Flash Info

  • 04/02/2023Football-International : Après seulement 4 mois, Fabio Cannavaro limogé par Benevento (Serie B Italie)
  • 04/02/2023Football-Eléphants-International : Six mois après avoir été opéré d'un cancer des testicules, Sébastien Haller a débloqué son compteur avec le BVB face à Fribourg (5-1)
  • 04/02/2023Football-CHAN 2022 : Le Sénégal bat l'Algérie aux TAB (0-0, 4-5) et remporte la compétition
  • 04/02/2023Athlétisme : Meeting de Miramas : Arthur Cissé s'impose sur le 60 m et signe la 4e performance de l'année en 6"57 s
  • 03/02/2023Football-CHAN 2022 : Le Madagascar bat le Niger (0-1) et termine à la 3e place
  • 03/02/2023JO 2024 : La flamme partira de Marseille au printemps 2024

Football- Ligue 1 : La chasse aux Aiglons ouverte !

Football
Ligue 1

Football- Ligue 1 : La chasse aux Aiglons ouverte !

20 March 2009 0
La chasse aux Aiglons ouverte !

Le championnat de Côte d’Ivoire qui débute vendredi, sera, une fois encore, une chasse ouverte des équipes contre les deux cadors que sont l’Africa Sports et l’ASEC Mimosas. Double champion sortant, les Vert et Rouge seront évidemment l’équipe à abattre.
Qui pour succéder à l’Africa Sports ? Au moment où débute vendredi la Ligue 1 ivoirienne, les interrogations demeurent nombreuses sur la réelle valeur d’un championnat pas au mieux de sa forme ces dernières années. Comme les autres années, la course au titre sera encore une affaire entre les deux plus grands clubs ivoiriens que sont l’Africa Sports et l’ASEC Mimosas. Les autres équipes, notamment les historiques d’Abidjan, sont trop décevantes depuis déjà quelques années pour espérer bousculer l’ordre établi. Comme on l’a dit, les regards seront plus tournés vers l’Africa Sports et l’ASEC Mimosas.
L’Africa en questions
Ces deux dernières années, l’Africa Sports est sorti de son profond sommeil. Pour mettre fin à l’hégémonie sans partage de l’ASEC Mimosas. Les Aiglons se sont ainsi adjugé les deux dernières éditions du championnat au grand dam de leurs rivaux mimos. Si la conquête de la dernière a été un peu plus difficile que celle de 2007, les Vert et Rouge vont entamer la nouvelle campagne plein d’interrogations. Parviendront-ils à répéter leurs belles performances de 2007 et 2008 ? Pas si sûr que ça.
Les champions de Côte d’Ivoire demeurent une curiosité malgré leur statut. Et, au vu de la saignée qu’ils ont subi à l’intersaison, ils ne méritent même pas l’étiquette de favori. Auteur d’un match indigent en Ligue des champions, l’équipe de Toto Nobile a perdu les artisans de son sacre et, plus grave, est mitraillée de toute part par les problèmes. Saura-t-elle faire abstraction de tout ça pour voler une fois de plus sur l’élite ivoirienne ? Attendons de voir.
Le renouveau des mimosas ?
L’ASEC Mimosas traverse une grave crise de résultat ces dernières saisons. Si elle a longtemps perdu de son lustre au niveau continental, la formation jaune et noir n’est plus souveraine nationalement aussi. Ces deux dernières saisons, elle marche dans l’ombre gênante du grand rival aiglon. C’est pour vous dire que les Mimos ne jouent plus que les seconds rôles en championnat. Une véritable parjure pour les Actionnaires, les exigeants supporters du club. Plombée par une politique sportive suicidaire et par la non-productivité de son centre de formation, l’ASEC navigue à vue. Pourtant, elle veut cette année relever la tête.
Le président Roger Ouégnin a décidé de mettre fin à la domination de l’Africa Sports. Pour cela, les dirigeants mimos ont été plus gourmands sur le marché des transferts. Ils ont recruté abondamment. Mais, leurs acquisitions sont des joueurs de seconds couteaux qui peuvent certes briller localement mais, qu’on voit mal bousculer l’Afrique en Ligue des champions. Mais, l’objectif premier des hommes de Patrick Liewig sera de récupérer la couronne nationale. Ce qui reste bien dans leurs cordes à moins que la surprise ne vienne d’un club moins attendu à ce niveau.
La surprise Séwé ?
De toutes les autres équipes, seuls le Séwé Sports de San Pedro et l’EFYM, les deux promus, ont eu le culot de faire savoir ouvertement qu’ils joueront le titre. Pour parvenir à ses fins, le Séwé a lui procédé à un recrutement tous azimuts. L’EFYM, comptera elle sur ses pousses maison. A côté de ces deux équipes ambitieuses, on voit bien le Stade d’Abidjan ou la SOA bousculer les cadors. Les autres, le Stella Club, le Denguélé, Issia Wazi, JCAT, USC Bassam, ASC Ouragahio et le Sabé Sport de Bouna joueront le maintien. Les paris sont ouverts !
Par Abdoul KAPO

A lire aussi ...

TOP