Flash Info

  • 17/02/2020Football-Tirage au sort CHAN 2020-Groupe D: Zambie - Guinée - Namibie - Tanzanie
  • 17/02/2020Football-Tirage au sort CHAN 2020-Groupe C: Maroc - Rwanda - Ouganda - Togo
  • 17/02/2020Football-Tirage au sort CHAN 2020-Groupe B: Libye - RD Congo - Congo - Niger
  • 17/02/2020Football-Tirage au sort CHAN 2020-Groupe A: Cameroun - Mali - Burkina Faso - Zimbabwe
  • 16/02/2020Football-Lonaci Ligue 1-17e journée : Sol FC 1-0 FC San Pedro - Bouaké FC 1-1 RCA
  • 16/02/2020Football-Lonaci Ligue 1 : Le stade Robert Champroux abritera les rencontres de la 18e journée

CAN Junior Congo-2007 - Les Eléphanteaux au laboratoire

CAN

CAN Junior Congo-2007 - Les Eléphanteaux au laboratoire

5 January 2007 0
CAN Junior Congo-2007 - Les Eléphanteaux au laboratoire

Dans moins de trois semaines, soit le 20 janvier prochain, la coupe d'Afrique des nations des juniors débutera au Congo. Les 8 équipes en compétitions que sont, le Congo, la Gambie, le Burkina Faso, le Nigeria (tenant du titre), le Cameroun, l'Egypte, la Zambie et la Côte d'ivoire se battront avec acharnement, pour monter sur le toit du continent. Pari difficile que chacune des nations présentes voudra, relever et inscrire son nom dans le panthéon du football africain.A en croire Michel Troin, le coach des pachydermes ivoiriens, ses poulains se préparent d'arrache-pied pour atteindre leur principal objectif : monter sur la plus haute marche du podium. Ce sera l'occasion pour les Eléphanteaux de confirmer le renouveau du football ivoirien qui est sur une pente ascendante, avec la génération dorée (Drogba, Dindané, Kolo, Eboué, etc). et, briser par la même occasion, le signe indien, en remportant pour la première fois, ce trophée continental qui leur échappe depuis belle lurette. En atteste, les finales perdues respectivement face au Nigeria (en 1983) et à l'Egypte (en 1991 et 2003). Fort de cela, depuis leur qualification pour les phases finales de cette compétition, les Eléphanteaux travaillent intensément au stade d'Akouédo, pour corriger leurs lacunes et peaufiner les automatismes, afin d'arriver, dans une forme éblouissante, dans la capitale congolaise, où ils affronteront la Gambie, le Congo et le Burkina Faso pour le compte de la poule A. Dans cette perspective, l'accent est mis sur le replacement défensif, le travail devant les buts, la condition physique et surtout la bonne articulation entre les différents compartiments du jeu pour une progression longitudinale de la balle en phase offensive. Quant aux diables rouges du Congo, ils espèrent pouvoir rivaliser avec les gros calibres du football africain, et réussir l'exploit de remporter cette édition avec l'apport de leur public. Il faut relever que le pays hôte a mis les bouchées doubles afin que cette compétition soit une réussite. En atteste, la réfection des stades Alphonse Massamba-débat de Brazzaville et municipal de Pointe Noire, conformément à la volonté de la confédération africaine de football. Ainsi donc, ces stades, sous la supervision de Akouala, le président du comité d'organisation de cette CAN, ont fait peau neuve pour accueillir cette 15e édition de la CAN junior. A ce propos, le stade municipal de Pointe Noire, d'une capacité de 13000 places, s'est vu doter d'une pelouse synthétique. En tout état de cause, les Ivoiriens fondent beaucoup d'espoir en cette sélection qui se doit, non seulement, de confirmer que la Côte d'Ivoire compte désormais dans le gotha du football africain, mais aussi que la relève est bel et bien assurée. Gossan Romarick le capitaine des Eléphanteaux, Ali Kéita, Placide Koffi, et leurs coéquipiers se disent outillés pour ne pas décevoir et soulever le magnifique trophée, au soir du 3 février prochain. Le Temps

A lire aussi ...

TOP