Flash Info

  • Il y a 2 heures 29 minFootball-Mondial 2022 : 2e journée : Le Ghana s'impose sur le fil (2-3) face à la Corée du Sud
  • Il y a 8 heures 19 minFootball-International : Selon Football Insider, Kolo Touré pourrait prendre les rênes du Wigan Athletic
  • Il y a 8 heures 24 minJudo : Clarisse Agbegnenou blessée pour son retour
  • Il y a 8 heures 31 minAthlétisme : Le sprinteur Jamaïcain Asafa Powell a officialisé sa retraite sportive à 40 ans
  • Il y a 8 heures 35 minTennis : Coupe Davis: le Canada domine l'Australie en finale et s'offre une première
  • Il y a 8 heures 40 minFootball-Mondial 2022 : André Onana (Gardien Cameroun) écarté du groupe pour des raisons disciplinaires selon l'AFP

Wilmots prend un nouveau tacle

Football
Elephants

Wilmots prend un nouveau tacle

5 November 2017 0

A quelques heures du début de la préparation de la 6è journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, Marc Wilmots essuie une nouvelle critique. La compétence du technicien belge a été remise en cause par Paul José Mpoku.

13 matches, 4 buts, 4 cartons jaunes. Des stats loin d’être affolantes pour s’attirer la lumière des caméras. Pour cristalliser les attentions à l’approche de la trêve internationale, c’est sur un autre terrain que l’attaquant du Standard de Liège a excellé. A la suite de Jordan Lukaku, l’international congolais a critiqué avec véhémence l’actuel sélectionneur de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire.

« Je n’ai rien contre Marc Wilmots mais tout le monde voit qu’il est un petit entraîneur. Tout le monde peut coacher des joueurs comme De Bruyne et Hazard », a indiqué Mpoku dans les colonnes du Nieuwsblad. Et pourtant, l’attaquant qui a choisi finalement le Congo avoue régler des comptes avec le technicien belge qui n’a pas choisi de l’intégrer chez les Diables Rouge à l’époque où il officiait sur le banc de la sélection belge.

« Il y a une période au cours de laquelle j’étais vraiment bon avec le Standard et Wilmots aurait pu, à diverses reprises, m’appeler mais il ne l’a pas fait. Plus tard, il a dit qu’il ne comprenait pas pourquoi j’avais opté pour le Congo alors qu’il n’a jamais eu de discussion avec moi directement. Pourquoi lance-t-il cela alors ? », s’est-il interrogé.

A Abidjan, cette autre sortie devrait donner du grain à moudre à ceux qui doutent de la compétence de Marc Wilmots. Le technicien belge a le 11 novembre 2017 pour démontrer qu’il est réellement un fin stratège face à l’équation que lui proposera le Maroc dirigé par Hervé Renard.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP