Flash Info

  • Il y a 4 heures 25 minFootball-Côte d'Ivoire : La 8e édition du TIDA aura lieu du 15 au 21 décembre au stade Robert Champroux et au complexe de Yopougon
  • Il y a 6 heures 17 minCyclisme : Remco Evenepoel participera bien au Giro en 2023, pas au tour de France
  • Il y a 9 heures 54 minAuto-Moto : Moto GP : Les tests officiels 2023 commenceront en Malaisie 
  • Il y a 10 heures 11 minFootball-International : Ruben Amorin (entraineur Sporting CP) prolongé jusqu'en 2026
  • Il y a 11 heures 42 minFootball-Mondial 2022 : Stéphanie Frappart deviendra la première femme arbitre principale, ce jeudi 1er décembre
  • Il y a 12 heures 9 minAGE-FIF : Un budget de 11 milliards adopté par les membres actifs pour la saison 2023

Football-International : Yaya, quand la colère signifie ivresse en anglais

Football
International

Football-International : Yaya, quand la colère signifie ivresse en anglais

9 December 2016 0
Yaya, quand la colère signifie ivresse en anglais

Yaya Touré bourré ! En Côte d’Ivoire, l’histoire de l’ex-capitaine des Eléphants avec de l’alcool dans les veines ne passe pas très bien. Etonnant. Puisque le joueur, accroché à ses valeurs religieuses ne prend pas d’alcool. « Il n’y a jamais touché d’ailleurs », nous confie un proche de Gnégnéri. Mais alors, comment comprendre, que la police londonienne sorte un tel rapport ? Le clan Yaya Touré n’arrive pas à se l’expliquer. Nouvelle cabale contre le longiligne milieu ivoirien, introverti peut-être, mais qui est loin d’avoir sa langue dans la poche. Son tempérament volcanique, a dû affoler l’alcootest. En tout cas voici ce qui se serait réellement passé.

 

Le lundi 28 novembre 2016, rentrant chez lui à Londres, Yaya Touré est suivi par une voiture de police pendant plusieurs heures avant d’être arrêté par sa sirène. Fatigué par 4 heures de route, le joueur de Manchester City stationne après avoir passé le feu rouge de quelques mètres. Les échanges verbaux entre le policier anglais et le footballeur ivoirien ne sont pas des plus cordiaux, nous informe notre source. Incompréhensible pour lui de se faire suivre ainsi alors qu’aucune infraction évidente ne pendait. « Il en est revenu tout en ébullition », nous confirme notre interlocuteur. La colère de l’Ivoirien était palpable. Elle s’est exprimée, sans gants.

 

Si la question de l’état du joueur est évoqué, lui indique au policier ne pas avoir pris d’alcool avant d’être libéré par la force anglaise de l’ordre. Sans ce que dernier ne l’embarque. Quelques jours après, la Metropolitan police rapporte que le joueur aurait passé l’alcootest avec un taux d’alcoolémie au dessus de la limite. Mais alors, pourquoi avoir laissé partir un conducteur “en état d’ivresse“ (excitation euphorique, avec troubles perceptifs, incoordination des mouvements, troubles de l'élocution et parfois libération de l'agressivité, dû à une ingestion massive de boissons alcoolisées ou de psychotropes sédatifs), avec les risques que cela comporte ? Intrigant. Dans tous les cas, Le milieu de terrain de 33 ans devra paraître devant le tribunal de Barkingside, le 13 décembre prochain pour répondre d’une infraction loin de ses habitudes.

 

 

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP