Flash Info

  • 27/01/2023Football-CHAN 2022 : La Côte d’Ivoire s’incline (1-0) en quarts face à l’Algérie
  • 27/01/2023Tennis : Open d'Australie : Djokovic en finale après sa victoire contre Tommy Paul (7-5, 6-1, 6-2)
  • 27/01/2023Footall-Eléphants-International : Sol Bamba (ex défenseur ivoirien) sera l'assistant de Sabri Lamouchi à Cardif City (L'Equipe)
  • 27/01/2023 Rentrée Fédérale : Le Ministre des Sports a remis 150 millions de FCFA aux fédérations pour l'achat du matériel sportif
  • 27/01/2023Journée du Mérite Sportif 2022 : 93 personnes distinguées dont 13 femmes
  • 27/01/2023Football-International : Wigan AC s'est séparé de Kolo Touré moins de 2 mois après sa nomination

Football- Transfert- Asec Mimosas : Le Bi de Gohi colle à la peau de Zoro

Football
Transferts

Football- Transfert- Asec Mimosas : Le Bi de Gohi colle à la peau de Zoro

12 December 2008 0
Le Bi de Gohi colle à la peau de Zoro

Meilleur buteur de la saison  2008 avec 21 buts et sûrement le meilleur joueur ivoirien sur le marché local actuel, Gohi Bi Zoro Cyriac attise la convoitise de l’hexagone qui lui tend les bras. Mais voilà, le nouveau prodige de l’Asec voit double dans une affaire transfert qui ne saurait se faire sans plus de lucidité de sa part. <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
Le patronyme du numéro 10 des Jaune et Noir s’est étalé dans la presse locale durant toute la saison. Classe, finesse, puissance, efficacité… Tant de qualificatif pour un Gohi qui, durant toute la saison, a été un véritable Zoro pour des Mimosas à la recherche de leur marque sur les pelouses nationales. Mais les qualificatifs en cette fin de saison ne sont pas du même acabit. Car le Zoro s’efface pour laisser place à un Bi comme double. Car tout simplement, le meilleur fusil de la saison s’est rendu coupable de double-signature au bas de deux contrats différents proposés par deux différents agents internationaux de Côte d’Ivoire.
 
Il y a quatre (4) mois M. Francis Kacou, agent international, sentait un avenir radieux pour ce jeune athlète né un 5 août 1990. Une approche digne d’un fin limier mais apprécié par Gohi qui se laisse apprivoiser par l’agent de Zoro Marc, Boni Wilfried et bien d’autres. Une complicité qui trouve son clou le 1er novembre 2008. Car ce samedi, M. Kacou formalise ses relations avec Gohi Cyriac en lui faisant signer un contrat en bonne et due forme. Un contrat que paraphe au même moment Troh César, défenseur de l’Asec Mimosas. Le défenseur Aiglon part plus tard,  pour Charlton pour un essai. Quant à Gohi qui appartient au club anglais, il attend son heure que sonne l’AS Nancy par le truchement de l’agent Francis Kacou.
 
Son jeu plaît à Pablo Correa, le coach de l’ASNL, qui compte l’enrôler et lui donner sa chance en coupe Uefa à laquelle participe le club français. Mais entre-temps, Lille, également intéressé par le profil du joueur, intervient en voulant racheter son contrat avec Charlton et propose un montant beaucoup plus important. Mais pour Lille qui a déjà connu une belle aventure avec plusieurs ivoiriens dont Kader Kéita, exige que les tractations se fassent avec Alfred Obrou, un autre agent ivoirien connu chez les Dogs. L’agent de Kader Kéita sentant le grand coup s’engouffre dans l’affaire et fait signer un autre contrat à Gohi Bi Zoro Cyriac, qui du coup, est engagé avec deux agents du fait de ses deux signatures.
 
Une erreur qui, sciemment ou inconsciemment, met un bémol sur les termes de départ en Europe de Gohi qui en rêve pourtant. «Je crois que c’est le moment pour moi de partir. Je pense être prêt pour une carrière professionnelle en Europe», déclarait-il à sport-ivoire le jeudi 4 décembre dernier. Une carrière professionnelle qui pourrait ne pas débuter de sitôt si la situation n’est pas clarifiée. Car Francis Kacou, au fait des règles en la matière et premier à avoir fait signer un contrat à Gohi Bi et à l’avoir fait légaliser à la Fédération Ivoirienne de Football, est prêt-à-porter l’affaire à la Fifa s’il n’est pas dédommager. En tout cas, si le contrat avec Lille est signé, Gohi Bi Cyriac risquerait plusieurs mois de suspension auréolé d’une mauvaise réputation. Quant au LOSC, une sanction sportive et financière l’attendrait sur la table de la Fifa très ferme à ce sujet. Les cas John Obi Mikel et Gosso Gosso Jean-Jacques devraient faire réfléchir Gohi à la Bi (double) signature.
 
Par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP