Flash Info

  • 18/01/2022Basketball-N1 : Abiba koné du CSAT est la MVP en Dames de la 2è journée avec 21 points, 5 rebonds et 6 passes pour 30 d'évaluation
  • 18/01/2022N1 Basketball : Assi Martial de Abi Snipers est le MVP en Hommes avec 23 points, 5 rebonds et 9 passes pour 25 d'évaluation
  • 18/01/2022Football-CAN 3e journée : Côte d'Ivoire vs Algérie maintenu à Douala
  • 18/01/2022Football-Transferts : Yves Dabila a été prêté au FC Seraing en D1 Belge
  • 16/01/2022Football-CAN 2e journée : Algérie 0-1 Guinée Equatoriale
  • 16/01/2022Football-CAN : Nicolas Pépé élu homme du match

Football/ Coupe de l'UEFA: Lens, sous quel jour ?

Football

Football/ Coupe de l'UEFA: Lens, sous quel jour ?

8 March 2007 0
Football/ Coupe de l'UEFA: Lens, sous quel jour ?

En une semaine, le RC Lens est passé par toutes les émotions. De son élimination peu glorieuse en Coupe de France contre Montceau-les-Mines à sa victoire en championnat dimanche contre Marseille, succès qui l'a conforté à la deuxième place du classement, le club artésien a une nouvelle fois fait preuve d'une schizophrénie déroutante. Opposés au Bayer Leverkusen en huitième de finale de la Coupe de l'UEFA, les Lensois promettent d'afficher jeudi leur meilleur visage dans une compétition qu'ils n'entendent pas brader.
Jemaa et les Artésiens veulent prendre une option sur la qualification.Jemaa et les Artésiens veulent prendre une option sur la qualification.Rudi Völler a bien choisi son match. Le manager de Leverkusen, ancien de la maison oblige, avait décidé de se rendre dimanche à Marseille pour superviser le RC Lens avant le huitième de finale aller de la Coupe de l'UEFA. Bien en a pris à l'ancien buteur olympien qui aurait tout aussi bien pu se rendre au stade Jean-Laville, mardi, pour assister à la déroute lensoise contre Montceau-les-Mines en Coupe de France. S'il n'aurait tiré aucune information de ce déplacement à Gueugnon, l'ex-renard allemand est en revanche revenu de la cité phocéenne avec la satisfaction d'avoir vu le véritable niveau de la formation artésienne.
Le RC Lens a en effet l'habitude depuis le début de la saison d'offrir deux visages bien distincts, l'un efficace, voire brillant, l'autre poussif pour ne pas dire désastreux. Le match contre Saint-Etienne, lors de la 22e journée de Ligue 1, éclaire à lui seul cette schizophrénie du club de l'Artois. Transparents en première période, les Lensois ont encaissé trois buts en quarante-cinq minutes avant de revenir au score en seconde période au prix d'une fin de match enlevée (3-3).
Pas étonnant cependant de voir les Lensois avancer sur courant alternatif lorsqu'on jette un oeil à leur calendrier. Les hommes de Francis Gillot ont disputé 41 matches toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, courant encore trois lièvres à la fois la semaine dernière avant l'élimination en Coupe de France contre Montceau-les-Mines. Désormais lesté de cette compétition, au grand dam des dirigeants et du staff, le Racing peut se concentrer sur son principal objectif: la deuxième place du championnat synonyme de qualification directe pour la prochaine Ligue des Champions.
Une défense remaniée
Qu'en est-il de leurs ambitions en Coupe de l'UEFA ? Pas de question de la brader à en croire Francis Gillot qui affirmait mercredi vouloir aligner "la meilleure équipe possible, en (s)on âme et conscience" contre Leverkusen. La motivation est-elle la même chez ses joueurs ? L'entraîneur lensois n'en doute pas. "Je pense que les joueurs ne calculent pas, affirme-t-il. D'ailleurs à Marseille, ils ne l'ont pas fait. Je pense qu'ils ne font pas de différence entre un match de coupe et de championnat. Tous les matches sont à gagner, je ne pense pas qu'ils fassent la différence."
S'ils promettent donc de ne pas calculer, les Sang et Or se méfieront tout de même d'une équipe de Leverkusen qui reste sur deux succès consécutifs en Bundesliga dont un obtenu sur la pelouse du leader, Schalke 04. "C'est une équipe qui marque beaucoup de buts, prévient Gillot. Elle est très mature et expérimentée, avec de bons joueurs. Il y en a d'ailleurs un qui a fait la finale de Ligue des Champions en 2002. C'est vraiment une équipe costaud et qui sait jouer le contre ! Ils attendent et sont très très rapides devant. On s'attend à un gros match. Comme d'habitude..."
Méfiance donc pour une défense qui, en l'absence des Serbes Milan Bisevac et Nenad Kovacevic, non qualifiés, et de Marco Ramos, blessé, sera fortement remaniée. Patrick Barul sera aligné à droite tandis que Nicolas Gillet sera en balance sur le côté gauche avec Damian Tixier.
 
Sports.fr

A lire aussi ...

TOP