banniere-sport-vac2024__1010.jpg

Flash Info

  • Il y a 1 heure 44 minAthlétisme : Le Maroc termine leader du championnat arabe U23 avec 32 médailles dont 16 en or
  • Il y a 1 heure 46 minJudo-Afrique : Les championnats d'Afrique cadet et junior prévu du 15 au 17 juillet à Yaoundé au Cameroun
  • Il y a 1 heure 47 minMali : Habib Sissoko réélu pour un mandat de 4 ans à la tête du Comité National Olympique
  • Il y a 2 heures 5 secJ.O Paris 2024 : Thierry Henri va porter la flamme olympique le 14 juillet
  • Il y a 2 heures 4 minFootball-Côte d'Ivoire : Le RCA de Yopougon organise une parade dans la commune le dimanche 14 juillet 2024
  • Il y a 3 heures 46 minFootball-Eléphants : L’ancien gardien des Éléphants de Côte d’Ivoire, Zagoli Golié Marcel est décédé ce vendredi 12 juillet matin

CHAN 2018 : « Nous avons péché dans la finition »

Football
Elephants
CAN

CHAN 2018 : « Nous avons péché dans la finition »

22 January 2018 0

Désireux de finir la campagne avec une victoire, la Côte d’Ivoire n’a accroché qu’un point. Une désillusion que Kamara Ibrahim tente d’expliquer.

Kamara Ibrahim, vous espériez gagner ce troisième match pour redonner du sourire aux Ivoiriens mais aussi de l’espoir dans l’avenir. Qu’est ce qui n’a pas marché ?

Ça aurait été mieux de gagner. On a tout fait mais nous n'avons pas pu gagner cette rencontre qui ne changeait rien à notre destin dans la compétition. L'idée était de donner de l'espoir. Mais nous avons péché dans la finition. Nous avons pourtant progressé pour ce troisième match. Si nous gardons la même équipe et si nous continuons de travailler on peut regarder l'horizon avec beaucoup d'espoir. Trois autres matches dans inscrire le moindre but et sans montrer la moindre adversité.

On a le tableau de la Coupe UFOA des nations…

Au delà du résultat il faut faire le constat que les arguments nous ont manqué. L'expérience internationale et celle du très haut niveau nous ont manqué. Mais nous avons montré un autre visage face à l'Ouganda. Il y a des échéances à venir. Il faut tirer les enseignements et repartir.

Y a-t-il encore un problème d’attaquants en Côte d’Ivoire au plan local ?

Jouer et ne pas marquer indique clairement qu'il y a un problème de finition. C'est pas faute d'avoir essayé, il y avait des occasions on ne les met pas par précipitation ou par maladresse. A force d'essayer on va y arriver.

Propos recueillis par Patrick GUITEY

Envoyé spécial à Marrakech

A lire aussi ...

TOP