Flash Info

  • 13/05/2022Athlétisme : Thompson-Herah dompte le 100m à Porto Rico
  • 12/05/2022Football-International : Alfred Schreuder nouvel entraîneur de l'Ajax Amsterdam
  • 12/05/2022Football-International : Gervinho a repris le chemin de l'entraînement après 8 mois d'absence
  • 11/05/2022Athlétisme : Diamond League-Covid : Les meetings de Chine annulés
  • 11/05/2022Football-International-Palace : Wilfried Zaha a le plus beau but de la saison
  • 11/05/2022Football-Eléphants-International : Wilfried Singo a été opéré avec succès et manquera les deux dernières journées de la Serie A

Football/ Angleterre: Chelsea, une place à prendre

Football

Football/ Angleterre: Chelsea, une place à prendre

27 September 2007 0
Football/ Angleterre: Chelsea, une place à prendre

Il était le grand patron des Blues, charismatique, autoritaire, ironique et agaçant, José Mourinho a été démis de ses fonctions d'entraîneur de Chelsea mercredi soir et laisse un club et des joueurs orphelins. Avram Grant, le manager du club, a pris le relais l'espace de quelques semaines avant, sans doute, de transmettre le témoin à un technicien plus expérimenté et plus médiatique, Chelsea oblige.
Mercredi soir, le coup de tonnerre est tombé soudainement, vers 23 heures: José Mourinho était prié de plier bagages et de libérer le poste d'entraîneur de Chelsea. En froid avec son président, Roman Abramovitch depuis plusieurs mois, l'avenir du technicien lusitanien ne tenait plus qu'à un fil malgré le soutien affiché de l'ensemble des joueurs, Frank Lampard, John Terry, Didier Drogba et Ricardo Carvalho en tête. Suite au nul face à Rosenborg en Ligue des Champions (1-1), l'occasion était trop belle pour le millionnaire russe de passer à l'acte...
Exit Mourinho and welcome to Avram Grant, l'obscure technicien israëlien, ami proche d'Abramovitch, nommé manager genéral du club l'été dernier, au grand dam de Mourinho lui-même, peu habitué à devoir rendre des comptes. Seul bémol à cette nomination, Grant ne possède pas la licence UEFA qui permet d'exercer le métier d'entraîneur et ne peut officier à ce poste que durant 12 semaines, sous le coup d'une dérogation qui n'est, sauf rare exception, jamais prolongée outre-Manche.
Hiddink ou van Basten
De fait, le comité exécutif des Blues s'active. Plusieurs noms reviennent, certains improbables, d'autres plausibles. Dans la première catégorie, Roberto Mancini (Inter Milan), Frank Rijkaard (FC Barcelone) et Sven-Göran Eriksson (Manchester City) peuvent être placés sans coup férir. Le Néerlandais ne bougera pas de Catalogne alors que le technicien suédois a rapidement mis les choses au point devant la presse britannique, martelant qu'il n'était pas intéressé par le poste laissé libre à Chelsea. Concernant Mancini, la donne est simple, si celui-ci devait accepter d'entraîner les Blues, ce serait à la seule condition que José Mourinho prenne les rênes de l'Inter. Une hypothèse probable puisque l'ancien coach du FC Porto a fait savoir qu'il aimerait découvrir l'Espagne ou l'Italie...
Au rayon des arrivées possibles, celle de Jürgen Klinsmann est envisageable. Egalement pisté par Tottenham, l'ancien sélectionneur de la Mannschaft vit depuis aux Etats-Unis, en attente d'un challenge valable. L'ex-buteur de l'Inter Milan ou de l'AS Monaco se dit prêt à répondre à diverses sollicitations, mais uniquement si elles proviennent de clubs participant ou visant une qualification en Ligue des Champions. Chelsea répond parfaitement aux conditions posées par le demi-finaliste du dernier Mondial... Toutefois, celui-ci n'est pas la priorité de Roman Abramovitch, qui n'a jamais caché son désir de faire signer Guus Hiddink. L'actuel sélectionneur de la Russie, déjà rétribué par l'homme d'affaires russe, correspond au style de jeu dont rêve Abramovitch pour son "bébé anglais", un football tourné vers l'offensive et plus spectaculaire que celui proposé par Mourinho jusqu'alors...
Toutefois, pour contenter les supporters de Chelsea, particulièrement mécontents du départ du Lusitanien, les dirigeants des Blues seront peut-être obligés de réviser leur copie. Le nom de Marco van Basten, l'ancienne gloire du Milan AC aujourd'hui sélectionneur national des Oranje circule avec insistance sur les bords de la Tamise et semble même être le favori de la presse britannique. L'ancienne gloire de l'AC Milan était même à Old Trafford dimanche dernier, à quelques pas de Roman Abramovitch, pour assister à la défaite des Blues contre les Diables Rouges (2-0). Mais, impossible d'ignorer l'hypothèse de voir débarquer Marcello Lippi à Londres, ce qui serait à la fois un gage de sûreté pour le club, et un message envoyé aux supporters sur les ambitions toujours grandissantes de Chelski...
Source: Football.fr

A lire aussi ...

TOP