Flash Info

  • 16/02/2020Football-Lonaci Ligue 1-17e journée : Sol FC 1-0 FC San Pedro - Bouaké FC 1-1 RCA
  • 16/02/2020Football-Lonaci Ligue 1 : Le stade Robert Champroux abritera les rencontres de la 18e journée
  • 15/02/2020Basket-Côte d'Ivoire : Paulin Kouamé remplace Christian Coulibaly sur le banc de l'ABC
  • 15/02/2020Football-Lonaci Ligue 1-17è journée : WAC 0-2 ASI Abengourou - SC Gagnoa 1-2 AS Tanda
  • 14/02/2020Football-Super Coupe CAF 2020 : Espérance de Tunis 1-3 Zamalek
  • 14/02/2020Football-Ligue 1: Christophe Gratecap remercié par les dirigeants de l'Africa Sports

Football Mondial 2014: ELEPHANTS : Incompétents et manipulateurs

Football
Elephants
MONDIAL

Football Mondial 2014: ELEPHANTS : Incompétents et manipulateurs

25 June 2014 0
Incompétents et manipulateurs

A bien analyser le jeu produit par les pachydermes ivoiriens, c’était tout sauf un jeu d’équipe. Incapacité de faire trois passes, distance entre la défense, le milieu et l' attaque, absence à plus de 70% sur les balles longues, la barre de Copa Barry sollicitée à 3 reprises...Des joueurs si expérimentés qui semblaient ne pas évoluer dans un système lisible avec des prises d’initiatives solitaires. Et dans cette débandade de jeu se dessinaient des dispositions tactiques de 4-2-4 puis 4-1-5 avec l’entrée de Bony Wilfried et enfin 4-2-4 avec les entrées de Ismael Diomandé et Giovanni Sio. Si ce n’est pas le signe de l’incompétence de management, comment appelle t-on cela à ce haut niveau de compétition ?

Sachant que le virevoltant Grec KONE  a été remplacé dans les 15 premières minutes ainsi que le gardien titulaire, n’est-ce pas là des situations favorables à exploiter?
Au contraire, on verra tout sauf une équipe de Côte d’Ivoire.

 

Incompétents à tous les niveaux

 

La débâcle des éléphants est le résultat de l’incompétence d’autant plus qu’on n’arrive pas à expliquer comment une même équipe qui fait un bon match contre la Colombie, qui a fait d’une bouchée la Grèce et le Japon peut tomber si bas dans le jeu face à la Grèce ?

Cette absence de savoir-faire est visible depuis les CAN 2012 et 2013 en passant par les éliminatoires du mondial. Un mondial auquel nous participons par chance.  Au lieu de faire les réglages nécessaires, ce fut plutôt le silence coupable en espérant que l’euphorie et la chance soient de notre côté.

Aussi,  delà des acteurs directs, la FIF ne saurait se voiler la face car elle doit assumer l’entière responsabilité de cette incompétence qui est le fruit d’une gestion illisible du football ivoirien depuis 2006 avec le tango de 7 coachs (Henri michel, Ulrich Stielike, Gerard Gili, Vahid, Sven Goran Erikson, François Zahui, Lamouchi, ???) . 

 

De la manipulation dans l’air.

 

Il faut enfin aussi que les joueurs arrêtent d’accuser le staff technique. Il y a une vraie manipulation de leur part et leur production est le fruit de leur attitude sur la durée. Lamouchi est certes le moins bon des coachs qui ont flirté avec ces «  stars » ivoiriennes mais il faut savoir qu’ils n’ont pas été innocents dans cette valse d’entraineurs. Lorsque Zahui a été viré après sa brillante CAN 2012, Didier Drogba a été celui la même qui au cours d’un conférence de presse virulente à l’encontre du coach stagiaire Lamouchi l’a défendu bec et ongles. Alors qu’on savait qu’il n'avait pas la carrure. Le président Sidy aussi.

Comment appelle-t-on le refus de reconnaître l’évidence : c’est de la manipulation doublée d’un masochisme.

Ensuite, pourquoi prendre en otage émotionnellement tout un peuple quand pertinemment le staff et les joueurs savent bien que les choses ne sont pas faites correctement et que les résultats positifs ne sont pas le fruit du hasard ?

 Raison de plus de tirer des leçons et de s’inscrire résolument à la construction de vraies valeurs sportives à l’image des grandes nations ou évoluent « nos grands joueurs ». Ou regardons humblement  du côté de l’Amérique du sud.

Ce qui n’est pas chose gagnée au regard de l’environnement ivoirien avec ces dirigeants et ses joueurs à l’égo surdimensionné.

Sautiguy Pégnouwara

A lire aussi ...

TOP