Flash Info

  • 03/08/2020Athlétisme-Diamond League : Le meeting de Doha, reporté au 9 octobre aura finalement lieu le 25 septembre
  • 03/08/2020Football-Angleterre : L'équipe de Liverpool, "c'est la meilleure du monde à l'heure actuelle" selon Kolo Touré
  • 03/08/2020Basket-Côte d'Ivoire : La Fédération organise un camp pour jeunes de 14 à 18 ans le 6 août 2020 à l'INJS
  • 03/08/2020Football-CAF LdC 2020 : Les demi-finales aller se joueront au Maroc, et la manche retour se tiendra en Egypte (officiel)
  • 03/08/2020Omnisports: Bouramah Ali Harouna, secrétaire général de la Confejes, est décédé ce lundi 3 août 2020 à Dakar
  • 03/08/2020Football-Election FIF 2020 : Sory Diabaté démarre une tournée à l'intérieur par la ville d'Adzopé

El.CAN 2021 : Quand Pépé et Gradel se disputent un penalty, Aurier fait des précisions

Football
Elephants
CAN

El.CAN 2021 : Quand Pépé et Gradel se disputent un penalty, Aurier fait des précisions

17 November 2019 0

Côte d’Ivoire-Niger, l’occasion pour les Eléphants d’étaler leur solidarité. Cela a duré quelque temps avant que tout parte en vrille. En tout cas pour le temps de deux penalties dont le premier, manqué, a mis en scène Max Gradel et Nicolas sur un curieux tableau.

Face au Niger, la Côte d’Ivoire en panne d’efficacité fut résolue à faire la différence sur coup de pied arrêté. Et quand l’attaque est muette, un penalty devient une aubaine des perce-défenses pour se mettre en lumière. Mais voilà, le samedi 16 novembre, ils étaient deux affamés : Max Gradel et Nicolas Pépé. De quoi se “bagarrer“ presque pour la possession du ballon et l’exécution du penalty de la 23è minute.

Finalement, c’est le Toulousain qui s’impose au Londonien. Son coup de pied est toutefois sorti par Daouda Kassali, l’intéressant portier du Niger. De quoi sortir Gradel de son match, et énerver, visiblement, encore plus Nicolas Pépé qui semblait bien plus dans son match. Pour éviter une nouvelle altercation, le deuxième penalty indiqué par l’arbitre angolais de la partie, a été exécuté avec autorité par Franck Kessié, unique buteur de cette première journée, côté ivoirien.

Partis sans s’expliquer face à la presse, c’est Serge Aurier qui a tenté d’éteindre le feu, à la place de ses deux coéquipiers. « Il ne faut pas chercher à faire des polémiques. Le groupe vit bien. C'est vrai qu'à un moment tout le monde à envie de marquer. Max (Gradel) a décidé de tirer et malheureusement il l'a raté. La prochaine fois ça sera autour d'un autre ou peut-être, lui-même qui marquera. Il n'y a pas de problème », a déclaré le capitaine de la sélection ivoirienne.

Mais alors qu’une hiérarchie était évoquée dans les tribunes, Aurier a indiqué qu’il en n’était rien. Car à présent chez les Eléphants « c'est celui qui se sent le plus à même qui tire. Et je pense que c'est mieux comme ça. Parce qu'avec la hiérarchie, les gardiens adverses peuvent savoir comment tire le titulaire », a précisé le défenseur droit de la Côte d’Ivoire. Quoique cette option a laissé entrevoir un réel conflit de génération qui devrait vite se tasser avant le mardi, jour de deuxième journée des éliminatoires.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP