Flash Info

  • Il y a 8 heures 49 minFootball-International : Max Gradel remporte la Coupe du Turquie
  • Il y a 10 heures 3 minFootball-Transferts : Nicolas Pépé a été proposé au PSG selon Foot Mercato
  • Il y a 11 heures 17 minFootball-Transferts : Selon The Telegraph, West Ham et Everton étudieraient la piste Maxwel Cornet
  • Il y a 11 heures 27 minFootball-International : Hervé Renard prolonge avec la sélection d’Arabie Saoudite Hervé Renard prolonge avec la sélection d’Arabie Saoudite jusqu'en 2027
  • Il y a 21 heures 12 minFootball-International : Vincent Kompany et Anderlecht se séparent
  • 26/05/2022Football-Elephants : Jean-Louis Gasset dévoile sa première liste avec 25 commandos pour les matches du 3 et 9 juin prochain

Football/ Angleterre: Drogba " ne peux parler pas d'avenir" avec Chelsea

Football

Football/ Angleterre: Drogba " ne peux parler pas d'avenir" avec Chelsea

24 September 2007 0
Football/ Angleterre: Drogba " ne peux parler pas d'avenir" avec Chelsea

Le départ brutal de José Mourinho, malgré le sentiment de bien être que veut afficher Avraham Grant même après la défaite de Chelsea face à Manchester United, continue de faire des vagues à Cobham, centre d'entraînement de la formation londonienne. Didier Drogba, considéré comme le protégé du technicien portugais, qui entrevoit plus que jamais un avenir en pointillets avec le club de Roman Abramovitch, pourrait filer à Madrid.
"Didier (Drogba) poursuivra l'aventure avec Chelsea", avait affrimé Thierno Seydi, le manager de l'attaquant ivoirien qui affichait son incrédulité face à une quelconque destabilisation morale de son poulain, après le départ forcé de José Mourinho de la tête des Blues. Des déclarations battues en brèche par le premier concerné.
"Je n'ai aucune honte à dire que j'ai pleuré quand José (Mourinho) nous a dit au revoir. Je lui dois tout. J'ai senti une douleur comme si j'avais perdu un père. J'ai pleuré ce jour là et j'ai de nouveau pleuré depuis", a déclaré Drogba au Daily Star, tabloïd anglais.
En clair, Drogba ne s'est pas encore remis du choc qu'a provoqué le licenciement de son mentor. Un malaise qui, s'il ne met pas de  terme à l'amour qu'il porte au club, à de grandes chances de l'en éloigner pour une autre destination. " Mes partenaires et moi adorons Chelsea, nous voulons que le club reste un grand club mais je ne peux pas parler de mon avenir".
Les vieux démons refont surface à Chelsea. Car souvenons nous que Drogba avait déjà ménacé de partir plongeant tout Stamford Bridge dans un froid en plein été. Deux conditions avaient alors été mis sur la table par l'attaquant ivoirien. Un recrutement judicieux et plus que tout, le maintien à son poste de manager du club de José Mourinho, annoncé partant par la presse anglaise.
"C’est lui (Mourinho) qui m’a fait venir ici, m’a fait gagner des trophées et aussi été derrière la prolongation de mon contrat. Il est certain que s’il venait à quitter le club et me demande de le suivre alors j’aurais à me poser quelques questions", argumentait alors le Meilleur Buteur de la Première Ligue anglaise pourtant sous contrat jusqu'à 2010.
Les données changées, Drogba remet son départ au goût du jour et attise la convoitise de deux grands clubs qui, eux, se sentant concernés, ressortent le tube de l'été version Drogba. "J’ai 29 ans et je n’ai pas de temps à perdre car je suis au dernier tournant de ma carrière. Je suis tenté par la découverte d’un autre championnat. Je serais déçu si je ne parviens pas à jouer pour l’équipe de mes rêves. Ce serait une grande frustration. L’Espagne et l’Italie m’attirent énormément".
Il s'agit du Réal de Madrid et du Milan AC qui se sont déjà inscrits sur la liste des prétendants pour s'arracher en hiver Didier Drogba qui sera en ce moment au Ghana pour participer à la CAN 2008 avec les Eléphants de Côte d'Ivoire.
Pour l'instant c'est la "Casa Blanca" qui mène aux points après la déclaration d'amour de Bernd Schuster, manager du Réal de Madrid dans le Sunday Mirror qui affrime que Drogba "est un joueur très intéressant, une priorité pour nous. Nous le courtisons depuis longtemps".
Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP