Flash Info

  • Il y a 8 heures 10 minFootball-Election FIF 2020: La commission électorale a voté et retenu le parrainage de l'AMAFCI attribué par Coulibaly Souleymane (Sam Etiassé)
  • Il y a 10 heures 14 minFootball-Élection FIF 2020 : Suite à des manquements de la Commission Électorale une AG Extraordinaire convoquée le 29 août (officiel)
  • Il y a 10 heures 17 minFootball-Élection FIF 2020 : Le comité d'urgence du comité exécutif de la FIF suspend le processus (officiel)
  • 10/08/2020Football-Mercato : Le contrat d'Arouna Koné avec Sivasspor en Turquie prolongé selon la presse locale
  • 10/08/2020Basket-Côte d'Ivoire : Le Comité Directeur de la Fédération se réunit mercredi pour envisager la reprise de la saison
  • 10/08/2020Athlétisme-Côte d'Ivoire : Anthony Koffi nommé ambassadeur Afrique de de l'Internationaler TrainerKurs Der Universat Leipzig

CdM 2019-Côte d’Ivoire : Mondial et branle-bas

Basketball

CdM 2019-Côte d’Ivoire : Mondial et branle-bas

29 August 2019 0

Le basket ivoirien à l’honneur. Pourtant, chez les Eléphants, il ne fait pas que bon vivre. A voir la tête de ses dirigeants. Celle de certains dont le voyage en Chine aurait été contrarié, par le Ministère des Sports. Mardi dernier, c’est l’information qui a circulé. Alors que le président de la FIBB, Agui Mathieu, s’était envolé auprès de la sélection peaufinant sa préparation, en Chine. Que s’est-il réellement passé ? Pour que des dirigeants de clubs et responsables fédéraux, appelés au premier banc d’un spectacle qu’ils ont tous préparé, soient refoulés ? La réponse se trouve certainement dans les non-dits des parties en conflit souterrain.

« Grosse colère de la FIBB.  Le ministère des sports octroie 5 billets d'avion à la délégation fédérale pour la Chine. Cette délégation devrait prendre l'avion mercredi et contre toute attente le ministère leur refuse le voyage. Ces 5 membres fédéraux sont : Coulibaly T. Blaise (PDT de la commission Chargé de l'équipe nationale, Blessy Philippe (DG de la fédération), Maury Sall (vice-président chargé de la communication), Dié Seydou (délégué fédéral) et Koné Désiré (manager) ». Une information qui a le don de créer l’émoi au sein de la famille sportive. Surtout quand elle indique que « par contre, prendront part au voyage chinois, 27 membres du CNSE, 18 invités du ministre et 15 agents du ministère ». De quoi surprendre plus d’un. Et pas en bien. Au sujet du Ministère, encore au centre d’une affaire. Car faire la part belle au contenant et non au contenu, relève de l’incohérence. Pourtant, le nœud de cette affaire se résume à une réalité financière, omise par les supporters de la FIBB.

Le CNSE loin du budget alloué aux Eléphants

Quoique pour rappel, la prise en charge du voyage du Comité National de Soutien aux Eléphants (CNSE) est connu depuis quelques jours, par presque tous. « Les entreprises partenaires chinoises, présentes en Côte d'Ivoire et approchées par le Ministre des Sports ont adhéré à l’idée d’aider au déplacement des animateurs du CNSE. Ils sont 40 Ivoiriens qui seront pris en charge durant une semaine pour la campagne. Cette initiative nouvelle du Ministre Danho, permet d'’épauler l’état dans la recherche de ressources complémentaires ». Le budget de la préparation et de la compétition des Eléphants basketteurs ne semble, à la lumière de cet éclairage, souffrir d’aucun “pillage“ au profit “d’étrangers“. Pourtant, selon nos informations, l’avortement du déplacement de la colonie de la FIBB séjourne dans l’incapacité du budget alloué à le supporter.

Près de 30 millions de gap à la préparation d’Abidjan

En effet, selon notre source, la FIBB a fortement entamé son enveloppe pour des dépenses imprévues. « Depuis la mise en place du budget-programme, chaque Fédération connaît l'enveloppe qui lui est allouée pour les compétitions. Il est vrai que l'exécution est de la responsabilité du ministère mais l'enveloppe globale allouée à la Fédé est connue de tous. Vous établissez un programme de préparation qui est budgétisé. Après on constate des extras en ce qui concerne le stage de préparation. Parce qu'il devrait avoir un stage pris en compte par un partenaire. Et quand cela ne se fait pas, la fédération est contrainte de réadapter son calendrier et les charges qui vont avec. C'est-à-dire que tout ce qui avait été promis comme gratuit devient payant dès lors que le partenaire n'a pas respecté ses engagements. Mais quand le ministère fait face à une dépense non budgétisée, il est clair que cela soit déduit de l'enveloppe allouée à la Fédération. Forcément, cela impacte tout ce qui a été établi au départ. Le regroupement à Abidjan, il y a eu énormément d'extra », révèle notre interlocuteur. Sa pudeur face aux chiffres nous oblige à creuser plus loin, pour découvrir que le regroupement à Abidjan a connu un dépassement de budget de près de 30 millions de Frs Cfa.

Un budget devenu trop étroit pour supporter de nouvelles charges

Aussi, « le voyage manqué à Orlando (USA) a été finalement supporté par le budget de la Fédération. Puisque c'était offert. Et comme ça n'a pas abouti, il fallait payer en Europe pour permettre à l'équipe de se préparer. C'est clair que le budget de la Fédération ne peut plus supporter ce qui a été prévu au départ en ce qui concerne sa délégation. Cela n'est pas du fait de la tutelle. Il faut que nos dirigeants fédéraux disent aussi la vérité », a conclu notre source. De quoi battre en brèche les idées préconçues dans le milieu du basket. Mais pas les dissiper. Car plusieurs interrogations demeurent de part et d’autre. Même si, le mercredi dernier, c’est ensemble que ministre des sports et président de la FIBB ont posé autour des Eléphants, sourire aux lèvres. Un tableau loin d’être l’épilogue de l’histoire de la Côte d’Ivoire en Chine.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP