, il y aura des élections légales au niveau de l'Ufoa. Ceux qui veulent être candidats auront l'occasion de se présenter.
Vous êtes un homme déçu et amer ?
Oui, je suis amer parce que je suis triste pour ceux qui nous dirigent. Si c'est comme ça qu'on doit diriger la Caf pendant les deux années qui viennent plus les quatre prochaines années, ça veut dire pendant six années, nous allons devoir supporter cette manière de diriger. Moi, je ne peux pas accepter que des gens viennent pour imposer leur loi.
Source: Radio CI

A lire aussi ...

TOP